Du passé faisons table ra-a-a-a-aseuh !

La religion du progrès a encore de beaux jours devant elle, avant d’être reconnue comme une religion malade et néfaste pour l’humanité. Ainsi ses adeptes croient toujours que, malgré toutes les horreurs modernes dues à la technique, tout, absolument tout est préférable aux époques pré-industrielles. Lire la suite…

Le Sanglier, « l’usager de la route » et l’Effraie des clochers

sanglier-mort

Si, avec la recherche de la « vie extraterrestre », les chercheurs scientifiques ont trouvé un savant et inépuisable sujet de recherche, les chasseurs savent que sur terre il existe des espèces chassables réparties en « gibier menacé », « à protéger » et des « nuisibles menaçants » à pourchasser. Là s’arrête leur science. Quant aux « usagers de la route », ils sont avant tout préoccupés par leur sécurité. Lire la suite…

Habiter autrement

habiter-autrement

Cette exposition du Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) du Doubs apporte un regard critique sur l’étalement urbain et l’urbanisme pavillonnaire. Elle vise à sensibiliser les habitants aux enjeux actuels liés à l’habitat individuel. Après un constat qui présente les conséquences de l’habitat pavillonnaire, tributaire de l’automobile, consommateur de territoire et d’énergie, standardisé, banalisant les paysages; le CAUE présente jusqu’au 27 mars 2010, à travers une douzaine de projets réalisés dans la région, en France et à l’étranger, des orientations pour un habitat économe en territoire, respectueux des paysages, créatif et innovant. Lire la suite…

Contre le développement durable

Comment critiquer le développement ? Pour répondre à cette question, j’aimerais vous parler en homme de communication. J’ai été, je vous l’avoue, pendant 10 ans directeur artistique dans le premier groupe européen de communication. Rassurez-vous, je suis aujourd’hui un publicitaire repenti. Mais il me reste de cette époque quelques règles de communication. Une des plus élémentaires est celle-ci : il y a ce que vous dîtes, et la façon dont cela va être entendu. Ce qui peut être très différent, voire opposé. Votre propos peut être entendu dans le sens inverse que celui que vous pensiez lui donner. Par exemple, imaginons, au hasard, que j’emploie le mot “développement”. Le dictionnaire le définit ainsi : rendre plus grand, plus fort, donner de l’ampleur. Voilà qui peut sembler éminemment positif. Lire la suite…

La mobilisation infinie

carros_amarelo_18_igualvoce-450x349

Peter Sloterdijk, philosophe allemand contemporain écrit depuis un certain temps des essais divers concernant les grands drames, problèmes et préoccupations de la société occidentale postmoderne. Très heideggérien et nietzschéen dans ses réflexions, Sloterdijk nous démontre d’un œil critique, intelligent et très pointu les grands paradoxes et les grands désespoirs d’une pseudo société post-apocalyptique. Extraits. Lire la suite…

Un Jardin de la France en béton armé (4)

ginkgo-biloba

Résumé : Urbanisme et Totalitarisme

Cette série d’articles est partie d’une question simple : pourquoi, dans un contexte général de crise écologique on continue à abattre des arbres dans la ville de Tours? En janvier 2009 une allée de 65 platanes centenaires est abattue, puis on découvre qu’il ne s’agit pas d’un événement isolé mais d’un programme d’abattages systématisés.

La réflexion menée à partir de ce fait incompréhensible vise à montrer les mobiles cachés et les intérêts économiques soutenus par la politique municipale : création d’un bassin de chalandise, spoliation de la population, confirmation de l’emprise de la circulation automobile sur la ville, privatisation de l’espace public, fonctionnalisation économique des habitants comme « usagers » d’une « ville supermarché »…

Le texte est long, mais se présente sous forme de tableaux pouvant être lus de manière individuelle après l’introduction. Lire la suite…

Un Jardin de la France en béton armé (3)

ikea-tours

Résumé : Urbanisme et Totalitarisme

Cette série d’articles est partie d’une question simple : pourquoi, dans un contexte général de crise écologique on continue à abattre des arbres dans la ville de Tours? En janvier 2009 une allée de 65 platanes centenaires est abattue, puis on découvre qu’il ne s’agit pas d’un événement isolé mais d’un programme d’abattages systématisés.

La réflexion menée à partir de ce fait incompréhensible vise à montrer les mobiles cachés et les intérêts économiques soutenus par la politique municipale : création d’un bassin de chalandise, spoliation de la population, confirmation de l’emprise de la circulation automobile sur la ville, privatisation de l’espace public, fonctionnalisation économique des habitants comme « usagers » d’une « ville supermarché »…

Le texte est long, mais se présente sous forme de tableaux pouvant être lus de manière individuelle après l’introduction. Lire la suite…

La M25, route orbitale de Londres vers l’apocalypse automobile

La « M25 London orbital road » (Route orbitale de Londres M25) est l’autoroute circulaire du Grand Londres, une sorte de gigantesque périphérique long de 188 km. En Europe, le M25 est le deuxième périphérique le plus long après celui de Berlin. L’autoroute a été construite entre 1975 et 1986. C’est aussi la route la plus fréquentée du Royaume-Uni (196.000 véhicules par jour en 2003). Lire la suite…

L’autoroute de la modernité

L’autoroute nous révèle les pièges, les contraintes et les agressions de la modernité. Elle en est à la fois un reflet fidèle et un opérateur actif. Au même titre que les tours de Hong Kong, les veaux de batterie ou les experts itinérants de multinationales, l’autoroute est un système « hors-sol », clos sur lui-même et donc totalement dissocié de l’espace extérieur dans lequel il ne s’insère qu’en apparence. Lire la suite…