La métamorphose de l’espace public à Strasbourg

Strasbourg était comme toutes les grandes villes françaises dans les années 1960/1970, le paradis de la voiture. La ville a été progressivement adaptée à ce mode de transport afin qu’il puisse pénétrer jusqu’en son cœur même. La dernière ligne de tram « à l’ancienne » a été démantelée en 1960 pour faire place nette à la voiture. Lire la suite…

La lutte des cycles

Depuis 20 ans, je prends mon vélo chaque matin. Depuis un an, j’essaye de réaliser un film sur ce geste quotidien et commun à tant de Français. Et aujourd’hui, j’ai besoin de votre soutien. Lire la suite…

Est-elle encore mobile l’auto ?

Est-elle encore mobile l'auto ?

Je souhaiterais faire part d’une émission de radio à laquelle j’ai participé (quel égocentrique !!) en compagnie de Jean-Pierre Orfeuil et Georges Amar et qui était consacrée à des problèmes régulièrement traités sur carfree.fr comme le suggère le titre de l’article, qui était celui de l’émission (3D le journal de Stéphane Paoli, France Inter, 07/10/12) Lire la suite…

Nazisme, communisme et automobilisme

Pourquoi les hommes mettent-ils en place des systèmes qui les détruisent? A l’origine de l’apparition de l’automobile, il y a une utopie et un idéal d’indépendance et de liberté… Alors comment ce rêve a-t-il pu engendrer l’un des pires systèmes industriels? Comment cette idéologie a-t-elle pu inspirer une machine à tuer, à blesser, à polluer, à détruire, et entraîner au bout du compte un génocide de masse? Lire la suite…

SNCF: la 3e Classe est de retour

C’est en 1956 que la SNCF décide d’abolir la 3e classe, jugée peu républicaine; en 1982, le gouvernement socialiste décide de rendre accessible la première classe du métro parisien pendant certaines heures, puis en 1991 elle disparût. En 1992, la nouvelle Charte des Transports Publics affirmait en ces termes, le droit au transport: Lire la suite…

Les pompiers à vélo

« Si vous êtes contre la voiture alors vous êtes forcément contre les pompiers et les ambulances ». On entend souvent cet « argument » pour rejeter l’idée même d’un monde sans voitures. D’une part, on peut être « contre la voiture » tout en admettant certaines exceptions (services de secours, d’urgences, de police, etc.). D’autre part, il se trouve que ces mêmes services de secours et d’urgences n’ont pas attendu la voiture ou le camion pour éteindre les incendies ou sauver les gens! Lire la suite…