Pourquoi il ne faut pas aider l’industrie automobile

Il paraîtrait que l’industrie automobile est en crise… après avoir engrangé des milliards de profits tous les ans depuis des dizaines d’années. Quand le marché automobile se portait bien, ces profits venaient engraisser les actionnaires et les cadres dirigeants des constructeurs, les mêmes qui s’offusquaient il y a peu du poids trop important de l’Etat dans l’économie et qui réclamaient régulièrement désengagement étatique, libéralisme et laisser-faire… Lire la suite…

Automobile : de l’argent public pour continuer à… régresser

Un paradoxe caractérise notre monde en mutation constante, nos sociétés occidentales dont le fonctionnement est, depuis des décennies, fondé sur le principe du « développement », de la croissance. Il s’agit de la prégnance du mythe de « l’état d’équilibre », de la possibilité de fonctionner « hier comme aujourd’hui » dans un monde en évolution constante. Ce désir de continuer en roue libre, sans réelle remise en question, est particulièrement présent dans le monde industriel, pourtant particulièrement attaché à la notion de croissance. Illustration par l’automobile… Lire la suite…

Nous mangeons du pétrole

C’est probablement l’article le plus important que j’ai écris à ce jour. C’est certainement le plus effrayant, et la conclusion est la plus triste que j’ai jamais écrite. Cette article va probablement déranger le lecteur ; il m’a sans aucun doute perturbé. Pourtant, il est important pour notre futur que cet article soit lu, compris et discuté. Lire la suite…

Le lobby automobile européen réussit le braquage du siècle

Nous l’avions annoncé ici même le 6 octobre dernier, le lobby automobile européen préparait le casse du siècle, à savoir faire payer le contribuable européen à hauteur de 40 milliards d’euros pour pouvoir fabriquer des voitures un peu moins sales qui seront vendues toujours aussi chères au même contribuable européen… L’astuce était un peu grosse, et pourtant elle a fonctionné à merveille, les constructeurs auront bien leurs 40 milliards, et les contribuables paieront deux fois pour avoir des voitures juste un peu moins sales… Lire la suite…

La bagnole, la fin d’une épopée?

Des chromes rutilants, un vrombissement assourdissant. Le rockeur à banane nonchalamment appuyé sur la portière de la belle américaine décapotable fume une cigarette à bout dorée. Assise sur le haut d’un siège en cuir blanc une blonde vaporeuse carrossée à la Pini Farina invite à monter dans le bolide d’un clin d’œil aguicheur. La belle américaine, pas la fille, la bagnole ! Le cliché, le flash du photographe qui va porter cette tentation idyllique aux nues.

Que de rêves cette « réclame » a suscités ! La naissance d’un mythe, mais un mythe qui deviendra peu à peu l’essentiel moteur d’un productivisme débridé. Et le pétrole commença à couler à flot… Lire la suite…

Mondial de l’automobile 2008 : les rendez-vous climatiques

A l’occasion du Mondial de l’automobile, des associations de protection de l’environnement et de défense des consommateurs ont décidé de mettre en ligne un contre-site http://www.mondial-automobile.org pour faire connaître et promouvoir leurs actions au travers de « rendez-vous climatiques ». Lire la suite…

Crise financière: Le lobby automobile européen prépare le casse du siècle

L’Association Européenne des Constructeurs Automobiles (ACEA) a lancé aujourd’hui un appel aux autorités européennes pour qu’elles soutiennent le secteur automobile européen « confronté à la nécessité d’une mutation technologique« . Le lobby de l’automobile en Europe réclame d’une part un plan de financement à taux préférentiels doté de 40 Milliards d’Euros, pour développer des véhicules « plus efficaces en terme de consommation« , et d’autre part des soutiens à la destruction des véhicules de plus de 8 ans afin d’accélérer le renouvellement de la flotte. Lire la suite…

La présidence française de l’UE s’apprête à enterrer la future législation européenne sur le CO2 des automobiles

L’agence Reuters vient de révéler que la France, qui préside l’Union européenne jusqu’à la fin de l’année, s’apprête à enterrer le projet de législation européenne visant à limiter les émissions de CO2 des automobiles. La présidence française de l’UE aurait proposé aujourd’hui au groupe de travail du Conseil des ministres européens de l’Environnement, un compromis déplorable sur la future réglementation, qui devrait être bouclée sous peu. Ce texte constitue un véritable retour en arrière et prône des positions bien en deçà de celles votées la semaine dernière par les parlementaires européens de la Commission Environnement. Lire la suite…

Le lobby automobile contre la baisse des émissions de CO2

En plein débat au Parlement européen sur la contribution du secteur automobile à la lutte contre les changements climatiques, la fédération européenne Transport & Environnement (T&E) vient de publier une étude accusant les constructeurs de ne pas réduire assez vite leurs émissions de CO2 pour tenir les objectifs visés par l’Union Européenne. Lire la suite…