L’ère post-automobile au Salon de Tokyo

ere-post-automobile

C’est dans l’air du Temps : l’automobile prend le statut « de vieux truc hérité des années 50 qui pollue et fait du bruit ». De notre point de vue, ce n’est pas nouveau. On pourrait également préciser qu’il encombre l’espace public, qu’il  est responsable de forte discrimination spatiale dans les villes ou encore qu’il est responsable plus ou moins directement de toutes les guerres liées aux ressources sur la planète. Mais pour la plupart des gens, cela n’est que du rabâchage de clichés émit par des cyclo-écolos frustrés que nous sommes peut-être. Là où ça devient intéressant, c’est que cette constatation ne vient pas d’un petit groupe d’alternatifs : le salon automobile de Tokyo prend très au sérieux le manque d’intérêt des jeunes pour l’objet automobile. Un petit article du Temps, dans l’édition du samedi 24.10.2009,  y est consacré : l’ère du post-automobile. Lire la suite…

Fantasmes politiques et tristes réalités à propos de la bagnole électrique

atomobile-cabu

Dans mon dernier billet je vous racontais la prévisible collision entre le souhait des scientifiques en termes de réduction drastique des émissions de CO2, les rodomontades des politiciens, et les pressions économiques (qui gagnent toujours à la fin).

Pour ne prendre qu’un seul exemple, Sarkozy s’érige côté pile en Grand Protecteur Mondial de l’Humanité, en Promoteur Français du Grenelle de L’Environnement, mais côté face, sous prétexte de relance et d’aménagement du territoire, continue à construire des autoroutes et perpétue le modèle du tout-routier…

Le résultat probable est que non seulement nous n’aurons pas 4 fois moins de CO2 en 2050, mais qu’au contraire nous en aurons 2 fois plus. Lire la suite…

Climat et transport : Du global au local!

colloque-climat-et-transport

A l’approche du sommet de Copenhague sur le climat, le Réseau Action Climat France (RAC-F), l’association Agir pour l’Environnement et la Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports (FNAUT), sous l’égide du Groupe de travail parlementaire sur les pics pétrolier et gazier, organisent un colloque sur les enjeux de Copenhague, les fausses-bonnes solutions en matière de transport (voiture électrique, agrocarburant…) et les problèmes posés par la multiplication d’infrastructures climaticides actuellement à l’étude ou en cours de réalisation. Lire la suite…

La pensée magique

centralesnucleaires

Bien sûr, il n’y a rien à voir entre nous, Occidentaux éclairés du XXIe siècle, et les misérables peuplades qui vouaient un culte au cargo ou attachaient des pouvoirs surnaturels aux esprits de la forêt. Non, nous sommes rationnels, libres, conscients, irréductibles à toute trace de pensée magique. La pensée magique ? L’idée que face à une situation inextricable, des forces mystérieuses vont intervenir, si on sait les solliciter avec les égards appropriés, et résoudre le casse-tête. Lire la suite…

atomobile.CO2

Après l’énergie positive de BMW, c’est au tour de Renault de promouvoir, au travers d’une publicité faussement écologique, des concepts-cars tout électriques qui ne rejetteraient pas, selon le constructeur, de CO2. Utilisant un raccourci pour le moins osé entre voiture électrique et véhicule n’émettant pas de CO2, Renault omet de façon bien opportune d’évoquer le bilan carbone du kWh électrique, qui en période de pointe de consommation avoisine les 600 à 900 g/CO2 par kWh. Lire la suite…

Après le GreenWashing, les constructeurs nous font le coup du « PédoWashing »

pedorenault

Au fur et à mesure que la société française prend conscience de l’égoïsme de se déplacer en voiture individuelle, nos concessionnaires inventent des parades pour aller chercher plus loin des ressorts émotifs encore plus intimes pour les forcer à acquérir leurs modèles.

Après le greenwashing qui exploitait le sentiment universel de la défense de la nature, c’est à l’innocence enfantine qu’ils s’en prennent. Je trouve odieuse cette façon de masquer la liste sans fin des nuisances automobiles individuelles par la mise en scène de la spontanéité puérile. Lire la suite…

« Abandonner la voiture, c’est l’affaire de tous. Commençons par les autres »

Aujourd’hui, l’opinion publique s’accorde pour sortir du tout voiture et développer des solutions alternatives : on assiste à un boom des vélos en libre service, un GreenWashing pas possible de toutes les entreprises. Aux élections Européeennes même, la France a eu la fibre écolo! Pourtant, personne n’est prêt à agir et à faire des petits sacrifices personnels. Et on trouve toujours le moyen de dire que c’est la faute aux autres : « haaa si j’étais l’gouvernement ». Je ne sais pas si cette mauvaise foi, celle qui permet de soulager sa conscience est une caractéristique purement franco-française, mais elle est en tout cas bien ancrée dans notre culture!
Bref, il est vraiment temps d’agir, mais c’est pas à moi de le faire en premier parce que …

Lire la suite…

L’homme sur le pont – 1984 – et Sainte sœur Anne

ma-bagnole-est-atomique

Cinquante millions de degrés au-dessus de l’hôpital de la ville. Il est 8h30 du matin, c’est l’été, le soleil se lève exactement comme il y a des millions d’années. Dans le ciel, un avion, son bourdonnement est soudain devenu inaudible. La mission est accomplie, conformément aux instructions, le pilote regagne sa base, il a « bien mérité » sa solde. En une fraction de seconde, le destin de milliers de personnes a été soudé en un seul destin, la mort instantanée. Il regagne sa base, mission accomplie, selon les instructions. Le pilote ne connaît pas les milliers de gens qu’il a rassemblé en un seul destin. Il ne les a jamais vus, il ne les a jamais entendus, il n’en connaît absolument aucun. Ce sont les habitants d’Hiroshima. On est le 6 août 1945. Cinquante millions de degrés, à soixante mètres seulement, au-dessus de la ville… Lire la suite…

Allègre, le réchauffement climatique et la bagnole

la-voiture-autrement

Elle court, elle court, la rumeur du retour du Mammouth à l »ouverture » au sein d’un 15 du coq remanié par le président Sarkozy, au nez et à la barbe du sélectionneur Fillon. Si nous pensons (et espérons) que cette information ne restera que rumeur, et que le négationniste retournera à ses lectures (il s’est endormi à la 1ère page du rapport du GIEC) , c’est une occasion rêvée de revenir sur le thème de « la voiture et l’environnement ». Lire la suite…