Les constructeurs automobiles luttent contre le cancer du sein (à leur manière)

La pollution automobile a déjà été associée à de nombreux problèmes de santé, comme l’asthme et les problèmes cardiaques, les cancers et les leucémies. Une étude récente menée conjointement par des chercheurs des universités McGill et de Montréal montre que les femmes qui habitent dans des zones urbaines où la circulation routière est très intense courent deux fois plus de risques de recevoir un diagnostic de cancer du sein. Heureusement, les constructeurs automobiles Volvo et Skoda luttent contre le cancer du sein, mais à leur manière… Lire la suite…

Peugeot sauve la planète !

“En septembre au salon d’l’auto
ils vont admirer par milliers
l’dernier modèle de chez Peugeot
qu’ils pourront jamais se payer…

La chanson de Renaud est toujours d’actualité, si ce n’est que le “Salon de l’Auto” s’appelle désormais “Mondial de l’automobile” (ce qui change évidemment tout) et ne se tiendra pas en septembre, mais entre le 2 et le 17 octobre prochain à Paris. Lire la suite…

Le ministère de l’impossible

Le ministère de la protection de la nature et de l’environnement est créé en 1971. Sous Pompidou. Mal barré : comment peut-il se faire une place dans une politique hyper productiviste ? Alors que le président de la République martèle qu’ « il faut adapter la ville à l’automobile », détruit des anciens quartiers pour dérouler des voies express, ferme des réseaux de chemin de fer, développe l’agriculture intensive à grands déversements d’engrais et de pesticides, Robert Poujade est réduit à l’impuissance. Ministre de 71 à 74, ce gaulliste droit analyse sans détour l’échec d’une politique écologique de façade. Lire la suite…

Je suis fou, j’ai aimé un film « nul »

solutions-locales-le-film

Ben oui, d’ailleurs c’est Le Monde qui le dit, c’est quand même une preuve… Il aurait pu ajouter, ce monsieur au goût très sûr, que la qualité d’image est assez dégueulasse, que les cadrages sont très approximatifs, et que l’image bouge tellement qu’on croirait le film de vacances en Super 8 réalisé par papy Alzheimer après son septième pastaga. Pire, pas une cascade, pas une scène tournée d’hélicoptère, pas un effet spécial, pas un terroriste, pas un alien, pas une scène érotique ! Même pas de meurtre, de flic ou d’arme à feu. Et le pompon : même pas de version 3D ! Quant aux acteurs, alors là, laissez-moi rire. Ni Georges Clooney ni Angelina Jolie. Pas même Dany Boon ni Frank Dubosc. Forcément, il a pas aimé, Monsieur Le Monde. Remboursez ! Lire la suite…

L’économie du vélo

economie-velo

Les images d’habitants de grandes villes circulant à vélo pour leurs trajets quotidiens ont fait la une des médias et confirmé le retour à la pratique du vélo, peu consommateur d’espace, peu coûteux, bon pour la santé, efficace sur les déplacements courts. Lire la suite…

Le scandale de la pollution de l’air en Ile de France

peripherique-parisien

Airparif, a publié cette semaine le bilan de la qualité de l’air en ile de France en 2009 : « La qualité de l’air quotidienne reste insatisfaisante en Ile-de-France pour certains polluants, plus particulièrement au coeur de l’agglomération parisienne et à proximité du trafic. On estime qu’environ 3 millions de Franciliens sont potentiellement exposés à des niveaux de pollution qui ne respectent pas la réglementation et qui de plus marquent une certaine stabilité. » Lire la suite…

Respire le périph’!

respire-le-periph

Parce que le périphérique parisien, comme d’autres voies à la circulation intense (A1, A3, A86…) est une source importante de polluants atmosphériques néfastes à notre santé. Parce que nous sommes nombreux à vivre et à grandir près du périph : pas moins de 20 crèches, 10 écoles maternelles, 22 écoles élémentaires, 11 collèges, 13 lycées, 2 hopitaux, 27 stades et de nombreux logements, notamment HLM, sont situés entre les boulevards des maréchaux et le périph’. Parce que rien n’est définitif et que les choses peuvent changer si nous nous mobilisons ! Je vous propose de signer la pétition « Respire le périph’  » Lire la suite…

La fabrique d’obèses à quatre roues

Un automobiliste marche en moyenne huit minutes par jour alors que trente minutes sont recommandées par l’Organisation Mondiale de la Santé. Conséquence : la moitié de la population mondiale prend lentement du poids. « La voiture est un facteur essentiel du développement de l’obésité », explique le professeur Froguel, spécialiste de l’obésité et du diabète à l’Impérial College de Londres. Et ce n’est pas un problème d’esthétique, mais bien de santé. Qui dit excès de graisse, dit diabète, maladies cardio-vasculaires, dépression, cancers. L’inactivité physique est responsable en Europe de 500000 à 1000000 de décès par an. Déjà 60% des américains (40% en Europe) sont en surpoids, 30% franchement obèses. En Europe, le nombre d’enfants obèses a doublé en cinq ans. Combien d’enfants, par exemple, marchent encore pour se rendre à l’école ? Les parents pressés prennent de plus en plus leur voiture pour accompagner leur progéniture, même si l’école est proche. Dans vingt ans, l’Europe sera aussi obèse que les Etats-Unis. Merci la voiture !

Source: Sciences et Vie junior

Information urgente de rappel

information-urgente-de-rappel-4001

Ces véhicules sont dangereux. Si vous voyez un véhicule ressemblant à cela, ramenez-le chez un concessionnaire. Description: 1. Fait en métal. 2. Quatre roues sur les côtés. 3. Utilise un moteur qui convertit l’essence en fumée.

Unités : approximativement 334,000,000 en Europe

Problèmes posés:
Environ 1,2 million de morts par an dans le monde des suites d’un accident de la circulation et au moins autant de morts du fait de la pollution atmosphérique. Provoque de l’asthme, des cancers. Participe au réchauffement climatique.

Remèdes:
Les consommateurs devraient rendre leur véhicule contre un abonnement annuel de transports en commun et contre un vélo de leur choix.

Télécharger l’affiche au format maximal (jpg, 164 Ko)

http://carfree.fr/

Pourquoi il ne faut pas aider l’industrie automobile

Il paraîtrait que l’industrie automobile est en crise… après avoir engrangé des milliards de profits tous les ans depuis des dizaines d’années. Quand le marché automobile se portait bien, ces profits venaient engraisser les actionnaires et les cadres dirigeants des constructeurs, les mêmes qui s’offusquaient il y a peu du poids trop important de l’Etat dans l’économie et qui réclamaient régulièrement désengagement étatique, libéralisme et laisser-faire… Lire la suite…