Copenhague, la ville des cyclistes

piste-cyclable-copenhague

Ne croyez pas que je suive à la trace Philippe Goirand , adjoint aux « pistes cyclables » à Toulouse mais après l’Espagne, je suis moi aussi aller jeter un oeil en Scandinavie : Malmö, Stockholm et bien entendu Copenhague. Point de conférences, mais des vacances programmées depuis longtemps dont le vélo sera évidemment le moyen principal de transport dans ces villes. Lire la suite…

Du bruit pour rien

Le 8 juillet dernier, la secrétaire d’Etat à l’écologie Chantal Jouanno a présenté de nouvelles mesures pour « lutter efficacement contre le bruit ». Elle ne fait que reprendre les vieilles recettes éculées de ses prédécesseurs. Après quatre décennies d’échec, nos gouvernants continuent à se foutre de la santé publique en ne s’attaquant pas à la racine du problème. L’intérêt des constructeurs automobiles passe avant tout. Lire la suite…

Efforts de Chercheurs

Une fois n’est pas coutume, les scientifiques s’occupent de santé publique et d’environnement dans un sens peu conforme à la « croissance économique »… Ils se sont intéressés au vélo en ville et à l’espérance de vie. Bien sûr ils ne sont pas allés jusqu’à faire un grand effort intellectuel. Bien campés dans leur routine technique, ils se sont contentés de soumettre la question à leur puissante et complexe machinerie statistique. Lire la suite…

Vie tranquille sur Voie rapide

Le 18 juillet dernier, le « Ruhrschnellweg », une des plus grosses autoroutes allemandes, a été interdite aux voitures sur 60 km durant une journée afin de laisser la place à un « festival de rue le plus bigarré d’Europe ». Le projet « Still-Leben Ruhrschnellweg » (Vie tranquille – Voie rapide de la Ruhr) prenant place dans le cadre du projet de capitale européenne de la Culture « RUHR.2010 ». Lire la suite…

Vous faites quoi ce dimanche?

Le SlowUp est un évènement national suisse de grande envergure. En printemps / été, presque une fois par mois et dans un canton différent, un itinéraire de près de 30km est fermé à la circulation automobile. Peuvent alors circuler vélos, rollers, trottinettes, que des moyens de mobilité douce. Lire la suite…

L’automobile au service de l’individualisme

L’automobile n’est pas, contrairement à ce que voudraient nous vendre les tenants d’un système, l’aboutissement d’une vie sociétale, mais, bien au contraire, un outil d’individualisation, de repli égocentré voulu par un système capitaliste pour se déresponsabiliser d’une société inhumaine et faire porter à l’individu le sort monté par eux qui l’attend. Lire la suite…

Piétons et cyclistes, des dangers publics

La France comptait 18.000 automobiles en 1900. Soixante ans plus tard… 14.350.000. Face à cet envahissement soudain et à l’explosion des accidents, il a fallu multiplier les règles, les lois, les sanctions et disposer de plus en plus de képis pour contrôler les veaux. Et pourtant, les automobilistes-moutons osent invoquer leur « liberté » dès qu’on s’attaque un tant soit peu à leur tréteau. Lire la suite…

Les éco-quartiers : changement de paradigme ou éternel retour du même ?

Les éco-quartiers sont souvent posés comme un laboratoire de la ville du futur – une ville qui serait parvenue à entrelacer urbain et rural, à articuler enjeux écologiques, sociaux et économiques. Ce court article cherche, sur le mode du débat, à clarifier la question de savoir s’ils sont effectivement les embrayeurs d’un changement de paradigme urbanistique ou s’il persiste, dans leur “génétique”, quelque chose d’un inéluctable retour du même. Pour ce faire, elle puise dans une revue de la littérature spécialisée et dans un retour d’expériences, principalement suisses et françaises. Lire la suite…

Supprimons la voiture, tout simplement

Après une ultime péripétie, il semblerait bien que le péage urbain puisse voir le jour en France. En effet, dans un premier temps retenu par le Sénat dans le cadre du projet de loi Grenelle 2, le péage urbain avait ensuite été retoqué par l’Assemblée Nationale. Une commission mixte paritaire (CMP) Assemblée-Sénat vient, provisoirement, de le réintroduire in extremis sous la forme d’une « expérimentation du péage urbain pour les villes –volontaires– de plus de 300.000 habitants ». Lire la suite…