Automobile ou les lois de la jungle

« Scènes de la vie future« est le récit par Georges Duhamel de son voyage aux États-Unis réalisé à la fin de l’année 1929. L’arrivée de Duhamel sur le nouveau continent se fait par la Nouvelle-Orléans, puis il réalise une remontée des États-Unis le long du Mississippi, un long séjour à Chicago puis à New York. Tout au long de son voyage, l’auteur est guidé par ses hôtes qui l’emmènent dans divers lieux et lui présentent les différentes facettes du jeune pays, notamment son industrie en plein essor (usines automobiles et abattoirs Swift & Company), ses réalisations architecturales et moyens de transport (l’Elevated de Chicago), ainsi que les activités culturelle, sportive, et cinématographique. Lire la suite…

La fin du tout-voiture

Frédéric Denhez, spécialiste des questions environnementales, auteur en 2011 chez Fayard du livre « La Dictature du carbone », expose dans son nouveau livre ses visions et vœux pour la voiture de demain, ainsi que les modes de mobilité en train d’émerger. Partant de la création du mythe de l’automobile, il questionne les réalités actuelles ainsi que les pistes pour sortir enfin du tout-voiture. Un essai complet autour d’une question cruciale pour l’avenir de nos villes et nos campagnes. Lire la suite…

Bangladesh Rickshaw

« Ils sont rickshaw-wallahs. Ils font l’un des métiers les plus pénibles au monde. A ma façon, je veux leur rendre hommage. Je veux parcourir les routes du Bangladesh et de l’Inde avec ce rickshaw, et aller à leur rencontre. Je veux rendre témoignage des conditions de vie de ces hommes. » Lire la suite…

La Fin de la croissance

Les économistes maintiennent que la reprise est à portée de main, pourtant les taux de chômage demeurent élevés et les valeurs immobilières continuent de plonger; les États croulent sous des déficits record et les monnaies sont l’objet d’attaques spéculatives, le financement de leur dette soumis à des mécanismes prédateurs et destructeurs. La Fin de la Croissance pose un diagnostic dérangeant: d’un point de vue économique, nous sommes parvenus à un tournant décisif de l’Histoire. La trajectoire expansionniste de notre civilisation industrielle se heurte à présent à des barrières naturelles non négociables. Lire la suite…

Transports collectifs contre voitures privées

« Saisi à la gorge » par les perspectives que les conclusions du club de Rome popularisées par Mansholt ouvrent au Tiers Monde qu’elles condamnent, dans le cadre des structures actuelles, à la misère perpétuelle, René Dumont lance en 1973 un avertissement: si les pays démunis risquent d’être de plus en plus affamés et dominés, nous risquons, nous, les riches gaspilleurs et pollueurs, de nous retrouver de plus en plus asphyxiés, dans nos autos privées, symboles de notre égoïsme. Les réalistes du club, industriels et savants, nous annoncent un effondrement total de notre civilisation au cours du prochain siècle si se prolongent les croissances exponentielles de la population et de la production industrielle, et la misère à perpétuité du Tiers Monde. C’est pourquoi René Dumont propose de réhabiliter les Utopies, et cherche à dessiner, pour notre planète assiégée, les premiers traits d’une société de moindre injustice et de survie, la société sans mépris. Lire la suite…