Lettre ouverte au Maire de Lyon

Gérard Collomb, maire de Lyon

Monsieur le Maire,

aujourd’hui j’ai été verbalisé. Oui oui, par la police. Oh non, je n’avais grillé aucun feu, grillé aucune priorité, menacé personne sinon visiblement l’ordre public. Non, en fait j’ai roulé sur la ligne de tramways. Ah oui, j’oubliais de vous dire, j’étais en vélo. 22 euros pour avoir circulé sur la ligne de trams. En ces temps de pollution atmosphérique persistante sur l’agglomération lyonnaise, il aurait sans doute mieux valu que je circule en voiture, là au moins j’aurais été certain de trouver des voies de circulation rien que pour mon moyen de déplacement. Que voulez-vous, vous avez fait le choix de ne rien faire contre cette pollution, sinon recommander aux personnes sensibles de s’abstenir de faire des efforts physiques, et ça passe par la verbalisation du cycliste de base. Lire la suite…

Dire « merci » quand on ne peut plus rien dire d’autre

Publicité automobile: l'ours polaire qui dit merci à l'automobiliste !
Publicité automobile: l’ours polaire qui dit merci à l’automobiliste !

Les signes de la délégation du pouvoir d’organiser la cité aux forces économiques, qui elles-mêmes ne jurent que par la sacro-sainte liberté du consommateur, se laissent à voir dans les remerciements, spatialement distribués, pour l’un ou l’autre comportement considéré comme « bon ». L’automobiliste qui respecte le seuil de vitesse autorisé, se verra signaler la qualité de sa démarche par un message automatique le remerciant de rouler à la vitesse permise ; durant les nombreux pics de pollution, les sociétés de transport remercieront les usagers d’avoir opté pour leur service ; lors de leur achat, les individus-consommateurs seront gratifiés pour avoir choisi les produits du « commerce équitable »… Lire la suite…

« Cycloterrorisme » ?

Dans un climat de plus en plus tendu sur les routes genevoises, les cyclistes subissent depuis plusieurs semaines une vague de stigmatisation et de dénigrement, allant jusqu’à devenir les bouc-émissaires des problèmes de sécurité routière. Dans cette période de grands chantiers, alors que la cohabitation est de plus en plus difficile avec un trafic automobile très dense et qu’une vaste opération de répression lancée par les autorités municipales s’achève, les associations en faveur du vélo et de la mobilité douce ont proposé leurs solutions à la presse cet après-midi. Lire la suite…

Automobilus erectus

Les cyclistes le savent bien: nombre d’automobilistes considèrent les cyclistes comme des gêneurs. Ces petites choses insignifiantes qui occupent 50 cm de large sur la chaussée sont une entrave exorbitante en regard du droit, de plus en plus chèrement acquis, de circuler au volant d’un véhicule. Lire la suite…

Printemps silencieux et silence suspect des Verts

A propos du Tramway Tourangeau

printemps-silencieux

La « discipline politicienne » est l’une des caractéristiques dominante du fonctionnement normal des « démocraties parlementaires », mais en certaine période de crise politique elle peut devenir la pire complicité passive prémonitoire du totalitarisme… Lire la suite…

Résister pour sortir du développement

sortir-du-developpement

L’avenir de notre planète ne peut faire l’économie d’une remise en question radicale, à la fois de nos pratiques et de notre imaginaire. Aujourd’hui, nous ne sommes qu’au début de ce dur labeur. De combats menés de l’échelle individuelle à celle globale des instances internationales pourrait alors naître l’espoir de voir l’humanité emprunter ce chemin parsemé d’embûches. Extrait de l’ouvrage de Simon Charbonneau « Résister pour sortir du développement – Le droit entre nature et liberté ». Lire la suite…

Éloge de la lenteur : ralentissons la ville !

Le mouvement « Cittaslow », Citta Lenta, Slow City – explication d’un concept de ville alternative. En 1986 est fondé en Italie par Carlo Petrini le mouvement « Slow Food », qui lutte contre l’uniformisation des goûts, la mauvaise qualité de la nourriture accélérée par la mondialisation et la « culture » Ma Do. À Paris, cette même année, est officiellement constitué le mouvement international Slow Food avec la rédaction d’un Manifeste signé par les délégués de 15 pays. Lire la suite…