L’utopie ou la mort ?

L'utopie ou la mort ?

Formes et structures… Pour moi ce n’est pas seulement une question d’esthétique, c’est une question de culture, et même, osons le dire, de (ou d’absence de) spiritualité. Face à la crise sociale, énergétique et climatique, on peut, en restant sur le modèle actuel, essayer de réduire l’impact. C’est louable, mais est-ce à la hauteur de l’enjeu? Ou bien on peut imaginer des mutations. Des tours de plus d’un kilomètre de haut par exemple pour loger les populations urbaines… Moi je préfèrerais garder les pieds sur terre, au sens propre évidemment! Lire la suite…

Importer la « Vélorution » d’Amsterdam à Metz !

velo_amsterdam

Mon silence de quelques jours s’explique par une petite escapade à Amsterdam.

[Mode justification ON]Je n’y suis pas allé en train, trop long et compliqué depuis Metz, et cher quand on est 4 Je n’y suis pas allé en avion, trop compliqué et encore plus cher, et d’abord ils étaient cloués au sol (un avant goût de l’après pétrole, très bon billet de la députée Martine Billard sur ce sujet  !). Amsterdam n’est qu’à 500 km de Metz, et j’ai donc fait le voyage en monospace à mazout. 1000 km, 58 litres de gasoil, soit 60 euros au tarif luxembourgeois. Cela doit représenter 150 kg de CO2, que je compenserai en plantant un baobab dans mon jardin en disant du mal des modes de transports polluants, dont une baisse infinitésimale de la fréquentation suffit à soulager l’atmosphère de quelques mégatonnes de CO2. Voilà, c’est dit ![Mode justification OFF] Lire la suite…

Ecoblanchiment, quand les 4×4 sauvent la planète

livre-ecoblanchiment

Le Roundup de Monsanto est biodégradable, respecte l’environnement, ne présente aucun danger pour la santé. Les grandes surfaces veulent changer le monde en vendant des produits bio et « commerce équitable ». Carrefour est un repère de la décroissance. La dauphine de Wal-Mart exhorte : « Arrêtons de consommer plus pour consommer mieux. » EDF installe des réacteurs nucléaires dans le monde entier et entasse les déchets radioactifs, mais c’est éthique ma bonne dame, responsable, vert. Le circuit de Formule Un prévu dans les Yvelines aurait été labellisé « Haute qualité environnementale ». Selon quelques intégristes de l’écologie, le tapis de béton aurait surtout détruit quelques hectares de terres agricoles et menacer une nappe phréatique. Finalement, les fils à papa ne vroum-vroumeront pas ici. Alors que rouler en voiture, à tombeau ouvert, c’est bon pour l’environnement, surtout si elles rejettent moins de 130 grammes de CO2 par kilomètre. Lire la suite…

Kit de réparation de l’étalement urbain

Nous nous interrogions il y a peu sur l’avenir des lotissements périurbains. De manière plus générale, c’est l’ensemble de l’étalement urbain qui est aujourd’hui menacé par les enjeux énergétiques et écologiques actuels. C’est dans ce contexte qu’est née une proposition d’urbanisme pour littéralement réparer l’étalement urbain et ses nombreux inconvénients (consommation d’espace, dépendance à l’automobile, faibles densités, surconsommation de ressources, émissions de gaz à effet de serre, etc.) Lire la suite…

Führers et spéculateurs, le « marché à la sauvette » du nucléaire

sarkozy-nucleaire-epr

Historique politico-énergétique du nucléaire

Contrairement aux apparences devenues si fortes et prégnantes, le nucléaire n’a jamais vraiment eu un avenir à long terme en dehors du militarisme et du totalitarisme… Non pas tant à cause des graves problèmes écologiques qu’il pose mais plus simplement par sa non viabilité économique en dehors du cadre d’un puissant appareil d’état « riche » et centralisé. Une « société nucléarisée » s’impose de manière totalement arbitraire, Sainte sœur Anne d’Aréva le rappelle pour toutes les étapes de la politique énergétique de la France depuis les grands barrages. Lire la suite…

Contre le développement durable

Comment critiquer le développement ? Pour répondre à cette question, j’aimerais vous parler en homme de communication. J’ai été, je vous l’avoue, pendant 10 ans directeur artistique dans le premier groupe européen de communication. Rassurez-vous, je suis aujourd’hui un publicitaire repenti. Mais il me reste de cette époque quelques règles de communication. Une des plus élémentaires est celle-ci : il y a ce que vous dîtes, et la façon dont cela va être entendu. Ce qui peut être très différent, voire opposé. Votre propos peut être entendu dans le sens inverse que celui que vous pensiez lui donner. Par exemple, imaginons, au hasard, que j’emploie le mot “développement”. Le dictionnaire le définit ainsi : rendre plus grand, plus fort, donner de l’ampleur. Voilà qui peut sembler éminemment positif. Lire la suite…

Une récession temporaire… ou la fin de la croissance ?

Tout le monde s’accorde sur ce fait : notre économie est mal en point. Les symptômes inévitables comprennent un déclin des dépenses et de la confiance des consommateurs, ainsi qu’un repli des échanges commerciaux mondiaux et du crédit disponible. Ajoutez à cela un effondrement des valeurs immobilières, un carnage dans les industries automobiles et le transport aérien, et vous obtenez effectivement un tableau très sombre. Lire la suite…