Passer à la voiture électrique, c’est comme changer de marque de cigarettes

La voiture électrique n’est pas la solution écologique que les constructeurs et les médias voudraient nous vendre. En fait, l’objectif réel de la voiture électrique semble être de continuer à vendre toujours plus de voitures à des consommateurs occidentaux qui se désintéressent de plus en plus de la voiture. Mais passer de la voiture thermique à la voiture électrique revient en fait à changer de marque de cigarettes, la pollution n’est pas exactement la même mais le résultat final est le même. Lire la suite…

Bruit statistique ou indice d’une modification profonde des représentations et des modes de vie?

Voici une note de lecture personnelle de “Recent Trends in Car Usage in Advanced Economies – Slower Growth Ahead?”, document de travail qui a servi à la rencontre internationale des 29 et 30 novembre 2012 à Paris, sous l’égide du Forum International des Transports, organisation intergouvernementale réunissant 54 pays membres de l’OCDE qui a pour objet d’aider à construire les politiques de transports au niveau mondial. Lire la suite…

L’échec industriel de la voiture électrique

Si on parle de la voiture électrique depuis maintenant plus de 30 ans, c’est assez récemment qu’elle est devenue le projet destiné à révolutionner l’automobile. A partir de 2007, sous la présidence Sarkozy, la France devait se doter d’une industrie mondiale de pointe en matière de voiture électrique, à coup de centaines de millions d’euros d’investissements publics. Lire la suite…

Critique de la notion d’indépendance énergétique

Contribution à la critique de la notion « d’indépendance énergétique« . Première partie.

Traiter la notion d’indépendance énergétique et en faire une critique générale à la fois historique, politique et écologique est affaire assez complexe car elle doit articuler entre elles toutes les problématiques actuelles dans une analyse générale de l’histoire contemporaine depuis au moins le début du 20e siècle. Lire la suite…