Tout pour la route et des miettes pour les transports publics

Les investissements en infrastructures routières (routes et autoroutes non concédées) s’élèvent à 10,7 milliards d’euros en 2007. Ce chiffre est en augmentation de 40 % depuis 1997 (9,4 milliards d’euros concernent les routes départementales et locales), et représente 64 % des investissements publics en infrastructures de transport. Autrement dit, la route représente près des deux tiers des investissements publics dans le domaine des transports. Lire la suite…

Les transports collectifs de proximité sur le bord de la route?

Le Premier ministre François Fillon vient de détailler les projets intégrés au plan de relance de l’économie. Les associations d’élus regrettent que l’État, qui s’engage à verser 400 M€ pour les infrastructures routières, ne fasse pas un effort comparable pour les transports collectifs de proximité, malgré les conclusions du Grenelle de l’environnement. Lire la suite…

Quand deux sénateurs veulent imposer un circuit de Formule 1

jpg_f1-formule1

Paris, le 23 janvier 2008 : Au travers d’un amendement de circonstance, deux sénateurs ont proposé un cavalier législatif visant à imposer de façon expéditive (rompant ainsi avec le légendaire « train de sénateur ») un circuit de Formule1 dans les Yvelines ! En service commandé, ces deux sénateurs espèrent ainsi obtenir par la loi ce que le Président du Conseil général des Yvelines n’arrive pas à imposer sans concertation aux riverains du projet.  Lire la suite…

Pour des Etats généraux de la mobilité!

La crise qui traverse le monde de l’automobile est profonde et brutale. Pour ne pas avoir su anticiper une modification de l’attitude des consommateurs à l’égard de l’automobile, pour ne pas avoir voulu faire foi aux propos des écologistes qui s’époumonent à rappeler l’importance des impératifs climatique et énergétique, pour ne pas avoir pu résister aux sirènes de stratèges « éclairés » qui vantaient les mérites de véhicules lourds, chers et manifestement inadaptés au marché de l’automobile, ce secteur est désormais à l’agonie et réclame aides et soutiens publics. Lire la suite…

La Croisière Blanche condamnée par les Juges

Lassées par les trop nombreuses sollicitations restées lettres mortes qu’elles engagent depuis des années auprès des pouvoirs publics locaux afin que soit supprimée l’organisation de la Croisière Blanche au sein du Parc national des Ecrins, les associations ont décidé de s’en remettre à la justice. Lire la suite…

Le GART rappelle la nécessité de développer les réseaux de transport collectif pour pouvoir répondre à la demande

Alors que la prime transport entre en vigueur, le GART rappelle la nécessité de développer les réseaux de transport collectif pour pouvoir répondre à la demande. Lire la suite…

Prime à la casse… du marché automobile

prime-a-la-casse1

On était en droit d’attendre du président de la rupture écologique, de celui qui a mis en place le Grenelle de l’environnement, qui a propulsé Borloo numéro deux du gouvernement avec rang de ministre d’Etat et qui a propulsé l’écologie au centre des préoccupations gouvernementales de la France, des mesures fortes et claires pour transformer un système à la dérive. Lire la suite…

Grenelle et conséquences – vers un naufrage de l’industrie automobile française

avant-apres-grenelle

« Le Grenelle m’a tuer » hurlent en choeur les constructeurs automobiles français. Leurs voitures ne se vendent plus. Affolé par l’ampleur d’un naufrage aussi catastrophique que fut celui de la sidérurgie, le gouvernement multiplie les traitements d’urgence, pour s’acharner à sauver un secteur qui n’a pas su prévoir que le vent allait tourner, continuant de mitonner des 4×4 alors que le marché réclame du « low cost ». Lire la suite…

Prime à la casse et autres bouffonneries

prime-a-la-casse2

La bagnole. Cette sacro-sainte bagnole qui justifie jusqu’au crime des biocarburants. Sarkozy donne donc 1 000 euros de prime à la casse à qui achètera une voiture neuve et jettera au rebut une vieille de plus de dix ans. Il y a une autre condition : que la nouvelle n’émette pas plus de 160 grammes de CO2 par kilomètre parcouru. Cela, c’est une bouffonnerie.

Pourquoi ?

Pour des listes décroissance aux européennes de 2009

Nous ne sommes pas dupes : le “développement durable” ou “le capitalisme vert” promus, par exemple, lors du “Grenelle de l’environnement”, ne sont qu’une façon de relancer la fuite en avant dans la croissance infinie. Portée par la liste de Daniel Cohn-Bendit, la version ultra-light de la « décroissance » prônant de “scinder les flux entre la croissance économique et la croissance des flux de matière et énergétique” est une ultime escroquerie destinée à vider la décroissance de son sens politique et à récupérer l’avancée de ces thèses dans la société. Lire la suite…

Jean Sarkozy : comment claquer un milliard d’euros?

En mai dernier, Jean Sarkozy, élu et président de la commission de la voirie et des transports au Conseil Général des Hauts-de-Seine,  lançait une consultation publique sur la couverture de la RN 13 à Neuilly. C’est en effet son obsession depuis son élection, couvrir coûte que coûte la RN 13 à Neuilly. Et le projet est loin d’être enterré, puisque le nouveau préfet d’Ile-de-France Daniel Canepa a décidé d’appuyer le dossier (il s’agit probablement d’un projet stratégique prioritaire à l’échelle régionale…). Lire la suite…