Climatiser le désastre ou le combattre (3/3)

Géo-ingénierie ethnique des origines

Si, avec ses sulfateuses stratosphériques, Paul Crutzen a obtenu un franc et immédiat succès auprès des milieux d’affaires étasuniens, c’est que dans sa démarche technicienne il se trouvait en phase avec l’esprit du capitalisme. L’histoire de l’accumulation du capital n’est en définitive que géo-ingénierie d’arraisonnement monopoliste des milieux naturels: terre, cours d’eau, rivage littoral, mers et désormais atmosphère. En d’autres termes, la géo-ingénierie représente l’aspect technico-scientifique de l’expansionnisme du capitalisme industriel depuis le début de l’ère Victorienne dans les années 1830. Avec la puissance colossale potentielle des énergies fossiles, cette entreprise est devenue la fameuse et fabuleuse « force géologique » que les savants ne veulent pas relier à son origine historique et encore moins désigner par son vrai nom: le capitalisme fossile. Lire la suite…

Climatiser le désastre ou le combattre (1/3)

En automne 2018, un panel d’une centaine d’associations environnementalistes nationales et internationales lançait une alerte par un « Manifeste contre la géo-ingénierie » du climat. La menace du vieux Plan A des Etats-Unis se précise. Elle avait refait surface en 2006 dans les milieux scientifiques avec un article très controversé du célèbre géochimiste Paul Crutzen, le même qui fut en 2001 le père du concept d’Anthropocène. A la surprise générale, ce savant néerlandais proposait d’emblée d’injecter du dioxyde de soufre dans la stratosphère pour limiter l’élévation de la température à la surface de la Terre… L’idée marginale à l’époque, mais immédiatement plébiscitée par les milieux d’affaire américains, a fait son chemin. Lire la suite…

Le breakfast est bientôt cuit: ce sont nos amis britishes qui vous l’annoncent!

Allez continuez à rouler carrosses « amis automobilistes », les temps sont durs pour les victimes de la crise financière, qui n’en finit pas d’accumuler les nuées à l’horizon! Ceux qui seraient victimes de la précarité énergétique pourraient trouver avec vous un soulagement, puisque le climat se réchauffe de plus en plus vite! Pensez-donc! Réduire ses factures de chauffage! Quelle aubaine! Lire la suite…

Indicateurs environnementaux

Depuis la conférence de Rio de 1992, le Département des Affaires Économiques et Sociales des Nations Unies s’est engagé fermement dans le développement environnemental. Le “développement” est la propagation progressive, ultime et universelle de la culture technique de la modernité dans tous les recoins du globe et dans toutes les aspects de la vie moderne. Lire la suite…

Les thèses d’Allègre, enterrées par l’Académie des Sciences

theses-allegre

Le Réseau Action Climat – France accueille avec soulagement et confiance la récente mise au point de l’Académie des Sciences qui a démenti, à l’unanimité (Claude Allègre compris), les thèses sceptiques de Claude Allègre et consorts, et réaffirmé les conclusions du GIEC sur l’état des connaissances actuelles en matière de sciences du climat.

Consulter le rapport de l’Académie des Sciences « Le changement climatique » remis à Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche réalisé à la demande de cette dernière suite aux remises en causes de la science du climat.

Source: Réseau Action-Climat France

Un Tram-Train nommé désir

tram-train-nordhausen

Le débat sur le tram-train revient dans l’actualité et il fait rage ! Récemment, un projet de tram-train était abandonné sur l’île de la Réunion (voir ici) au profit de la construction d’une route littorale et d’une amélioration du réseau de bus. En ce moment même à Tours un collectif d’associations préconise la mise en place d’un tram-train en lieu et place du projet de tramway de la municipalité qui doit être déclaré d’utilité publique de manière imminente par la préfecture (voir ici).  Tramway, bus ou tram-train, les esprits s’échauffent, chacun défendant l’opportunité d’une solution technique par rapport à une autre.
Lire la suite…

La responsabilité des professeurs d’histoire devant le présent et l’avenir

La communauté historienne – c’est la qualification que ses membres se sont donnés eux-mêmes – entretient une obsession pour le concept de mutation. Mais cette communauté ne voit pas, ne veut pas voir la mutation des mutations: celle de la modernité, de l’ère industrielle, de l’avènement du nihilisme. Elle nie cette mutation qui a fait que l’Être n’est plus une évidence, et qui, du coup, nécessiterait de penser, plutôt que de faire du constat historique glacial — constat qui est tout sauf de la pensée, malgré son déguisement. Lire la suite…

Le « pape » du climato-scepticisme retourne sa veste

Pour les climato-sceptiques, notre cher Claude Allègre en premier, l’argumentation remettant en cause les résultats démontrant un dangereux changement climatique se basait sur des travaux scientifiques contestant les résultats d’une énorme majorité qui constatait, preuves à l’appui, que la situation devenait catastrophique. Le principal pilier de cette contestation portait même un nom, celui de Bjorn Lomborg. Lire la suite…