Das Auto Kapital.

Le scandale VW mériterait de figurer dans une anthologie d’exemples concrets montrant l’impossibilité du capitalisme vert. On connaît les faits: le géant allemand de l’automobile a triché pour faire croire que ses véhicules diesel respectaient les normes américaines de pollution aux NOX (différents oxydes d’azotes qui contribuent à la formation du smog). La tricherie est grossière et délibérée: les voitures sont équipées d’un petit logiciel qui, en situation de test, active le dispositif de recirculation des gaz d’échappement et le désactive en conditions normales. La limite de l’émission de NOX aux Etats-Unis est fixée à 0,04g/km par le Clean Air Act. Au laboratoire, grâce à la recirculation des gaz, elle est respectée – la voiture est « propre »; sur la route, elle est dépassée plus de quarante fois – la voiture est (très) sale. Le pot-aux-roses a été révélé le 18 septembre par l’Agence US de l’environnement (EPA). Onze millions de véhicules sont concernés au niveau mondial. Le choc est énorme. Lire la suite…

L’industrie du vélo: innovez et exprimez-vous!

En matière de mobilité et de santé publique, les produits proposés par l’industrie automobile sont, il faut en convenir, inadaptés et obsolètes en ville: trop polluants (pour ceux à énergie fossile), trop puissants, trop lourds, trop volumineux, trop lents (en comptant les bouchons et le temps pour stationner), trop inactifs (aucun exercice physique) et trop coûteux pour effectuer seul un petit trajet. Lire la suite…

Aux origines totalitaires du Big Business automobile

Du 3e Reich à nos jours, le passé éclaire le présent

On apprend aujourd’hui que Volkswagen est poursuivi en justice au Brésil pour « crime contre l’humanité » (1)… La belle affaire. Quel grand constructeur automobile pourrait plaider « non coupable » face à des accusations de collaboration avec un régime totalitaire ou une junte militaire ? Probablement aucun. Lire la suite…

Le communisme ? Non merci

Voici plusieurs fois qu’un lecteur, Vegaby, intervient en défense du communisme. Il est bien entendu le bienvenu, mais franchement, je ne peux plus laisser passer sans réagir ses commentaires. Dans le dernier, il écrit d’emblée ceci : « La crise écologique vient d’où ? Elle vient d’une classe minoritaire dont l’ objectif est l’ enrichissement personnel sans aucune retenue et attention pour la planète, des gouvernements qui sont au service de cette classe et une majorité de gens qui sont soit dans la misère et vous pouvez toujours leur faire de la morale pour ne pas couper du bois ou ne pas braconner ou manger autrement … » Lire la suite…

L’économie circulaire ou comment tourner en rond

J’ai eu le malheur de me rendre à une conférence de Gregory Giavarina, délégué général de l’institut de l’économie circulaire. Cette conférence est un vrai bêtisier du développement durable (nom d’une rubrique du journal « La Décroissance », justement rebaptisée « bêtisier de l’économie circulaire et de la transition »). Lire la suite…

Les mensonges de Shell sur les déversements d’hydrocarbures au Nigeria

Après plusieurs années de déni, les mensonges de Shell sont enfin révélés au grand jour. Amnesty International a publié plusieurs rapports sur la pollution pétrolière dans le delta du Niger, au Nigéria. Shell a dû finalement admettre que les chiffres et les arguments qu’elle défendait pour limiter la portée des affirmations d’Amnesty International étaient faux. Lire la suite…

L’offensive bisannuelle du Mondial de la destruction automobile!

boycott-mondial-automobile

En temps normal, cette industrie aux abois qu’est celle de l’industrie automobile Française, envahit tous les espaces publicitaires possibles et imaginables de la presse, des médias sous toutes leurs formes, jusqu’à Facebook. Mais à l’approche de cette manifestation bisannuelle de la destruction planétaire que représente cette manifestation, la déferlante de la propagande automobile atteint des proportions délirantes. Lire la suite…

Gaz de schiste, le pire a été évité de justesse

Préambule d’actualisation

L’article que vous allez lire n’est plus d’actualité, il est arrivé un jour trop tard. Terminé le 27 et envoyé le 28 novembre à carfree il ne pouvait plus être mis en ligne en l’état et a été ajourné. Mais ses analyses critiques et prospectives ne sont pas toutes invalidées pour autant et surtout les trois semaines de suspens juridico-politique du mois de novembre méritent d’être portées sous une forme ou une autre à la connaissance de tout le monde. Lire la suite…

Retraite à 50 ans pour les réacteurs nucléaires

Enfin une bonne nouvelle ! Dans le paysage énergétique français après Fukushima, c’est même une excellente nouvelle : la mise en retraite des réacteurs nucléaires est encore reculée de dix ans. Par des voix autorisées proches du pouvoir et des bruits de couloirs, l’État a fait entendre sa décision de prolonger de dix ans la durée de vie des centrales nucléaires françaises, pour qu’elles passent de 40 à 50 ans. Lire la suite…

La famille Quandt

C’est une bien belle histoire de famille que celle de la famille Quandt, principal actionnaire du groupe automobile allemand BMW. Après avoir profité largement du système nazi durant le Troisième Reich, la famille Quandt fait aujourd’hui du lobbying actif pour faire baisser les objectifs européens de réduction des émissions de CO2 dans le secteur de l’automobile. Lire la suite…

La fin du tout-voiture

Frédéric Denhez, spécialiste des questions environnementales, auteur en 2011 chez Fayard du livre « La Dictature du carbone », expose dans son nouveau livre ses visions et vœux pour la voiture de demain, ainsi que les modes de mobilité en train d’émerger. Partant de la création du mythe de l’automobile, il questionne les réalités actuelles ainsi que les pistes pour sortir enfin du tout-voiture. Un essai complet autour d’une question cruciale pour l’avenir de nos villes et nos campagnes. Lire la suite…