Les opposants à la gratuité

C’est une grande victoire pour la gratuité des transports en commun! En effet, deux associations majeures dans le domaine des transports en commun, à savoir la FNAUT « représentant les voyageurs » et l’UTP « représentant les entreprises de transport« , viennent de se réunir pour dénoncer dans un communiqué commun la gratuité. Si ces deux associations éprouvent le besoin de conjuguer leurs efforts pour attaquer la gratuité, c’est très probablement qu’il y a le feu au lac! Lire la suite…

La gratuité des transports en commun

La gratuité des transports en commun est un sujet que les professionnels de la communication diraient « clivant ». Il y a les farouchement « pour » et les farouchement « contre » comme si le véritable débat relevait de choix idéologiques, entre partisans « bolchéviques » et opposants « ultra-libéraux » de la gratuité. Lire la suite…

Merci les bonnets rouges !

Le mouvement des bonnets rouges piloté par le MEDEF et la FNSEA avait réussi l’année dernière à suspendre le projet d’écotaxe, prélevée sur les poids lourds qui polluent sur les routes françaises. Or, le produit de cette écotaxe devait servir entre autres à financer de nombreux projets de transports en commun, voire même des projets destinés au vélo. Aujourd’hui, on découvre la liste de tous ces projets à l’arrêt pour cause d’abandon de l’écotaxe. Lire la suite…

Pour une Journée nationale du transport public gratuit

Le 18 septembre prochain, comme chaque année à l’occasion de la Semaine européenne de la mobilité, c’est la Journée du transport public partout en France. Durant cette journée, de multiples initiatives ont pour but de promouvoir les transports en commun (transports collectifs urbains, départementaux et trains TER). Mais ne manque-t-il pas à cette journée la seule véritable mesure susceptible de dynamiser les transports en commun, à savoir la gratuité totale des réseaux de transports collectifs? Lire la suite…

Un tramway écolomique sans fil

Plusieurs villes de France ont renoué avec le tramway, plus moderne, plus luxueux et… infiniment plus cher dans ses infrastructures, dont l’essentiel est en site propre, que les tramways d’autrefois. Ces tramways n’ont que peu de choses à voir avec le rôle de modérateur et de mélangeur évoqué dans mon précédent article. C’est pourquoi j’ai réfléchi par ailleurs à une solution moderne de tramway sur pneu, sans caténaire et sans infrastructure lourde. Cette solution est très peu conforme au lobby des transports publics qui s’attache à d’énormes projets urbains, plus valorisants que le développement des TC compatibles avec des rues étroites. Lire la suite…