La Ville Linéaire

cite-lineaire

Face aux enjeux désormais planétaires qui nous attendent (réchauffement climatique, épuisement des ressources fossiles, pollution généralisée), il est plus que jamais nécessaire de changer de paradigme. La planète ne pourra probablement pas soutenir un développement continu et inorganisé de l’espèce humaine sans dommages majeurs. Dans ce contexte, certains proposent de nouveaux projets d’urbanisme et d’architecture permettant d’assurer un développement viable de l’homme sur la planète tout en maintenant une qualité de vie suffisante. On connaissait déjà Illichville, la ville sans voitures, voici désormais différents projets de villes linéaires sans voitures. Les projets de villes linéaires apportent en effet des réponses dans ce domaine. Lire la suite…

Clim’City, un jeu gratuit contre le réchauffement climatique

De gauche à droite, le regard embrasse une station de ski posée sur des montagnes enneigées, une plaine agricole entrecoupée de forêts, puis une ville avec ses quartiers résidentiels, son centre d’affaires et ses industries, ses centrales électriques et sa décharge, ses bagnoles et ses camions… Enfin l’océan, bordé par les ports et la plage. Ce décor imaginaire, c’est le monde interactif de Clim’City, une exposition virtuelle sur la lutte contre le changement climatique doublée d’un jeu gratuit en ligne, grâce à qui chacun peut se prendre pour Al Gore et se confronter au casse-tête du développement durable. Lire la suite…

Théorie de la classe de loisir

desir-capitalisme

Comment l’oligarchie exacerbe la crise écologique

Sans doute ne connaissez-vous pas Thorstein Veblen. C’est normal. Ce qui ne l’est pas, c’est que beaucoup d’économistes le méconnaissent également.

Raymond Aron, qui était un homme pondéré, comparait son œuvre à celles de Tocqueville et de Clausewitz. C’est que la réflexion de Veblen est une clé essentielle pour comprendre notre époque. Pourtant, la Théorie de la classe de loisir est devenue introuvable en français et Veblen reste absent des programmes universitaires de science économique. Lire la suite…

Motocyclisme et écologie

Préambule: cet article nous a été envoyé par un motard mécontent de la publication de ceci.

Suite aux articles d’AutoMinus « Les motards sont des cons » et « Les motards sont des cons (ça se confirme)« , à la lecture desquels je me suis senti insulté ainsi que de nombreux autres motards, je viens ici exposer en quoi, selon moi, la moto est une pratique non pas écologique en soi mais dont l’impact l’est incidemment (je vais notamment reprendre une partie de l’argumentaire d’un commentaire que j’avais posté sous l’article sur la croisière blanche.) Lire la suite…

Manifeste pour une décroissance conviviale

À vous qui vous préoccupez de l’avenir des prochaines générations. Nous vivons dans un monde en crise. « Lucides » ou « Solidaires », tous s’entendent là-dessus. Mais les solutions proposées, qu’elles soient néolibérales ou progressistes, restent dans le paradigme du développement et de la croissance économique, alors même qu’il s’agit là d’une cause majeure de bien des problèmes. Lire la suite…

Une voiture en moins = 30 tonnes de matières premières économisées

Une voiture en moins = 30 tonnes de matières premières économisées
Il faut 30 tonnes de matières premières (acier, fer, aluminium, plastiques, fluides, caoutchouc) pour produire une seule voiture de 1,5 tonne.
Source: T&E Bulletin, n°89, juin 2000

Télécharger l’affiche au format 1024*723 (jpg, 803 Ko)

Source: http://carfree.fr/index.php/communication-carfree-france/

Changez de vie, changez le monde…
Carfree France
http://carfree.fr/

Une voiture en moins = 300 kg de déchets ultimes en moins

Une voiture en moins = 300 kg de déchets ultimes en moins
Environ 20% du poids total d’une automobile n’est pas recyclé et termine en décharge. Pour un poids moyen de l’automobile de 1,5 tonne, cela représente environ 300 kg de déchets ultimes.
Source : delaplanete.org

