Les 7 mensonges de la Nouvelle Route du Littoral

Il y a trois ans, le 14 octobre 2010, le nouveau Président de la Région Réunion et François Fillon signaient les accords de Matignon 2 mettant fin au projet de tram-train de l’ancienne majorité et basculaient ainsi les financements sur un unique projet de route pharaonique sur la mer, long de 12 km et estimé à 1,660 milliards d’euros. Ses partisans vantent cette nouvelle infrastructure comme une route « moderne, gratuite et sécurisée », créatrice d’emplois, une « route écologique » au service de tous les Réunionnais et qui mettrait fin aux embouteillages. Autant d’affirmations, autant de contrevérités. Lire la suite…

Vinci : quand la corruption tue

Mikhaïl Beketov était journaliste à Khimki, près de Moscou. Il avait dénoncé la corruption entourant le projet d’autoroute détruisant la forêt dans Khimki, et dans lequel est associée la multinationale Vinci. Violemment passé à tabac en 2008, il était depuis paralysé. Il est décédé le 8 avril. Lire la suite…

Le Grand Lyon pris la main dans le goudron

Nous sommes en 2013 et plus que jamais, il faut construire des autoroutes. La France, pays sans doute le plus autoroutier au monde, manque semble-t-il encore d’autoroutes. Du côté de Lyon, l’agglomération du socialiste Gérard Collomb (photo) et le Conseil Général du Rhône veulent construire à tout prix le Tronçon Ouest du Périphérique lyonnais (TOP). Lire la suite…

En 2030, le chaos sur les routes belges, sauf si…

A politique inchangée, les perspectives de l’évolution des transports en Belgique à l’horizon 2030 mettent en évidence une croissance importante du transport de personnes et de marchandises. Cette évolution est étroitement liée aux perspectives de croissance économique et sociodémographiques à long terme. Elle n’est pas sans effets négatifs sur la congestion routière et l’environnement. Il apparaît par conséquent important de gérer au mieux cette évolution pour réduire ces effets négatifs. L’étude couvre le transport de personnes et de marchandises sur le territoire belge, les modes routier, ferroviaire et fluvial, de même que la congestion routière et les coûts environnementaux du transport. Lire la suite…

Le paradoxe de Braess

En 1990, à l’occasion de la « journée de la Terre », la municipalité de New York décida de fermer la 42ème rue à la circulation. Cette rue étant l’une des plus animées de Manhattan, on pensait que cette fermeture ne manquerait pas de ralentir la circulation et de provoquer des embouteillages supplémentaires. C’est le contraire qui se passa: le fait de fermer la 42ème rue rendit la circulation plus fluide! C’était l’une des premières fois où l’on voyait se réaliser « en vrai » un phénomène mis en évidence de manière théorique en 1968 par un universitaire allemand: le paradoxe de Braess. Lire la suite…

Ce beau gouvernement plein de promesses (Patrick Vieu au pouvoir)

Je serais étonné que vous connaissiez monsieur Patrick Vieu. Moi-même,  je n’ai découvert son existence que par un lecteur avisé de Planète sans visa, Salin, que je remercie évidemment. Ce type formidable est administrateur civil hors classe. Énarque, il est employé par l’État dans le cadre d’expertises et missions de contrôle. Et sa spécialité, c’est la bagnole et le transport. Lire la suite…