Paris, l’Arabie Saoudite et le frère de Patrick Balkany

Faut suivre, parce que ça va très vite. Le Bassin Parisien, c’est l’Arabie Saoudite. Sérieux. Citons pour une fois Le Figaro (le 17/12/10) : « 60 à 100 milliards de barils de pétrole dorment sous le Bassin parisien. Soit l’équivalent de 70 à 120 années de production du Koweït ! Cette estimation réalisée par l’Institut français des pétroles (IFP) suscite la convoitise ». Un homme admirable est déjà sur le coup, auquel Charlie veut rendre hommage avant tout le monde. Dans la famille Balkany, pour une fois, on ne demandera pas le maire de Levallois, Patrick, le héros moral que Sarkozy entraîne dans ses déplacements africains. Mais le frère, le jeune demi-frère de 30 ans à peine, Julien. Ce champion des fonds spéculatifs est installé aux Etats-Unis, où il fait des merveilles. Où il dit qu’il fait des merveilles. Lire la suite…

L’aménagement du territoire : un levier incontournable pour sauver le climat

Les 8 et 9 novembre, la CPDT (Conférence permanente de développement territorial) a tenu à Liège (Belgique) son colloque annuel. Présidence belge de l’Union Européenne oblige, ce colloque avait une portée particulière et un thème très européen : les politiques énergétiques et la réduction des gaz à effet de serre (GES). Toute l’originalité de la rencontre reposait sur l’angle d’attaque de ce thème : la dimension territoriale de la consommation énergétique et des émissions de GES. Lire la suite…

Le pire lobby européen ? Votez NOW !

Deux évènements majeurs ont marqué 2009 et 2010 : la crise financière et la crise climatique. Sur ces deux fronts, les groupes de pression d’entreprise s’en sont pris aux décideurs de l’UE –au niveau du Parlement Européen, de la Commission, mais aussi au niveau national des États Membres- et ce, aussi intensément qu’efficacement. L’échec du Sommet de Copenhague d’une part et l’absence de réformes fortes des marchés financiers d’autre part ont démontré la puissance de ces entreprises et de leurs stratégies de lobbying lucratif aux dépens de réglementations plus propices au climat et au consommateur. Voilà pourquoi le Prix 2010 du Pire Lobbying de l’UE se focalise à la fois sur le climat et la finance. Lire la suite…

Les gaz de schistes annoncent-ils une révolution?

Carbusters_Calle_Kaberg

Je vous ai parlé il y a quelques semaines des gaz de schistes. Plutôt, j’ai reproduit un article que j’avais écrit pour Charlie-Hebdo. Si j’ai mis un point d’interrogation au titre du papier d’aujourd’hui, c’est bien entendu par précaution. N’étant nullement devin, ni ne souhaitant faire semblant, je ne suis pas certain de ce que j’écris. Mais de très nombreux éléments convergent vers un constat : la découverte de gisements – réels ou potentiels – de gaz de schistes un peu partout paraît devoir changer la donne énergétique mondiale. Lire la suite…

Conduite à risques : L’impact du développement des agrocarburants européens sur le climat et les terres

conduite-a-risque

Une étude rendue publique hier met en garde contre l’augmentation massive des émissions de CO2 et le changement d’utilisation des terres que génèreront les plans européens de développement de l’utilisation des agrocarburants. 69.000 kilomètres carrés de surfaces agricoles supplémentaires seront en effet nécessaires au niveau mondial pour remplir les objectifs de l’Union. Par ailleurs, si tous les impacts sont pris en compte, cette production d’agrocarburants conduira à une augmentation – et non à une diminution – des émissions de CO2 ! Une mesure européenne visant à lutter contre les changements climatiques menace par conséquent de produire l’effet inverse… Lire la suite…

Freinage forcé: Sans voitures à Montréal

montreal-sans-voitures

Des rues sans voitures ? Une idée inconcevable dans bien des grandes villes. C’est pourtant ce qui s’est produit pendant une semaine à Montréal en septembre dernier. Dans la ville de Montréal, de nombreuses rues du centre-ville ont été fermées à la circulation automobile. Et de l’avis des organisateurs, ce n’était qu’un début. Lire la suite…

La France en transition vers l’après-pétrole

voitures_petrole

Le mouvement des Villes en Transition est né en Grande-Bretagne en septembre 2006 dans la petite ville de Totnes. L’enseignant en permaculture Rob Hopkins avait créé le modèle de Transition avec ses étudiants dans la ville de Kinsale en Irlande un an auparavant. Il y a aujourd’hui plus de 250 initiatives de Transition dans une quinzaine de pays réunies dans le réseau de Transition (Transition Network). Des initiatives s’organisent dans des communautés francophones en France, en Europe et en Amérique du Nord. Lire la suite…

URGENT / relance routière et autoroutière – Agissez avant l’audition du ministre de l’Ecologie au Sénat

singer-autoroutes

Mercredi 06 octobre 2010, à 16h, le ministre de l’Ecologie sera auditionné par les sénateurs et sénatrices de la Commission de l’économie, du développement durable et de l’aménagement du territoire sur la question controversée du Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT). Ce SNIT fait une grande place aux infrastructures routières et autoroutières en projetant de relancer un vaste programme autoroutier long de plus de 1000 kilomètres pour un coût dépassant les 10 milliards d’euros. Lire la suite…

La voiture électrique est à l’automobile ce que le minitel est à l’internet

Paris, le 28 septembre 2010 : A quelques jours de l’ouverture du Mondial de l’automobile, l’association Agir pour l’Environnement diffuse un rapport sur les freins au développement de la voiture électrique. Le démarrage poussif de la voiture électrique s’explique pour une large part à cause de trois freins que l’association juge quasi rédhibitoires : Un prix excessif, une autonomie médiocre et un bilan carbone loin d’être satisfaisant. Le choix fait par certains constructeurs d’une voiture 100% électrique accroît de fait le risque d’un échec rapide et immédiat. Lire la suite…

Vélo en ville : les avantages l’emportent sur les risques

Des chercheurs Hollandais se sont penchés sur les risques et les bénéfices sanitaires découlant de la pratique du vélo en ville. Cette étude statistique permet de répondre aux « sceptiques » qui utilisent trop facilement les arguments de la pollution de l’air et de la sécurité pour continuer à grimper dans leur voiture. Et, si ses résultats paraissent « évidents » aux cyclistes convaincus, elle n’en demeure pas moins un travail précieux pour motiver les élus locaux à mettre en oeuvre des conditions de déplacement correctes pour les utilisateurs quotidiens de la petite reine. Lire la suite…

Le « pape » du climato-scepticisme retourne sa veste

Pour les climato-sceptiques, notre cher Claude Allègre en premier, l’argumentation remettant en cause les résultats démontrant un dangereux changement climatique se basait sur des travaux scientifiques contestant les résultats d’une énorme majorité qui constatait, preuves à l’appui, que la situation devenait catastrophique. Le principal pilier de cette contestation portait même un nom, celui de Bjorn Lomborg. Lire la suite…