L’Atome tricolore terrorise l’Europe

Il n’y a plus de capitaine pour piloter le bateau France à la dérive. Et, mauvaise surprise, ceux que l’on regardait encore comme de risibles potiches politiques subalternes sont devenus les garde-chiourmes de la galère. Au poste de contrôle du navire ils s’activent comme des forcenés. Tel est, en image maritime, le tableau possible pour décrire le deux poids deux mesures de la nouvelle politique gouvernementale: état d’urgence férocement répressif contre les activistes écologistes d’un côté, atermoiement permanent dans l’indécision face à la Bérézina nucléaire française de l’autre. « Société nucléaire, société policière » disait un vieux mot d’ordre scandé dans les manifestations en Alsace contre Fessenheim… Nous y sommes… Et chaque jour se confirme partout en France, la pertinence politique de cette sombre association des origines. Lire la suite…

Gaz de schiste, la victoire à la Pyrrhus de Big Oil

Les hydrocarbures de roche-mère ont permis aux États-Unis de revenir à la première place des producteurs de pétrole. Telle est la nouvelle officielle pour l’année 2015 et il faut l’accepter puisque ce sont les barils qui le disent. Le miracle a pu se produire grâce à la technique du forage horizontal associé à la fracturation hydraulique. Lire la suite…

Gaz de schiste, « La France est en Guerre! »

En paraphrasant un message de prudence des chemins de fer français, il est possible de dire dans le contexte actuel qu’une guerre peut en cacher une autre. Mais, plus subtilement encore, l’historiographie récente nous révèle que l’angle d’éclairage d’un conflit peut brouiller les pistes au point de faire perdre de vue les réelles origines de la guerre. Les deux Guerres mondiales restent à ce jour dans les milieux universitaires de grands champs de bataille. Les grilles multiples de lectures ne produisent pas les mêmes lignes de front. Lorsque des historiens d’obédience marxiste éclairent ces conflits cela donne des rotations de lignes de front pour le moins surprenante, l’élite apparaît constamment en guerre contre le peuple… Lire la suite…

Gaz de schiste, Total ou la France en Transparence

Que peuvent bien penser les habitants des régions impactées par le Permis de forage dit de Montélimar après la décision du 28 janvier 2016 prise par le Tribunal Administratif de Cergy Pontoise? Fort probablement beaucoup de mal des magistrats… Par prudence, dans l’ambiance des procédures arbitraires d’intimidations permises par l’état d’urgence en France il est préférable de garder ici le silence… Lire la suite…

Voitures électriques : personne ne sait combien elles consomment vraiment

Pour lutter contre la pollution atmosphérique et les émissions de CO2, la voiture électrique serait une solution presque idéale. C’est en tout cas ce que pense le gouvernement, Ségolène Royal – ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie – en tête, qui ne ménage pas ses efforts pour en faire la promotion. Aides à l’achat, financement de l’installation de millions de bornes de recharge: des milliards d’euros vont être dépensés pour que se déploient ces véhicules « sans pétrole ». Problème: personne ne connaît les consommations réelles de ces véhicules. Après les scandales sur le diesel, faut-il vraiment faire confiance aux données fournies par les constructeurs? Lire la suite…

Gaz de schiste, le choix du pire

La Grande Guerre à l’ère du déclin pétrolier

Les visiteurs assidus du site carfree ont eu l’exceptionnel privilège de lire en avant première quelques-uns des chapitres de cet excellent livre faisant le point sur l’imposture historique des gaz de schiste. Le mythe de « l’Age d’or du gaz » a fait long feu, seuls éclatent aujourd’hui au grand jour la bulle spéculative et son désastre environnemental… Lire la suite…

Cop 22, Vive le Charbon!

Face au désastre annoncé, il nous faut prendre position, choisir notre camp et avoir le courage d’aller à contre-courant en posant les bonnes questions. Et, pour briser le faux consensus et les discussions oiseuses sur les limitations des émissions, disons d’emblée « vive le charbon! » Nous y sommes autorisés puisqu’on sait qu’il y a pire. Les gaz de schiste sont sur la liste (1) avec les Technologies de l’Information et de la Communication et la voiture électrique… Lire la suite…

Low tech : comment entrer dans l’ère de la sobriété énergétique pour vivre sans polluer

Les innovations high-tech, fortement consommatrices de ressources, conduisent les sociétés dans l’impasse. Et si nous prenions le contre-pied de la course en avant technologique en nous tournant vers les low tech, les « basses technologies »? C’est ce à quoi invite Philippe Bihouix, ingénieur spécialiste de la finitude des ressources minières, auteur de L’âge des low tech. À quoi ressemblerait la vie quotidienne dans cette société durable, où la sobriété ne serait pas subie mais choisie? Entretien. Lire la suite…

Laissons les énergies fossiles dans le sol: Stop aux crimes climatiques!

Laisserons-nous les entreprises pétrolières et gazières qui produisent des énergies fossiles, les multinationales de l’agrobusiness et les institutions financières détruire notre planète en polluant allègrement l’atmosphère ? Un appel de la société civile propose d’opposer à ces puissants lobbies une mobilisation citoyenne massive, multiple, et planétaire. Et de contraindre gouvernements et entreprises à renoncer à l’exploitation de 80% de toutes les réserves de carburant fossile. « Stop aux crimes climatiques ! », clame l’appel lancé par cent personnalités internationales, comme d’autres ont dit stop à l’esclavage ou à l’apartheid. Lire la suite…

L’Europe des affaires se prépare à une catastrophe nucléaire

Dans l’histoire de l’industrie nucléaire, la catastrophe de Fukushima doit être regardée comme un évènement copernicien (1). Elle a changé radicalement la donne des statistiques du risque d’accident nucléaire majeur. Plus rien ne peut plus être comme avant et fort probablement la fusion des trois cœurs constitue un point de rupture, précipitant, sinon la fin rapide de l’imposture, du moins le déclin inéluctable de l’industrie nucléaire, radieuse Bérézina… Lire la suite…

Total: le véritable bilan annuel

5,9 milliards d’euros de dividendes seront redistribués par Total à ses actionnaires. Derrière cette belle plus-value financière, se cache une autre réalité: celle des gigantesques coûts sociaux et environnementaux que génère l’activité de la 5ème compagnie pétrolière mondiale. Des coûts qui ne sont pas supportés par les actionnaires, mais par l’ensemble des sociétés. C’est pour lancer ce débat que l’Observatoire des multinationales et Basta !, en partenariat avec les Amis de la Terre, publient un premier contre-rapport annuel sur les activités de Total à l’occasion de son assemblée générale. Lire la suite…