Changer les transports en Europe Maintenant

railroad

L’actuelle crise environnementale, du climat et des ressources exige des réponses. Winfried Wolf, rédacteur en chef du magazine économique de gauche Lunapark 21 et militant de l’initiative « la voie des citoyens au lieu des rails de la bourse », présente son programme politique d’investissement et d’activité, « l’Europe sur les rails – 2025 ». Lire la suite…

Coups de canifs en vue dans les dessertes en TGV ; ou « pourquoi le TGV ne sauvera pas le chemin de fer »

tgv-miniature

Le journal Les Echos a annoncé hier l’intention qu’a la SNCF de tailler dans certaines lignes de TGV suite à une dégradation des résultats. Même si la SNCF a ensuite mollement démenti l’info, suivie en cela par le Secrétaire d’Etat aux Transports, il est clair qu’il y a de l’eau dans le gaz. Lire la suite…

« Verdir les autoroutes », le nouveau concept foireux de Borloo

Il y a des fois où la caricature est en deçà de la réalité. On connaissait les éco-autoroutes, l’inénarrable ministre de l’écologie et du développement durable Jean-Louis Borloo veut « aller plus loin » et vient de signer avec deux des principales sociétés d’autoroutes une convention destinée à « verdir les autoroutes » actuelles. On ne se contente plus de « repeindre en vert », maintenant on le dit! Lire la suite…

L’épicurisme de Saint-Exupéry

le-petit-prince

Antoine de Saint-Exupéry fait sans aucun doute partie des écrivains qui intégreraient facilement l’idée d’identité nationale, au titre qu’il figurait sur les billets de 50 francs ; ainsi, son utilité est bien plus « monnayable » que l’auteur anonyme de La Princesse de Clèves (Madame de La Fayette n’a même pas eu le courage d’assumer ce qu’elle écrivaillait). Lire la suite…

L’emploi: la dernière légitimité de l’automobile particulière

robots-automobile4

Quel que soit le scientifique auquel vous vous adressez, il vous dénonce l’excès d’automobiles: le géographe déplore le mitage des campagnes, le naturaliste déplore les dommages à la faune, le médecin stigmatise la sédentarité et les atteintes pulmonaires, l’urbaniste déplore l’étalement urbain, le climatologue reproche les émissions de CO2 et l’océanologue fustige l’acidification des mers. Lire la suite…

Bande d’abrutis !

jamais-contente

La révolution électrique est en marche, tout le monde le dit, enfin surtout les constructeurs automobile, les hommes politiques et les médias aux ordres. La voiture électrique devait être l’avenir glorieux de l’automobile, la solution à tous les maux de cette bonne vieille bagnole inventée il y a deux siècles que les méchants écologistes dénigrent en permanence. Pas de chance, la voiture électrique fait pschitt avant même de sortir des usines! Lire la suite…

Objection de conscience contre agrocarburants

les-agrocarburants

Eric Watteau, citoyen belge, a engagé une action en suspension et annulation de la loi belge sur les agrocarburants dans la mesure où cette loi oblige à incorporer dans les carburants mis en vente un certain pourcentage d’agrocarburants, développé à partir de céréales et d’autres produits agricoles normalement destinés à la consommation humaine ou animale. Vous trouverez ci-dessous le communiqué décrivant son action. Lire la suite…

Le temps des émeutes

Et si nous nous interrogions sur le sens de la multiplications des émeutes urbaines ? Et si on sortait d’une vision sécuritaire pour une vision réellement politique ? Et si ces émeutes annonçaient la fin d’une certaine façon de faire de la politique ? Et si ces mouvements devaient modifier en profondeur les espaces de nos cités ? Bref si on essayait enfin de comprendre ce que ces mouvements pouvaient dire sur nos villes de demain ? Lire la suite…

Auto critique

Ceux qui sont en toi s’échauffent, s’excitent pour un rien, se mettent à râler, à grogner pour une broutille, même parfois à hurler pour encore plus que rien… On te veut belle, petite ou grande, toujours bon marché, rapide et maniable. Avec toi, on perd le sens du commun, les transports ne se font plus qu’en exclusif, en toi, de préférence bien chaude, de préférence à bonne température… Tout cela pour satisfaire le besoin créé de toute pièce de la propagande consumériste qui te veut comme moyen, fin, alibi et surtout omniprésente, partout, tout le temps. Lire la suite…