There is no alternative ?

There is no alternative: « il n’y a pas de solution alternative ». Beaucoup d’automobilistes reprennent à leur compte cette formule historiquement attribuée à Margaret Thatcher et censée expliquer que le marché, le capitalisme et la mondialisation sont des phénomènes nécessaires et bénéfiques et que tout régime qui prend une autre voie court à l’échec. Lire la suite…

Tout est bon dans le cochon

Voilà, ci-dessous, le genre de proposition que des professionnels du cycle peuvent recevoir… Comme dit le proverbe : « Tout est bon dans le cochon » et en ce moment, il semblerait que le cochon roule en pignon fixe. Avec pignon fixe, je croyais simplement faire du vélo alors qu’en fait, je chevauche prosaïquement « le signe d’appartenance à une communauté […] presque rebelle. » Toute la puissance de la phrase repose sur le « presque »… Lire la suite…

Vélo et politique globale de déplacements durables


Comparée à celle des pays d’Europe du Nord et d’Europe centrale, l’utilisation de la bicyclette en France paraît bien médiocre : 9 fois moindre qu’aux Pays-Bas, 6 fois moindre qu’au Danemark, 3 fois moindre qu’en Allemagne, en Belgique ou en Suisse. Comment expliquer une situation aussi contrastée? C’est l’objet de cette recherche dans laquelle diverses hypothèses d’explications sont exposées. Lire la suite…

Total: fuite massive de billets de banque dans l’environnement

Total a indiqué ce matin que le tas de billets de banque en train de brûler dans la salle des marchés était désormais éteint, ce qui a éloigné les risques d’explosion. Le groupe va donc pouvoir envoyer des spécialistes sur place afin de préparer les opérations nécessaires pour stopper la fuite massive de billets de banque dans l’environnement. Lire la suite…

Mobiliser la société face au pic pétrolier

Après plus d’un siècle d’augmentation importante de la production et de la consommation de pétrole, la Terre s’essouffle et la notion de « pic de production », autrefois ignorée, s’impose comme une réalité inéluctable. Cette tension se manifeste d’ores et déjà à travers le déploiement de techniques d’extraction demandant toujours plus d’investissements, d’énergie et de matériaux. Lire la suite…

Prix de l’essence record: le pouvoir en place n’anticipe rien, c’est consternant

Le prix de l’essence à la pompe atteint aujourd’hui des niveaux record. Et ça n’est pas près de s’arrêter: on continue à consommer toujours plus de pétrole sur la planète, alors que la production ne suit pas, et que les tensions géopolitiques liées au contrôle de la ressource ne peuvent que pousser toujours plus les prix à la hausse. Pour l’écologiste que je suis, c’est tout sauf une surprise. Ce qui reste par contre consternant, c’est l’incapacité des responsables à anticiper cette situation, malgré les nombreux signaux d’alerte… notamment le rapport 2011 de l’Agence Internationale de l’Énergie qui estime que le « peak oil » [1] a probablement été atteint dès 2006, confirmant que la hausse des prix est structurelle. Lire la suite…

Le retour du triporteur

Les livraisons de marchandises en vélo-triporteur, on y arrive! Ce que l’on peut appeler la vélogistique est en train de prendre en France un tournant décisif. Car s’il existe déjà dans beaucoup de villes françaises des petites entreprises de livraison qui utilisent le vélo ou le triporteur, un « poids-lourd » du secteur logistique est en train de passer au triporteur. Lire la suite…

J’ai fait un cauchemar !

Les accidents de la route ayant augmenté de façon significative, le gouvernement mit en place une campagne de presse intensive pour faire cesser ce fléau. A la surprise générale, les Français se laissèrent convaincre et changèrent peu à peu leur comportement. Ils utilisèrent davantage les transports en commun, respectèrent strictement le code de la route et commencèrent à avoir, en tant qu’automobilistes, de l’attention pour leurs concitoyens. Lire la suite…

Pierre Rabhi

Pierre Rabhi

En décembre 2009, la revue trimestrielle Vélo & Territoires, éditée par le club des départements et régions cyclables, réalisait une interview de Pierre Rabhi. Il y aborde de nombreuses questions relatives bien sûr au vélo, mais aussi à la sobriété heureuse, à la relocalisation de l’économie ou à notre rapport au temps. En fin d’article, vous trouverez également un extrait d’un texte de Pierre Rabhi qui traite de l’irrationalité de notre mode de développement basé sur l’énergie fossile. Lire la suite…

Le socialisme contre l’étalement urbain

« La ville doit périr dans les ruines du mode de production capitaliste, car la ville était une nécessité de la société capitaliste de marchandises. Ces nécessités disparaîtront, la ville elle même disparaîtra, en tant que leur produit. La ville est la forme, la condition des rapports sociaux de cette société là. » Sovremenaia Arkitectura, revue soviétique d’architecture, 1929. Lire la suite…