Pour un meilleur usage du 1:50.000

« La Géographie, ça sert, d’abord, à faire la guerre », disait le livre d’Yves Lacoste. Oui, mais pas seulement. Cela sert aussi à donner les bonnes indications au quidam qui se meut. La géographie permet donc tous ces flux humains et ces flux de marchandises. Son objet est d’étudier l’espace pour en donner une connaissance à son lecteur. La cartographie, elle, est l’activité qui consiste à produire les cartes. Tout le monde a tenu une carte routière dans ses mains un jour ? Tout le monde a essayé de faire une randonnée pédestre cool et longue avec une carte au 1 : 250.000 (échelle assez classique pour les cartes routières) ? Pas facile, en effet. En cela, oui, la géographie sert peut-être encore à faire la guerre : la guerre à ce mobilo-prolétaire qu’est le piéton. Lire la suite…

Absurde mort pour un Révolté contre l’Absurde

Triomphe de la mort - Bruegel l’Ancien

Albert Camus est mort dans un accident de voiture, le 4 janvier 1960. Né en 1913 en Algérie dans la « misère noire », orphelin de père tué par la Grande Guerre ; Albert Camus, avec sa mort brutale, n’a pas pu dépasser son « espérance de vie à la naissance ». Celle à laquelle, sa condition sociale d’origine le condamnait. Elle ne lui laissait que peu de chance, de dépasser l’âge de soixante ans. Lire la suite…

Objection de conscience contre agrocarburants

les-agrocarburants

Eric Watteau, citoyen belge, a engagé une action en suspension et annulation de la loi belge sur les agrocarburants dans la mesure où cette loi oblige à incorporer dans les carburants mis en vente un certain pourcentage d’agrocarburants, développé à partir de céréales et d’autres produits agricoles normalement destinés à la consommation humaine ou animale. Vous trouverez ci-dessous le communiqué décrivant son action. Lire la suite…

De fait, l’Iran possède la Bombe…

sarkozy_in_radioactive_man

Et il ne peut pas en être autrement… Le nucléaire est un sous-sous-produit de la période historique où le pétrole coulait à flot. Sous-produit de la Seconde Guerre mondiale et sous-produit de la deuxième révolution industrielle, après l’autonomisation d’une « politique énergétique » par l’ascension fulgurante du pétrole comme énergie dominante de l’économie, le nucléaire n’est donc qu’un des nombreux « effets adverses » des TEP et des Mégawatts « à gogo », aux cotés des autres dévastations et pollutions de l’écosystème… Lire la suite…

Enfumés !

assumetheposition

A l’occasion du COP15, sommet de l’ONU sur le climat qui se déroule du 7 au 18 décembre à Copenhague, France 4 vous propose Enfumés… une enquête documentaire inédite de Paul Moreira sur le lobby pétrolier américain et l’action des négationnistes climatiques. Le journaliste revient sur cette tempête politique montrant comment les industriels du pétrole, du charbon et de l’automobile ont placé leurs agents d’influence au coeur même de l’administration américaine. Lire la suite…

Le temps des émeutes

Et si nous nous interrogions sur le sens de la multiplications des émeutes urbaines ? Et si on sortait d’une vision sécuritaire pour une vision réellement politique ? Et si ces émeutes annonçaient la fin d’une certaine façon de faire de la politique ? Et si ces mouvements devaient modifier en profondeur les espaces de nos cités ? Bref si on essayait enfin de comprendre ce que ces mouvements pouvaient dire sur nos villes de demain ? Lire la suite…

Pour la paix et la démocratie, lâchons la voiture

propagande-nazie

Au rythme de succion des moteurs à explosion, des chauffages au fuel et des industries, il devient de plus en plus évident que l’âge du pétrole ne fera plus long feu. C’est embêtant car notre dépendance est bien ancrée et les alternatives pires (nucléaires, biocarburants) et/ou irréalistes dans le cadre de nos modes de vie actuels. Lire la suite…

Contre le sommet de Copenhague

social-war-climate-chaos

Le XXIème siècle s’est ouvert comme le siècle des catastrophes, et, symétriquement, celui des états d’exception permanents. Grippe A, grippe aviaire, grippe à venir. « La » crise, le terrorisme, les catastrophes. Les vieux capitaines pétroliers assistent paniqués à la désertion de pans entiers de l’équipage, se taillant leurs propres canots dans l’épave. Lire la suite…

L’ère post-automobile au Salon de Tokyo

ere-post-automobile

C’est dans l’air du Temps : l’automobile prend le statut « de vieux truc hérité des années 50 qui pollue et fait du bruit ». De notre point de vue, ce n’est pas nouveau. On pourrait également préciser qu’il encombre l’espace public, qu’il  est responsable de forte discrimination spatiale dans les villes ou encore qu’il est responsable plus ou moins directement de toutes les guerres liées aux ressources sur la planète. Mais pour la plupart des gens, cela n’est que du rabâchage de clichés émit par des cyclo-écolos frustrés que nous sommes peut-être. Là où ça devient intéressant, c’est que cette constatation ne vient pas d’un petit groupe d’alternatifs : le salon automobile de Tokyo prend très au sérieux le manque d’intérêt des jeunes pour l’objet automobile. Un petit article du Temps, dans l’édition du samedi 24.10.2009,  y est consacré : l’ère du post-automobile. Lire la suite…