Du bruit pour rien

Le 8 juillet dernier, la secrétaire d’Etat à l’écologie Chantal Jouanno a présenté de nouvelles mesures pour « lutter efficacement contre le bruit ». Elle ne fait que reprendre les vieilles recettes éculées de ses prédécesseurs. Après quatre décennies d’échec, nos gouvernants continuent à se foutre de la santé publique en ne s’attaquant pas à la racine du problème. L’intérêt des constructeurs automobiles passe avant tout. Lire la suite…

Le ministère de l’impossible

Le ministère de la protection de la nature et de l’environnement est créé en 1971. Sous Pompidou. Mal barré : comment peut-il se faire une place dans une politique hyper productiviste ? Alors que le président de la République martèle qu’ « il faut adapter la ville à l’automobile », détruit des anciens quartiers pour dérouler des voies express, ferme des réseaux de chemin de fer, développe l’agriculture intensive à grands déversements d’engrais et de pesticides, Robert Poujade est réduit à l’impuissance. Ministre de 71 à 74, ce gaulliste droit analyse sans détour l’échec d’une politique écologique de façade. Lire la suite…

La vie sans voiture : le vélo pour faire les courses

Comment allons-nous faire pour survivre dans un monde sans pétrole et sans voitures? En fait, nous allons tout simplement commencer à vivre, en utilisant le vélo. Revue de détail des possibilités offertes par la vélogistique, que ce soit pour le transport des enfants, le transport de charges lourdes et/ou encombrantes, ou pour déménager tout simplement… Seconde partie: le vélo pour faire les courses. Lire la suite…

Inauguration d’un cimetière vélo à Lyon

cimetiere_velo_24avril2010

Le collectif Pour une ville sans voiture a inauguré le 24 avril 2010 un cimetière de vélos sur les grilles du chantier du parking rue des Tables Claudiennes (Lyon 1er). Cette action dénonce la politique pro-voitures du maire de Lyon, Gérard Collomb, qui construit des parkings de plus belle, tout en prétendant développer l’usage du vélo. Or, politique pro-bagnoles et politique pro-vélos ne sont pas compatibles, Collomb le sait bien et a choisi son camp !
Lire la suite…

En Suisse, on ramasse les déchets à vélo

cyclotri_carouge

L’idée est simple, écologique et pratique. Instaurer un ramassage des ordures quotidien par des cyclistes, chevauchant vélos ou triporteurs électriques. C’est ce que propose désormais la mairie de Carouge, au centre de Carouge, une ville de la banlieue de Genève (Suisse). Les habitants ne doivent plus stocker leurs ordures, ils peuvent les déposer sur le trottoir du lundi matin au ­vendredi après-midi. Lire la suite…

Le Sanglier : « Ennemi du Peuple » et « Bête Noire » du BTP

sanglier-pas-content

« Autrefois, était un temps où le gibier avait sa chance. Depuis, hélas ! Les choses ont bien changées. Il y a eu le catalogue de Manufrance, les boulettes de viande au cyanure et toute la gamme des fusils « Le Robust ». Au fil des ans, (…) l’homme a mis au point la chasse à courre, la battue administrative, la campagne de destruction des nuisibles…  (…) Loup, Ours, Lynx, se mirent à disparaître… » (1) Lire la suite…

Pour une limitation de la vitesse à 50 km/heure sur le périphérique parisien

« Les données des études menées montrent clairement que le volume de trafic et la vitesse sont les facteurs principaux des nuisances environnementales », souligne Denis Baupin, maire adjoint de Paris en charge du développement durable, de l’environnement et du plan climat, qui préconise un abaissement de la vitesse de circulation à 50 km/heure sur le périphérique parisien. Lire la suite…

Préserver les relations TGV diamétrales

tgvrhone

Confrontée à une baisse de la fréquentation des TGV en raison de la crise économique et à une hausse du coût de l’énergie et des péages qu’elle verse à RFF, la SNCF envisage de supprimer des relations TGV non rentables, en particulier des relations diamétrales (« passe-Paris ») telles que Strasbourg-Lille, Strasbourg-Nantes et Strasbourg-Bordeaux. Lire la suite…

Don’t Worry, Be Happy

pillule-transports

« Ne t’en fais pas, sois heureux. » D’où peut bien nous venir cette sérénité béatissime, qui pourrait tout autant signifier une jubilation inconsciente qu’une sagesse raisonnée ? En effet, les adeptes du positivisme techno-scientifique du IIIe Millénaire (pas de quoi s’inquiéter de la pénurie des ressources, on aura des solutions très bientôt, disent-ils) sont aussi dans le credo « tout va bien » : ils sont aussi dans la droite ligne héritière de la méthode Coué, mais ils ne sont pas encore sûrs de connaître le moyen par lequel ils vont réussir à sortir leur tour de magie salvateur. Lire la suite…