Climat et transport : Du global au local!

colloque-climat-et-transport

A l’approche du sommet de Copenhague sur le climat, le Réseau Action Climat France (RAC-F) et l’association Agir pour l’Environnement sous l’égide du Groupe de travail parlementaire sur les pics pétrolier et gazier, organisent un colloque sur les enjeux de Copenhague, les fausses-bonnes solutions en matière de transport (voiture électrique, agrocarburant…) et les problèmes posés par la multiplication d’infrastructures climaticides actuellement à l’étude ou en cours de réalisation. Lire la suite…

La pensée magique

centralesnucleaires

Bien sûr, il n’y a rien à voir entre nous, Occidentaux éclairés du XXIe siècle, et les misérables peuplades qui vouaient un culte au cargo ou attachaient des pouvoirs surnaturels aux esprits de la forêt. Non, nous sommes rationnels, libres, conscients, irréductibles à toute trace de pensée magique. La pensée magique ? L’idée que face à une situation inextricable, des forces mystérieuses vont intervenir, si on sait les solliciter avec les égards appropriés, et résoudre le casse-tête. Lire la suite…

Prime à la casse : une imposture environnementale

prime_a_la_casse

A en croire ses laudateurs, la « prime à la casse » contribuerait à la protection de l’environnement. Leur raisonnement est simple pour ne pas écrire simpliste: cette prime octroyée à qui déclasse sa veille voiture pour en acheter une neuve permettrait de mettre sur nos routes des véhicules moins polluants. La réalité s’avère toutefois quelque peu plus complexe. Lire la suite…

atomobile.CO2

Après l’énergie positive de BMW, c’est au tour de Renault de promouvoir, au travers d’une publicité faussement écologique, des concepts-cars tout électriques qui ne rejetteraient pas, selon le constructeur, de CO2. Utilisant un raccourci pour le moins osé entre voiture électrique et véhicule n’émettant pas de CO2, Renault omet de façon bien opportune d’évoquer le bilan carbone du kWh électrique, qui en période de pointe de consommation avoisine les 600 à 900 g/CO2 par kWh. Lire la suite…

BMW: Publicité positivement démagogique

pubbmw-adf89

En date du 07 septembre dernier, au travers de cinq pleines pages d’un grand quotidien du matin, le constructeur automobile BMW a tenté d’égailler un secteur économique plutôt morose en affichant comme slogan principal « la joie selon BMW ». Toujours selon ce constructeur allemand, « la joie est une énergie positive ». Une fois encore et malgré les engagements des professionnels de la publicité, l’industrie automobile est prise en flagrant délit de blanchiment écologique en utilisant un concept, « l’énergie positive », qui ne peut objectivement pas caractériser une automobile qui rejette 232 grammes de CO2 par km et consomme 9,7 litres au 100 km en conduite normalisée et hors climatisation. Lire la suite…

Le CO2, c’est écologique! (Selon l’industrie pétrolière)

co2-nature

Il y a de quoi avaler son café de travers : H. Leighton Stewart et Corbin J.Robertson Jr., tous deux impliqués dans l’industrie du pétrole et du charbon aux Etats-Unis, ont investi 1 million de dollars dans la réalisation d’une publicité vantant les mérites… du CO2. Objectif de la campagne diffusée dans le Montana et au Nouveau-Mexique : inciter les électeurs à contacter leur sénateur afin de convaincre ce dernier de voter non au projet de loi visant à classifier le CO2 parmi les polluants et à limiter à terme ses émissions. Lire la suite…

« Abandonner la voiture, c’est l’affaire de tous. Commençons par les autres »

Aujourd’hui, l’opinion publique s’accorde pour sortir du tout voiture et développer des solutions alternatives : on assiste à un boom des vélos en libre service, un GreenWashing pas possible de toutes les entreprises. Aux élections Européeennes même, la France a eu la fibre écolo! Pourtant, personne n’est prêt à agir et à faire des petits sacrifices personnels. Et on trouve toujours le moyen de dire que c’est la faute aux autres : « haaa si j’étais l’gouvernement ». Je ne sais pas si cette mauvaise foi, celle qui permet de soulager sa conscience est une caractéristique purement franco-française, mais elle est en tout cas bien ancrée dans notre culture!
Bref, il est vraiment temps d’agir, mais c’est pas à moi de le faire en premier parce que …

Lire la suite…

Déplacements : une question de coûts ?

Cet article a été publié sur le site Mountain Wilderness le 14 mai 2009. On y trouve une comparaison du coût des transports publics et de la voiture en région Grenobloise. Une étude très intéressante…

D’abord y sont définis les « coûts externes » (= cachés pour l’usager) pour évaluer ensuite le coût réel du transport automobile et public. Le tout de manière très claire.

Lire la suite…

Les émissions de gaz à effet de serre liées aux déplacements touristiques

A la veille d’un gros départ en vacances, il paraît intéressant de publier ce bilan d’étude de l’IFEN de 2008 basée sur des données 2006, mais hélas toujours aussi vraie en 2009 !

On y apprend que « Les déplacements touristiques des Français sur le territoire métropolitain sont principalement effectués en voiture (81% en 2006). Les voyages hors Europe sont presqu’exclusivement réalisés en avion (88%). A l’intérieur de l’Europe, 40% des séjours sont réalisés en voiture et 35% en avion. En 2006 toutes destinations confondues, l’avion est le mode de transport de 7% des séjours touristiques des Français ; il produit 62% de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre dues aux déplacements touristiques. » La part des déplacements touristiques en voiture représente quant à elle 36% des émissions.

Lire la suite…