Théorie de la classe de loisir

desir-capitalisme

Comment l’oligarchie exacerbe la crise écologique

Sans doute ne connaissez-vous pas Thorstein Veblen. C’est normal. Ce qui ne l’est pas, c’est que beaucoup d’économistes le méconnaissent également.

Raymond Aron, qui était un homme pondéré, comparait son œuvre à celles de Tocqueville et de Clausewitz. C’est que la réflexion de Veblen est une clé essentielle pour comprendre notre époque. Pourtant, la Théorie de la classe de loisir est devenue introuvable en français et Veblen reste absent des programmes universitaires de science économique. Lire la suite…

Voiture servicielle, consommation ostentatoire et distinction provocante

On parle de plus en plus aujourd’hui de la fin de la voiture individuelle, c’est-à-dire en fait de la fin de l’automobile en tant qu’objet de possession au profit d’une « voiture servicielle », qu’elle soit en autopartage ou en libre-service. Cette théorie est conduite par un ensemble d’acteurs (groupes de veille technologique, associations ou entreprises d’autopartage, etc.) qui souhaitent promouvoir un autre usage de l’automobile. Lire la suite…

Pour des Etats généraux de la mobilité!

La crise qui traverse le monde de l’automobile est profonde et brutale. Pour ne pas avoir su anticiper une modification de l’attitude des consommateurs à l’égard de l’automobile, pour ne pas avoir voulu faire foi aux propos des écologistes qui s’époumonent à rappeler l’importance des impératifs climatique et énergétique, pour ne pas avoir pu résister aux sirènes de stratèges « éclairés » qui vantaient les mérites de véhicules lourds, chers et manifestement inadaptés au marché de l’automobile, ce secteur est désormais à l’agonie et réclame aides et soutiens publics. Lire la suite…

La « mobilité intelligente » à Nuremberg (Allemagne)

L’agenda 21 de la ville de Nuremberg, en Allemagne, fonctionne depuis une dizaine d’années, sans que la démarche ne se soit essoufflée. Une des raisons principales en est l’engagement constant de la Ville qui encourage les habitants à exprimer leurs propres idées et accompagne leurs initiatives autant que possible. Lire la suite…

Du bitume dans vos légumes

Friends of the Earth (Les Amis de la Terre) vous invite à visiter le samedi 17 janvier à 10h le « Snackbar : du bitume dans vos légumes ? » à l’entrée du Salon de l’Auto, en face de la sortie métro Heysel (Bruxelles, Belgique). Lire la suite…

De l’argent public pour détruire la planète

Le président sortant des Etats-Unis George Bush a accordé une aide d’urgence de 17,4 milliards de dollars à General Motors et Chrysler afin de leur éviter une faillite imminente. Une première enveloppe de 13,4 milliards sera débloquée dans les jours à venir, dont 9,4 milliards pour General Motors et 4 milliards pour Chrysler ; une rallonge de 4 milliards est prévue pour GM au mois de février si le Congrès donne le feu vert. Lire la suite…

Manifeste pour une décroissance conviviale

À vous qui vous préoccupez de l’avenir des prochaines générations. Nous vivons dans un monde en crise. « Lucides » ou « Solidaires », tous s’entendent là-dessus. Mais les solutions proposées, qu’elles soient néolibérales ou progressistes, restent dans le paradigme du développement et de la croissance économique, alors même qu’il s’agit là d’une cause majeure de bien des problèmes. Lire la suite…

Grenelle et conséquences – vers un naufrage de l’industrie automobile française

avant-apres-grenelle

« Le Grenelle m’a tuer » hurlent en choeur les constructeurs automobiles français. Leurs voitures ne se vendent plus. Affolé par l’ampleur d’un naufrage aussi catastrophique que fut celui de la sidérurgie, le gouvernement multiplie les traitements d’urgence, pour s’acharner à sauver un secteur qui n’a pas su prévoir que le vent allait tourner, continuant de mitonner des 4×4 alors que le marché réclame du « low cost ». Lire la suite…