Télécharger l’affiche au format 1024*723 (jpg, 501 Ko)

Source: http://carfree.fr/index.php/communication-carfree-france/

Changez de vie, changez le monde…
Carfree France
http://carfree.fr/

Les impacts du réseau routier sur l’environnement

A l’heure où l’IFEN (Institut Français de l’Environnement) disparaît en tant qu’établissement public pour se retrouver « noyé » dans le Service de l’observation et des statistiques du Commissariat général au développement durable du ministère de l’Ecologie, il semble nécessaire de rappeler le rôle majeur joué par cet établissement dans le domaine des évaluations sur l’environnement. Parmi ses nombreuses publications faisant autorité dans le domaine environnemental, l’IFEN a publié il y a quelques temps déjà une analyse complète des impacts du réseau routier sur l’environnement. Lire la suite…

Sarkozy et sa très grosse farce de la voiture électrique propre

« Lors d’un discours prononcé au salon mondial de l’automobile à Paris, Nicolas Sarkozy a annoncé la mise en place d’un plan de 400 millions d’euros pour les quatre prochaines années en France, destiné à la recherche et le développement des «véhicules propres». Sont visés, les véhicules à faible niveaux d’émission de CO2, qu’il s’agisse de véhicules entièrement électriques… » (Extrait article du Figaro) Lire la suite…

L’impossible voiture propre

L’automobile en France, c’est comme la croissance : tout est bon pour éviter de la remettre en cause. Comme la croissance, industriels et médias dominants à leur service s’évertuent à la maquiller en « verte », « propre » ou « durable » pour mieux nous faire oublier une cruelle réalité : épiphénomène spatial et temporel, la civilisation de l’automobile est insoutenable. Nicholas Georgescu-Roegen affirmait : « Chaque fois que nous produisons une voiture, nous le faisons au prix d’une baisse du nombre de vies à venir ». Néanmoins, si la voiture propre n’existe pas, la voiture « moins sale » si. Elle est extrêmement simple à mettre à place tout de suite et à grande échelle. Il suffit de limiter la cylindrée des automobiles. Une mesure politique évidente que se refuse à mettre en place actuellement notre société. A la place, les journalistes des médias dominants s’émerveillent devant des 4×4 et des voitures de sport équipées de moteurs hybrides et donc renommées « voitures propres » [sic]. Néanmoins, limiter la cylindré des automobiles ne doit pas avoir pour effet pervers de rendre plus pérenne la civilisation de l’automobile. L’objectif doit bien être de s’affranchir de cet objet et du modèle de civilisation qui lui est lié. Jean-Marc Jancovici affirme avec raison face à la question « Qu’est-ce qu’une voiture propre ? » « C’est pas plus de 50 millions d’unités sur la planète ». Autant dire pour nous les ambulances et les camions de pompiers. Lire la suite…

Automobile et capitalisme

planete-automobile

Environ 80% de l’énergie consommée par une auto se perd, principalement sous forme de chaleur et de gaz d’échappement. Des 20% encore disponible, 95 % sert à déplacer le véhicule (sic) lui-même et 5% à transporter le conducteur. 5% de 20 % c’est 1%. Lire la suite…

Quand le pétrole détruit l’Amazonie

Depuis 30 ans, l’Amazonie subit des déversements de pétrole qui attaquent sa biodiversité et mettent en péril sa survie.  Le pétrolier américain Texaco, filiale du groupe Chevron depuis 2001, la compagnie nationale Petroecuador et le gouvernement équatorien se sont toujours rejetés la responsabilité de cette catastrophe environnementale et sociale. Lire la suite…

Les récifs artificiels de pneus: un désastre écologique

Photo: Le triste paysage sous-marin constitué par les 2 millions de pneus immergés en 1972 à moins d’un mile au large de Fort Lauderdale en Floride (USA).

En l’espace de 20 ans, sous la force des ouragans, une partie de ces pneus se sont éparpillés sur plusieurs dizaines d’hectares. Même quand le système automobile voulait rendre service à l’environnement, ça s’est terminé par un désastre écologique… Lire la suite…