L’automobile a-t-elle encore un avenir?

Plus de 1,5 euro le litre de super sans plomb ! L’été 2005 aura vu exploser les records de prix à la pompe. Le baril de pétrole franchissait, lundi 29 août, la barre symbolique des 70 dollars, et cette inflation ne semble pas connaître de limite. Alors que le gouvernement relance les bons vieux programmes d’économie d’énergie, les Français, eux, s’interrogent : avons-nous encore les moyens de rouler en voiture ? Lire la suite…

Dollars pour Dictateurs

Quand le Wall Street Journal s’intéresse à la corruption au Congo. Une action en justice soutient l’existence au Congo d’une corruption similaire à celle du Programme Pétrole contre Nourriture. Lire la suite…

La civilisation de l’automobile


Portraits de la société de consommation automobile www.chrisjordan.com

Futuribles / Etude rétrospective et prospective des évolutions de la société française (1950-2030)

La civilisation de l’automobile

C’est au sortir de la Seconde Guerre mondiale que fut lancé, en France, le projet de la démocratisation de l’automobile qui avait été initié Outre Atlantique par Ford et General Motors dans les années 1920. La généralisation progressive de la «motorisation des ménages» s’est accompagnée d’un développement de l’infrastructure routière. Cette entrée dans l’ère de l’automobile a contribué à modifier profondément tant le rapport des Français à l’espace et au temps que la structure et la forme des villes. On s’interrogera sur les futurs envisageables à l’horizon de l’entrée du marché de l’automobile dans sa phase de maturité. Lire la suite…

Les gangsters du pétrole

Les gangsters du pétrole vont faire cette année plus de 100 milliards de dollars de profits. C’est en effet le montant cumulé des bénéfices que s’apprêtent à dégager les cinq plus grandes compagnies pétrolières mondiales (ExxonMobil, Chevron, Total, BP et Shell) cette année grâce, en très large partie, à l’explosion des prix du baril. Lire la suite…

Plus de 100 milliards de profits pour les majors du pétrole

Plus de 100 milliards de profits pour les majors du pétrole
par Christine Lagoutte

Le chiffre donne le vertige : c’est le montant des destructions provoquées par le cyclone Katrina dans le sud des Etats-Unis. C’est aussi le coût d’une année de guerre en Irak pour l’économie américaine. Lire la suite…

Le pétrole pas cher : c’est fini !

Pendant des décennies, nos sociétés se sont organisées comme si le pétrole était éternel et serait toujours bon marché. Le système économique mondial est sous perfusion permanente. Et tout le monde fait comme si de rien n’était : programme autoroutier, immeubles de prestige énergivores, Airbus A380… La mondialisation triomphe : nos kiwis viennent de Nouvelle-Zélande, nos T-shirts de Chine, nos perches de Tanzanie et nos meubles de jardins du Vietnam. Lire la suite…

Remettre en cause l’automobile

Photo: Manifestants devant un salon automobile dans les années 70, de jeunes américains font un lien entre croissance démographique, augmentation du nombre de voitures et pollution.

Introduction

L’automobile existe depuis un siècle, mais sa démocratisation ne s’est fait qu’entre les deux guerres aux Etats Unis et après la deuxième guerre mondiale en Europe. Pourtant, cinquante ans après, elle tient déjà une place très importante dans les sociétés de type capitaliste ou « pays développés ». Remettre en cause l’automobile aujourd’hui, c’est remettre en cause un élément fondamental de notre environnement quotidien, de notre paysage et de notre environnement social. S’opposer à l’automobile apparaît tellement marginal en France que ceci est équivalent à s’opposer au droit de manger ou de dormir. Pourtant, on ne peut pas vivre sans manger ni dormir mais on peut vivre sans utiliser de voiture. Les solutions existent mais demandent un effort personnel et un changement de notre manière d’aborder les transports et même parfois une remise en cause du fonctionnement capitaliste de nos sociétés. Lire la suite…

Caca la bagnole !

Claque de la semaine par Frédéric DUBOIS

A l’heure où nos poumons fermentent et que nous subissons plus que jamais les sévices de la pollution automobile – immonde asphyxie urbaine, distillée quotidiennement pour le bien de nos mollets qui ne supportent plus la marche, et sous le honteux prétexte « qu’il faut bien aller au boulot » – on nous annonce avec des airs de victoire que la 82e édition du salon de l’automobile a été « un grand cru ». Lire la suite…

Les coûts cachés de l’automobile

Pour les économistes, les coûts externes sont «les coûts, non pris en considération dans une opération de marché et qui devront tôt ou tard être engagés par suite des impacts des activités, produits et services de celle-ci sur l’environnement.» Par exemple, le prix du carburant n’intègre pas le surcoût engendré pour la Sécurité sociale des suites de la pollution de l’air des villes. Lire la suite…

La réduction de la dépendance automobile

La réduction de la dépendance automobile est un article de Frédéric Héran paru en 2001 dans le n°37 des Cahiers Lillois d’Economie et de Sociologie, pp. 61-86.

Résumé
La dépendance automobile trouve principalement sa source, non pas dans les aspirations à vivre au vert, dans la généralisation de la motorisation ou même dans l’étalement urbain, mais dans l’efficacité du système automobile par rapport aux autres systèmes de transport. Aussi, pour réduire cette dépendance convient-il de diminuer d’abord la vitesse automobile de porte-à-porte, tout en instaurant un système alternatif de transport écologique associant étroitement la marche , la bicyclette et les transports collectifs. Il en découle une décroissance du trafic automobile qui génère un urbanisme plus dense et mixte et non l’inverse.

La réduction de la dépendance automobile
pdf (116 Ko)