Ce que le langage nous dévoile sur notre époque


L’air est devenu une matière première. La forêt est devenue un réservoir. Dans la mer, il y a des « stocks » de thons. À l’A.N.P.E. – devenue le « Pôle Emploi » (plus de deux millions d’euros pour changer le logo) – les « conseillers » « gèrent » aussi des « stocks » ainsi que des « lots » de « D.E. ». Chacun a un « portefeuille de D.E. » (prononcez dé-euh, qui signifie « demandeur » d’emploi). Les futurs professeurs qui passent le C.A.P.E.S. découvrent, dans le programme de pédagogie, que les élèves sont en fait des « apprenants ». Et le meilleur pour la fin, les gentils agriculteurs soucieux de leur gentil petit troupeau de moutons mignons font des « prélèvements » de loups. Donc les loups ne meurent ni ne sont tués. Ils sont prélevés. Prélevés sur un fonds disponible. C’est-à-dire, selon le Petit Robert de l’édition 1970 : « pris, ôtés, extraits, retenus, retranchés », mais pour être mis ailleurs. Où donc ? Dans le joli paradis des loups, dans lequel chacun aurait soixante-dix jolies moutonnes vierges et tendres ? Prélever signifie aussi « prendre (une part d’un total, d’une masse) avant un partage » Ce qui signifie que ladite part ne disparaît pas comme par magie. La part va d’un endroit à un autre. Elle ne passe pas de l’être au non-être, ni de la vie à la mort. Donc les loups ne sont pas tués, ils ne sont pas morts. Pourquoi en faire tout un fromage ? Écolos de merde, va… Lire la suite…

Copenhague, la ville des cyclistes

Ne croyez pas que je suive à la trace Philippe Goirand , adjoint aux « pistes cyclables » à Toulouse mais après l’Espagne, je suis moi aussi aller jeter un oeil en Scandinavie : Malmö, Stockholm et bien entendu Copenhague. Point de conférences, mais des vacances programmées depuis longtemps dont le vélo sera évidemment le moyen principal de transport dans ces villes. Lire la suite…

Les climato-cyniques

Les médias donnent largement la parole à quelques incompétents notoires en climatologie, parmi lesquels en France l’ex-présentateur météo Laurent Cabrol et l’ex-ministre de l’éducation nationale Claude Allègre, pour répandre un « climato-scepticisme » de bon aloi sur le thème du complot mondial des scientifiques pour culpabiliser l’automobiliste occidental moyen. Mais de quoi parle-t-on exactement? Lire la suite…

La conjecture de Marcel Robert

Une étude du Commissariat général au développement durable publiée en début de semaine indique que les émissions françaises de CO2 stagnent. Entre 1990 et 2007 (date des dernières données disponibles), le total des émissions de CO2, liées au réchauffement climatique, est ainsi passé de 438 millions de tonnes à 439 millions, indique le commissariat. Lire la suite…

La petite reine déniaisée par le pignon fixe

Depuis quelques mois, une nouvelle tendance émerge en France, la pratique du vélo à pignon fixe, dit « fixie » pour les intimes. Longtemps considéré comme un sport top ringard, un passe-temps de papys à varices, le vélo de route investit le bitume des grandes villes, fait trembler les automobilistes mal assurés et prend un sacré coup de jeune. Lire la suite…

Piétons et cyclistes, des dangers publics

La France comptait 18.000 automobiles en 1900. Soixante ans plus tard… 14.350.000. Face à cet envahissement soudain et à l’explosion des accidents, il a fallu multiplier les règles, les lois, les sanctions et disposer de plus en plus de képis pour contrôler les veaux. Et pourtant, les automobilistes-moutons osent invoquer leur « liberté » dès qu’on s’attaque un tant soit peu à leur tréteau. Lire la suite…

Comparatif vélo/voiture/bus

Ce comparatif vélo/voiture/bus nous voulions le faire depuis longtemps. Nous avions pu voir plusieurs comparatifs réalisés à Vannes à Paris et par différents sites comme Carfree ou Econologie. Nous étions convaincus de l’efficacité du vélo en ville puisque nous l’utilisons quotidiennement mais en données chiffrées, quels résultats pouvions nous avoir? Aussi rapide, plus rapide ? Seule certitude, le vélo était plus économique et plus écologique. Lire la suite…

Auto-mobilisation générale !

Justice expédiée en comparutions immédiates, multiplication du vidéo-flicage, épandage de nécrotechnologies, fichage biométrique, destruction méthodique du programme du conseil national de la résistance, explosion des plans d’austérité dans toute l’Europe, etc. Tout cela passe encore. Mais en proposant une hausse des procès-verbaux de stationnement de 11 à 20 euros, le député UMP Gilles Carrez, président du comité des finances locales, dépasse les bornes ! Lire la suite…