Sarko, l’écolo-escroc

Quand Sarko se met à défendre la nature, il pourfend la décroissance : « Quand j’entends nos écologistes parfois dirent qu’ils vont faire campagne sur le thème de la décroissance… Est-ce qu’ils savent qu’il y a du chômage, de la misère dans le monde et qu’il y a près d’un milliard de gens qui ne mangent pas à leur faim? Est-ce qu’ils savent que la décroissance ça veut dire plus de misère pour tous ces gens-là? » Lire la suite…

Contre le développement durable

Comment critiquer le développement ? Pour répondre à cette question, j’aimerais vous parler en homme de communication. J’ai été, je vous l’avoue, pendant 10 ans directeur artistique dans le premier groupe européen de communication. Rassurez-vous, je suis aujourd’hui un publicitaire repenti. Mais il me reste de cette époque quelques règles de communication. Une des plus élémentaires est celle-ci : il y a ce que vous dîtes, et la façon dont cela va être entendu. Ce qui peut être très différent, voire opposé. Votre propos peut être entendu dans le sens inverse que celui que vous pensiez lui donner. Par exemple, imaginons, au hasard, que j’emploie le mot “développement”. Le dictionnaire le définit ainsi : rendre plus grand, plus fort, donner de l’ampleur. Voilà qui peut sembler éminemment positif. Lire la suite…

Pour la paix et la démocratie, lâchons la voiture

propagande-nazie

Au rythme de succion des moteurs à explosion, des chauffages au fuel et des industries, il devient de plus en plus évident que l’âge du pétrole ne fera plus long feu. C’est embêtant car notre dépendance est bien ancrée et les alternatives pires (nucléaires, biocarburants) et/ou irréalistes dans le cadre de nos modes de vie actuels. Lire la suite…

Pour un ministère de la transition économique

Ce qui manque aujourd’hui, ce n’est pas tant une volonté de changement profond du côté des citoyens, c’est un soutien politique réel aux initiatives radicales. Obnubilés par les sirènes d’un « capitalisme vert » qui permettrait de poursuivre le (green) business as usual, nos décideurs s’arc-boutent sur les enjeux budgétaires de court terme, la relance des investissements privés, le plan Marshall « 2 point vert » et les arcanes d’une « politique énergétique » bien difficile à saisir. Ce qui reste dormant sous la surface, étouffé par les urgences du moment, c’est le vaste chantier de la transition économique – notre transition économique vers le post-capitalisme. Lire la suite…

Relocalisons Copenhague !

un-dessin-pertinent-de-pessin-sur-la-decroissance

Du 7 au 19 décembre 2009 aura lieu la Conférence de Copenhague, dont l’objectif est de donner suite au protocole de Kyoto. A l’occasion de cet événement, une mobilisation internationale visant à faire pression sur les négociateurs est programmée. Des délégations du monde entier iront à Copenhague et organiseront sur place des actions. Si envoyer des délégués susceptibles de suivre et, si possible, d’intervenir dans les négociations nous semble indispensable, nous trouvons aussi cela notoirement insuffisant, et certainement pas à la hauteur des enjeux. Lire la suite…

La voiture propre existe-t-elle ?

Après une année 2009 difficile, de nombreux constructeurs prévoient désormais une reprise dans le courant de 2010 et préparent dans cette optique leurs modèles électriques ou hybrides pour tenter de profiter de ce marché en émergence. Lire la suite…

L’automobile, « moteur du développement durable »

Extraordinaire publi-reportage trouvé sur le site de la Décroissance et repris aussitôt dans le Bêtisier de l’automobile. On y vante les mérites d’un énième circuit automobile, celui de Haute-Saintonge (quelqu’un sait où c’est?), qui est présenté tout simplement comme un « moteur de développement durable« … Il fallait la trouver celle-là, une belle trouvaille de publi-journaliste! Lire la suite…

Éloge de la lenteur : ralentissons la ville !

Le mouvement « Cittaslow », Citta Lenta, Slow City – explication d’un concept de ville alternative. En 1986 est fondé en Italie par Carlo Petrini le mouvement « Slow Food », qui lutte contre l’uniformisation des goûts, la mauvaise qualité de la nourriture accélérée par la mondialisation et la « culture » Ma Do. À Paris, cette même année, est officiellement constitué le mouvement international Slow Food avec la rédaction d’un Manifeste signé par les délégués de 15 pays. Lire la suite…

VAE et autres choses…

velobois

Un VAE, c’est toujours moins dégueu qu’une auto dira-t-on.
Puisqu’il est _semble-t-il_ toujours nécessaire d’accréditer ses propos de son expérience personnelle, je ne possède ni ne conduit plus de voiture depuis juin 2007.
Je vais au taf à monocycle soit 2 fois 8mn de clowneries quotidiennes et plus si j’ai à faire en ville.
Du reste, je sors mon vélo pour des trajets entre 5 et 25Km plusieurs fois par semaine et X Km durant les congés.
J’apprécie aussi souvent courir dans les bois (pour rien si ce n’est le plaisir) et c’est là le rare moment où mes jambes ne décrivent pas un mouvement circulaire.
Il est vrai que j’ai toujours aimé bouger mon cul, (et le reste mais le terme « sport » me déplait fortement car évoque trop souvent un univers puant le « Décathlon », la frime et la compétition).

Lire la suite…

Rocard, la taxe carbone et la décroissance

Michel Rocard, pigiste de Sarkozy pour égayer ses vieux jours, était ce matin sur France Inter, essentiellement pour parler de la “taxe carbone” dont il présentera les détails à son patron ce vendredi. La première partie de l’émission, consacrée à la “taxe carbone”, a été calamiteuse. Débit lent, silences qui en disent long, explications vaseuses : ce n’est pas avec une telle prestation que cette taxe carbone va devenir populaire ! D’ailleurs ce n’est pas sa vocation, d’être populaire. Mais l’explication concernant les “compensations de pouvoir d’achat”, confuse et embrouillée, ne rassure pas sur la viabilité du projet… Lire la suite…