Désobéir par le rire

rire

Le mouvement vélorutionnaire en connaît un rayon sur la subversion drolatique. Sa créativité débordante s’exprime dans des masses critiques colorées, déguisées, rythmées, des scènes théâtrales dans les rues, sur des parkings, des réappropriations de l’espace public, des détournements de pubs, des parodies contre les industriels, les autorités, les fanatiques de la bagnole… Le livre Désobéir par le rire montre la puissance de cet art de militer. Lire la suite…

Le parking « intelligent » pour les automobilistes « idiots »

Des ballons sondes qui devaient être lancés à la surface de Vénus devraient permettre de rendre les parkings « intelligents ». Comment la conquête de l’univers pourrait-elle avoir un rapport avec le stationnement automobile? Parce que les automobilistes sont des « idiots » et qu’il leur faut des « parkings intelligents »? Lire la suite…

Parking Day France

parcs-parkings1

Désormais, le Parking Day a lieu aussi en France, un collectif ayant créé le site Parking Day France et surtout a traduit le manifeste et le mode d’emploi détaillé de cette opération prévue les 17 et 18 septembre 2010. L’objectif est d’occuper l’espace public habituellement confisqué par la bagnole pour faire autre chose que de stationner une boite en métal de plus d’une tonne qui reste 95% de son temps à l’arrêt posée comme un étron dans la ville. Lire la suite…

Brasília, l’inhumanité du tout auto

Coeur de Brasilia

Beaucoup de lecteurs du site Carfree rêvent de vivre, de pédaler quotidiennement dans une cité Carfree, ou, tout du moins dans une cité comme Copenhague. Moi aussi. Cependant le destin en a voulu autrement pendant les sept mois que nous avons vécu au Brésil… Les Brésiliens, ainsi que les habitants de cette ville, vous diront qu’il ne s’agit nullement du Brésil… mais de Brasília. Lire la suite…

Le ministère de l’impossible

Le ministère de la protection de la nature et de l’environnement est créé en 1971. Sous Pompidou. Mal barré: comment peut-il se faire une place dans une politique hyper productiviste ? Alors que le président de la République martèle qu’ « il faut adapter la ville à l’automobile », détruit des anciens quartiers pour dérouler des voies express, ferme des réseaux de chemin de fer, développe l’agriculture intensive à grands déversements d’engrais et de pesticides, Robert Poujade est réduit à l’impuissance. Ministre de 71 à 74, ce gaulliste droit analyse sans détour l’échec d’une politique écologique de façade. Lire la suite…

Les quartiers sans voiture ont la vie dure

Nés en Europe, les premiers éco-quartiers – Westerpark à Amsterdam et le Stadthaus Schlump de Hambourg – ont déjà vingt ans. Ils reposaient sur un idéal, celui du « quartier sans voiture », construit autour des transports en commun, à cinq minutes à pied des équipements, services et commerces de proximité et bénéficiant de parkings mutualisés pour les visiteurs et l’auto-partage. Pourquoi, en France, les quartiers sans voiture se confrontent-ils toujours à des difficultés de mise en oeuvre ? Lire la suite…

Un port c’est fait pour les bateaux, pas pour les voitures

Les villes moyennes ont de plus en plus conscience qu’elles ont intérêt à réduire, voire supprimer, le stationnement automobile de surface si elle veulent maintenir leur attractivité. C’est le paradoxe de la société actuelle de constater que les citoyens utilisent leur voiture pour accéder aux espaces socialement attractifs, c’est-à-dire, les espaces débarrassés de voiture! Lire la suite…

Inauguration d’un cimetière vélo à Lyon

cimetiere_velo_24avril2010

Le collectif Pour une ville sans voiture a inauguré le 24 avril 2010 un cimetière de vélos sur les grilles du chantier du parking rue des Tables Claudiennes (Lyon 1er). Cette action dénonce la politique pro-voitures du maire de Lyon, Gérard Collomb, qui construit des parkings de plus belle, tout en prétendant développer l’usage du vélo. Or, politique pro-bagnoles et politique pro-vélos ne sont pas compatibles, Collomb le sait bien et a choisi son camp !
Lire la suite…

Importer la « Vélorution » d’Amsterdam à Metz !

velo_amsterdam

Mon silence de quelques jours s’explique par une petite escapade à Amsterdam.

[Mode justification ON]Je n’y suis pas allé en train, trop long et compliqué depuis Metz, et cher quand on est 4 Je n’y suis pas allé en avion, trop compliqué et encore plus cher, et d’abord ils étaient cloués au sol (un avant goût de l’après pétrole, très bon billet de la députée Martine Billard sur ce sujet  !). Amsterdam n’est qu’à 500 km de Metz, et j’ai donc fait le voyage en monospace à mazout. 1000 km, 58 litres de gasoil, soit 60 euros au tarif luxembourgeois. Cela doit représenter 150 kg de CO2, que je compenserai en plantant un baobab dans mon jardin en disant du mal des modes de transports polluants, dont une baisse infinitésimale de la fréquentation suffit à soulager l’atmosphère de quelques mégatonnes de CO2. Voilà, c’est dit ![Mode justification OFF] Lire la suite…

Lepeltier aime les autoroutes

lepeltier-aime-les-autoroutes

Serge Lepeltier était ministre du développement du râble de mars 2004 à juin 2005, viré après le non au Traité constitutionnel européen. L’écologie, il l’a découverte au milieu des années 90, en plongeant aux Maldives (1). Mince, des coraux morts, il faut faire quelque chose pour sauver la planète ! Et puis c’est tendance : le défenseur des poissons exotiques agit « par opportunisme politique d’abord » (2). C’est dire ses profondes convictions. Lire la suite…