J’ai visité SmartCity

Voici un reportage exclusif de notre envoyé spécial à Smart City, Tom 2.0. Ce reportage présente une double nouveauté. C’est le premier jamais réalisé par un avatar et le premier également sur la mythique Smart City, actuellement en construction entre Doha et Songdo. Nous ne doutons pas de voir cette double nouveauté suivie de multiples répliques, à plus ou moins bref délai, suivant les lois de l’imitation médiatique. Lire la suite…

L’effondrement, c’est maintenant!

On connaît déjà plutôt bien le pic de pétrole (Peak Oil), à savoir la décrue prévisible des ressources pétrolières une fois le « pic » de production atteint puis dépassé, ce qui est désormais le cas. Un peu moins connu est le Peak Everything, que l’on pourrait traduire par le « pic de tout ». Sur le même modèle que le pétrole, toutes les matières premières non renouvelables pillées dans le sol vont chacune atteindre progressivement leur pic d’extraction, pour ensuite devenir de plus en plus rares et surtout, de plus en plus difficiles à extraire à des coûts de plus en plus élevés. Au bout du chemin, il y a l’effondrement, de l’économie, de la société, de l’environnement. Lire la suite…

Déconnexion

Je tiens à vous signaler une pièce radiophonique (on dit encore comme ça, de nos jours?). Elle n’est pas neuve, puisqu’elle a été diffusée le 21 décembre 2013, mais je ne l’avais pas encore écoutée et je l’ai piochée au hasard il y a quelques jours. Lire la suite…

Le rêve autoroutier-lacustre de la droite genevoise: Combler le lac, qu’on voie le parking!

Vous parler de la traversée autoroutière du Petit Lac genevois après le massacre parisien des porteurs de liberté, c’est sans doute une faute de goût. Et une absence coupable de sens des priorités. Mais quoi? la bouffonnerie peut succéder à la tragédie sans l’effacer, et ayant revendiqué hier, d’autant plus fièrement qu’on ne risquait pas grand chose à le faire, le droit de dire et d’écrire ce qu’on voulait, comme on le voulait, quand on le voulait, on a du même coup revendiqué le droit d’écrire de ce qui n’importe pas le plus. Ne serait-ce que pour prendre date lorsqu’aucune cause plus exigeante ne nous requerra. Lire la suite…

La guerre des modes

Si vous pensez tomber sur un article qui va vous expliquer que tous les modes de déplacement doivent gentiment cohabiter au sein d’une multimodalité harmonieuse, passez votre chemin. Pour cela, il existe une multitude de blogs sur internet spécialisés en « mobilité durable » ou autres fadaises grenello-compatibles. Lire la suite…

Le cheval au service de la ville

L’idée peut paraître saugrenue : le cheval serait une bonne solution à tout un tas de problématiques urbaines contemporaines. Généralement associée à des temps révolus, l’hippomobilité urbaine a pourtant fait ses preuves depuis une quinzaine d’années : économiquement, écologiquement, socialement, elle est devenue pour de nombreuses villes une dimension pertinente des services urbains. Lire la suite…

L’humanité n’a plus d’avenir

Sans transition, laissons tomber les vallseries, les cambadelleries (“On n’a pas de croissance”, “il faut renégocier Maastricht”… Pauvre bouffon) et autres joyeusetés court-termistes et franco-françaises pour nous intéresser… à l’avenir de l’humanité. Pas le journal, hein, l’humanité. Nous, les humains. Et notre descendance. Lire la suite…

vélogistique

C’est avec plaisir que je vous informe de la parution de mon dernier livre intitulé « vélogistique », qui traite des infinies possibilités du vélo pour le transport des courses, des enfants, des marchandises ou même pour les activités professionnelles. Lire la suite…

Quel avenir pour la place de l’automobile en ville du côté des jeunes urbanistes et architectes ? Constat mitigé…

J’ai découvert par hasard en début d’année un site consacré à l’architecture, à l’urbanisme et à l’aménagement du territoire – PSS-archi – qui s’affiche comme une « plate-forme d’échange collaborative non professionnelle et indépendante ». Une foultitude de renseignements techniques et d’informations sur les projets touchant la ville, en particulier la voirie et les réseaux de transports urbains m’est devenue accessible. Puis j’ai sauté le pas début décembre en m’inscrivant comme membre participant. Lire la suite…