Les députés UMP sont des imbéciles

ecologie-de-droite

Les séances à l’Assemblée Nationale révèlent parfois des choses étonnantes. Non pas que les députés UMP soient des ignares en matière énergétique, on s’en doutait déjà un peu. Mais c’est l’aplomb et la bêtise de leurs réactions face à la question de l’avenir de la voiture électrique qui saute aux yeux. Suite à une intervention du député vert Yves Cochet sur le bilan que l’on peut d’ores et déjà tirer du Grenelle 2, les députés UMP oscillent entre rires et exclamations quand on leur assène quelques vérités pourtant évidentes sur l’erreur industrielle que constitue la voiture électrique. Extraits. Lire la suite…

Marées noires : tous responsables

pollution-maree-noire-petrole

Et voilà qu’une nouvelle marée noire souille les côtes des Etats-Unis. Suite à l’explosion d’une plateforme pétrolière, une gigantesque diarrhée pourrit le Golfe du Mexique. Les ingénieurs ont beau se gratter la tête, ils ne savent pas comment colmater les fuites. Les pompiers pyromanes tentent d’enflammer la nappe. On érige de pitoyables barrages flottants. Illusoire bataille. La merde du diable n’a pas fini de détruire les mangroves. Lire la suite…

Ecoblanchiment, quand les 4×4 sauvent la planète

livre-ecoblanchiment

Le Roundup de Monsanto est biodégradable, respecte l’environnement, ne présente aucun danger pour la santé. Les grandes surfaces veulent changer le monde en vendant des produits bio et « commerce équitable ». Carrefour est un repère de la décroissance. La dauphine de Wal-Mart exhorte : « Arrêtons de consommer plus pour consommer mieux. » EDF installe des réacteurs nucléaires dans le monde entier et entasse les déchets radioactifs, mais c’est éthique ma bonne dame, responsable, vert. Le circuit de Formule Un prévu dans les Yvelines aurait été labellisé « Haute qualité environnementale ». Selon quelques intégristes de l’écologie, le tapis de béton aurait surtout détruit quelques hectares de terres agricoles et menacer une nappe phréatique. Finalement, les fils à papa ne vroum-vroumeront pas ici. Alors que rouler en voiture, à tombeau ouvert, c’est bon pour l’environnement, surtout si elles rejettent moins de 130 grammes de CO2 par kilomètre. Lire la suite…

Semaine du développement durable

bio-durable

La Semaine du développement durable est désormais un rendez-vous incontournable et très attendu. Chaque année, le ministère du Développement durable invite les entreprises, les associations, les services publics, les collectivités et les établissements scolaires à promouvoir, du 1er au 7 avril, les principes du développement durable. Bernard Charbonneau, penseur et philosophe français décédé en 1996, nous donne son point de vue sur la question. Lire la suite…

Pétrole : Total, en crise, incrimine écolos et « décroissants »

petrole_total_dunkerque_greves_ecolos_inside

Le pétrolier « Total », en crise en France, cherche des boucs émissaires pour échapper à ses responsabilités. Les écologistes avec leur taxe carbone et leur discours sur la nécessité de réduire les consommations sont tout désignés. Et, plus étonnant, les (encore) très confidentiels tenants de la décroissance. Tout indique pourtant qu’il s’agit d’une tendance lourde, de plusieurs décennies, liée à l’évolution des sociétés industrielles. « Démontage » de cette accusation réductrice. Lire la suite…

Petit manuel de désobéissance civile à l’usage de ceux qui veulent vraiment changer le monde

petit-manuel-de-desobeissance-civile

Faucheurs d’OGM, démonteurs de panneaux publicitaires, clowns activistes, dégonfleurs de 4×4 de ville, inspecteurs citoyens de sites nucléaires, intermittents du spectacle, activistes écologistes, hébergeurs de sans-papiers : tous pratiquent des formes différentes de désobéissance civile non violente. Lire la suite…

L’épicurisme de Saint-Exupéry

le-petit-prince

Antoine de Saint-Exupéry fait sans aucun doute partie des écrivains qui intégreraient facilement l’idée d’identité nationale, au titre qu’il figurait sur les billets de 50 francs ; ainsi, son utilité est bien plus « monnayable » que l’auteur anonyme de La Princesse de Clèves (Madame de La Fayette n’a même pas eu le courage d’assumer ce qu’elle écrivaillait). Lire la suite…

La voiture électrique au Salon de l’auto, et le climat dans tout ça?

Bruxelles, Belgique — Alors que l’on déroule le tapis rouge pour les voitures électriques au Salon de l’Auto, Greenpeace rappelle que celles-ci ne suffiront pas à faire du secteur ‘Transports’ un secteur en phase avec l’urgence climatique. Les promoteurs du Salon de l’Auto peuvent l’encenser à tout va, ils ne seront vraiment « En route vers demain » (ce que clame le thème du Salon) lorsque sobriété des voitures et refonte de notre mobilité seront leurs vraies priorités. Lire la suite…

De fait, l’Iran possède la Bombe…

sarkozy_in_radioactive_man

Et il ne peut pas en être autrement… Le nucléaire est un sous-sous-produit de la période historique où le pétrole coulait à flot. Sous-produit de la Seconde Guerre mondiale et sous-produit de la deuxième révolution industrielle, après l’autonomisation d’une « politique énergétique » par l’ascension fulgurante du pétrole comme énergie dominante de l’économie, le nucléaire n’est donc qu’un des nombreux « effets adverses » des TEP et des Mégawatts « à gogo », aux cotés des autres dévastations et pollutions de l’écosystème… Lire la suite…

Führers et spéculateurs, le « marché à la sauvette » du nucléaire

sarkozy-nucleaire-epr

Historique politico-énergétique du nucléaire

Contrairement aux apparences devenues si fortes et prégnantes, le nucléaire n’a jamais vraiment eu un avenir à long terme en dehors du militarisme et du totalitarisme… Non pas tant à cause des graves problèmes écologiques qu’il pose mais plus simplement par sa non viabilité économique en dehors du cadre d’un puissant appareil d’état « riche » et centralisé. Une « société nucléarisée » s’impose de manière totalement arbitraire, Sainte sœur Anne d’Aréva le rappelle pour toutes les étapes de la politique énergétique de la France depuis les grands barrages. Lire la suite…

Révolutionner les transports…

S’il est une question qui me préoccupe presqu’autant que le chômage c’est celle de l’avenir des transports et surtout de la place de la voiture. En effet on nous fait croire aujourd’hui que la voiture de demain est en train de voir le jour et qu’elle sera vraisemblablement électrique ou hybride. Autrement dit, on nous envoie le message subliminal suivant : continuez à rouler, nous nous occupons de tout ! Lire la suite…