Un Jardin de la France en béton armé (4)

ginkgo-biloba

Résumé : Urbanisme et Totalitarisme

Cette série d’articles est partie d’une question simple : pourquoi, dans un contexte général de crise écologique on continue à abattre des arbres dans la ville de Tours? En janvier 2009 une allée de 65 platanes centenaires est abattue, puis on découvre qu’il ne s’agit pas d’un événement isolé mais d’un programme d’abattages systématisés.

La réflexion menée à partir de ce fait incompréhensible vise à montrer les mobiles cachés et les intérêts économiques soutenus par la politique municipale : création d’un bassin de chalandise, spoliation de la population, confirmation de l’emprise de la circulation automobile sur la ville, privatisation de l’espace public, fonctionnalisation économique des habitants comme « usagers » d’une « ville supermarché »…

Le texte est long, mais se présente sous forme de tableaux pouvant être lus de manière individuelle après l’introduction. Lire la suite…

Un Jardin de la France en béton armé (3)

ikea-tours

Résumé : Urbanisme et Totalitarisme

Cette série d’articles est partie d’une question simple : pourquoi, dans un contexte général de crise écologique on continue à abattre des arbres dans la ville de Tours? En janvier 2009 une allée de 65 platanes centenaires est abattue, puis on découvre qu’il ne s’agit pas d’un événement isolé mais d’un programme d’abattages systématisés.

La réflexion menée à partir de ce fait incompréhensible vise à montrer les mobiles cachés et les intérêts économiques soutenus par la politique municipale : création d’un bassin de chalandise, spoliation de la population, confirmation de l’emprise de la circulation automobile sur la ville, privatisation de l’espace public, fonctionnalisation économique des habitants comme « usagers » d’une « ville supermarché »…

Le texte est long, mais se présente sous forme de tableaux pouvant être lus de manière individuelle après l’introduction. Lire la suite…

Autophobie

autophobia

Le comité des constructeurs français d’automobiles fait semblant de s’intéresser à l’autophobie (Le Monde du 19 juin). Mais les dégonfleurs de pneus de 4×4 sont toujours aussi rares. Peu importe les tares de l’automobile, anarchie urbaine, dérèglement climatique, individualisme forcené, elle est entrée dans les mœurs. Lire la suite…

Le conseil shopping de SuperNo

ferrari-california

C’est le printemps ! Oui, oui, même ici au Luxembourg le soleil a réussi à percer les nuages ! Que n’en profitez-vous, Madame, pour vous faire un petit plaisir ? Non, pas pour vous faire vigoureusement besogner par votre garde-chasse en regardant la cime des arbres… Enfin, vous faites comme vous l’entendez, mais là n’est pas le sujet. En fait je voulais vous parler de votre voiture.  Lire la suite…

Vivre et penser comme des porcs

Vivre et penser comme des porcs est un livre de Gilles Châtelet au titre-choc destiné à percuter le lectorat dans ses tripes, à l’interpeller dans sa bestialité originelle, tellement excitante et flatteuse ! Il y a des livres sains, salutaires, qu’il est conseillé, et même recommandé, de mettre entre toutes les mains. Y compris celles du lecteur moyen. Lire la suite…

Les motards sont des cons

Je sais déjà ce que l’on va me dire: cela ne se fait pas de stigmatiser une catégorie de la population, cela ne fait pas avancer le schmilblick et risque au contraire de braquer les motards au lieu de les faire évoluer. Et bien, braquons-les ces motards car ils sont à mon avis incapables de la moindre évolution. Lire la suite…

La bagnole fait grossir !

A l’état sauvage, selon les spécialistes, les hommes étaient chasseurs-cueilleurs, la femme qui cueillait marchait une moyenne de 22km/jour, et les hommes qui chassaient couraient environ 17km/jour… Lire la suite…

Environ 200 militants écologistes manifestent à Paris contre les 4×4

PARIS (AFP) – Environ 200 militants écologistes ont manifesté samedi à Paris contre la circulation des 4X4 en ville, déployant une banderole « Jeepollue » et s’affublant de masques d’animaux devant la vitrine d’un concessionnaire du XIe arrondissement. Lire la suite…

L’homme motorisé

Projection de l' »ego »

L’homme motorisé est un personnage stupéfiant. Le « je » qui vient de s’installer au volant ne ressemble plus que par de vaines apparences au « je » qui, l’instant d’avant, vaquait à ses occupations de citoyen, l’homme de métier ou le père de famille.

Dès que, contact mis, le tremblement rituel a saisi l’officiant, que la cadence du moteur secoue à peu près comme celle de la frénésie collective secouant les adeptes du Vaudou, un être nouveau se substitue au débonnaire personnage dont il a pourtant tous les traits. Il ne s’agit plus d’utiliser un moyen pratique de se rendre d’un point à un autre. Il s’agit de conquérir l’espace, par l’effet d’une connivence avec l’invisible.

Georges Portal et Robert Poulet
Pour ou contre l’automobile
Ed. Berger-Levrault, 1967