Respire le périph’!

respire-le-periph

Parce que le périphérique parisien, comme d’autres voies à la circulation intense (A1, A3, A86…) est une source importante de polluants atmosphériques néfastes à notre santé. Parce que nous sommes nombreux à vivre et à grandir près du périph : pas moins de 20 crèches, 10 écoles maternelles, 22 écoles élémentaires, 11 collèges, 13 lycées, 2 hopitaux, 27 stades et de nombreux logements, notamment HLM, sont situés entre les boulevards des maréchaux et le périph’. Parce que rien n’est définitif et que les choses peuvent changer si nous nous mobilisons ! Je vous propose de signer la pétition « Respire le périph’  » Lire la suite…

Mille vélos valent ce qu’un 4×4 coûte

altertour-2009

L’AlterTour enchaîne ses relais solidaires au moyen d’«alterCyclettes». Une alterCyclette, ça ressemble beaucoup à un vélo du Tour-de-France, mais utilisée à contre-emploi. Les mêmes indispensables roulements à billes, venus améliorer l’invention de la roue, peuvent en effet servir des objectifs opposés. Celui de l’AlterTour est pédagogique. Lire la suite…

Climat: la France propose de développer l’industrie automobile !

Le sommet de Copenhague s’apparente de plus en plus à une gigantesque farce climatique où les dirigeants du monde apparaissent essentiellement comme les VRP de vieilles industries polluantes qui veulent à tout prix verdir leur image. Le cas de l’industrie automobile est flagrant: ce sont les mêmes qui polluent depuis des décennies avec leurs bagnoles et qui affirment avoir la solution pour le climat… en proposant de construire encore plus de bagnoles. C’est un peu comme si on chargeait les fabricants de cigarettes de proposer des solutions pour diminuer le tabagisme… Lire la suite…

Führers et spéculateurs, le « marché à la sauvette » du nucléaire

sarkozy-nucleaire-epr

Historique politico-énergétique du nucléaire

Contrairement aux apparences devenues si fortes et prégnantes, le nucléaire n’a jamais vraiment eu un avenir à long terme en dehors du militarisme et du totalitarisme… Non pas tant à cause des graves problèmes écologiques qu’il pose mais plus simplement par sa non viabilité économique en dehors du cadre d’un puissant appareil d’état « riche » et centralisé. Une « société nucléarisée » s’impose de manière totalement arbitraire, Sainte sœur Anne d’Aréva le rappelle pour toutes les étapes de la politique énergétique de la France depuis les grands barrages. Lire la suite…

Le temps des émeutes

Et si nous nous interrogions sur le sens de la multiplications des émeutes urbaines ? Et si on sortait d’une vision sécuritaire pour une vision réellement politique ? Et si ces émeutes annonçaient la fin d’une certaine façon de faire de la politique ? Et si ces mouvements devaient modifier en profondeur les espaces de nos cités ? Bref si on essayait enfin de comprendre ce que ces mouvements pouvaient dire sur nos villes de demain ? Lire la suite…

Renault « Zéro Emission » ou le stade suprême du blanchiment écologique

lunette_greenwashing_renault-ze

Ces jours-ci, Renault présente à la presse et à de nombreux « blogueurs influents » sa nouvelle gamme de voitures électriques présentée comme « Zéro Emissions » (Renault ZE). Il est assez pitoyable de voir fleurir sur des blogs qui se disent « écologiques » des articles sponsorisés qui vantent la « révolution écologique » de Renault… La réalité, c’est que Renault trompe le public. Le bilan environnemental de l’auto électrique n’est pas vraiment très bon, mais le bilan commercial de cette affaire est quant à lui probablement très intéressant pour Renault… Lire la suite…

Le grand désarroi des constructeurs automobile devant l’avenir commercial de leurs produits

la-voiture-electriquelowpreview

Signe des temps, les séminaires se succèdent sur la prospective automobile: après Mobilis 2009 et « Demain la voiture servicielle », un nouveau colloque ravageur se tiendra sur la voiture électrique le 11 décembre prochain au CCFA à Paris: La voiture éléctrique : le début d’une deuxième révolution automobile? Lire la suite…

Pour la paix et la démocratie, lâchons la voiture

propagande-nazie

Au rythme de succion des moteurs à explosion, des chauffages au fuel et des industries, il devient de plus en plus évident que l’âge du pétrole ne fera plus long feu. C’est embêtant car notre dépendance est bien ancrée et les alternatives pires (nucléaires, biocarburants) et/ou irréalistes dans le cadre de nos modes de vie actuels. Lire la suite…

Contre le sommet de Copenhague

social-war-climate-chaos

Le XXIème siècle s’est ouvert comme le siècle des catastrophes, et, symétriquement, celui des états d’exception permanents. Grippe A, grippe aviaire, grippe à venir. « La » crise, le terrorisme, les catastrophes. Les vieux capitaines pétroliers assistent paniqués à la désertion de pans entiers de l’équipage, se taillant leurs propres canots dans l’épave. Lire la suite…

40% des Français envisageraient de se séparer de leur véhicule

ni-dieu-ni-maitre-ni-moteur

La tendance se confirme et s’accélère : les Français sont les européens qui ont le plus modifié leurs habitudes d’automobilistes face à la crise. A l’heure où les villes travaillent sur la création de nouveaux quartiers et sur la place des voitures dans ces quartiers ou… en périphérie, voilà une étude qui doit interpeller les collectivités et les décideurs et les amener à raisonner non pas avec nos référentiels de 2009 mais avec imagination : comment la société va-t-elle évoluer dans les années à venir ? Comment la crise et la nouvelle hausse inévitable et permanente des prix du carburant va faire évoluer l’homo véhiculus ! Lire la suite…