Les quartiers sans voiture ont la vie dure

Nés en Europe, les premiers éco-quartiers – Westerpark à Amsterdam et le Stadthaus Schlump de Hambourg – ont déjà vingt ans. Ils reposaient sur un idéal, celui du « quartier sans voiture », construit autour des transports en commun, à cinq minutes à pied des équipements, services et commerces de proximité et bénéficiant de parkings mutualisés pour les visiteurs et l’auto-partage. Pourquoi, en France, les quartiers sans voiture se confrontent-ils toujours à des difficultés de mise en oeuvre ? Lire la suite…

Un port c’est fait pour les bateaux, pas pour les voitures

Les villes moyennes ont de plus en plus conscience qu’elles ont intérêt à réduire, voire supprimer, le stationnement automobile de surface si elle veulent maintenir leur attractivité. C’est le paradoxe de la société actuelle de constater que les citoyens utilisent leur voiture pour accéder aux espaces socialement attractifs, c’est-à-dire, les espaces débarrassés de voiture! Lire la suite…

Inauguration d’un cimetière vélo à Lyon

cimetiere_velo_24avril2010

Le collectif Pour une ville sans voiture a inauguré le 24 avril 2010 un cimetière de vélos sur les grilles du chantier du parking rue des Tables Claudiennes (Lyon 1er). Cette action dénonce la politique pro-voitures du maire de Lyon, Gérard Collomb, qui construit des parkings de plus belle, tout en prétendant développer l’usage du vélo. Or, politique pro-bagnoles et politique pro-vélos ne sont pas compatibles, Collomb le sait bien et a choisi son camp !
Lire la suite…

Importer la « Vélorution » d’Amsterdam à Metz !

velo_amsterdam

Mon silence de quelques jours s’explique par une petite escapade à Amsterdam.

[Mode justification ON]Je n’y suis pas allé en train, trop long et compliqué depuis Metz, et cher quand on est 4 Je n’y suis pas allé en avion, trop compliqué et encore plus cher, et d’abord ils étaient cloués au sol (un avant goût de l’après pétrole, très bon billet de la députée Martine Billard sur ce sujet  !). Amsterdam n’est qu’à 500 km de Metz, et j’ai donc fait le voyage en monospace à mazout. 1000 km, 58 litres de gasoil, soit 60 euros au tarif luxembourgeois. Cela doit représenter 150 kg de CO2, que je compenserai en plantant un baobab dans mon jardin en disant du mal des modes de transports polluants, dont une baisse infinitésimale de la fréquentation suffit à soulager l’atmosphère de quelques mégatonnes de CO2. Voilà, c’est dit ![Mode justification OFF] Lire la suite…

Lepeltier aime les autoroutes

lepeltier-aime-les-autoroutes

Serge Lepeltier était ministre du développement du râble de mars 2004 à juin 2005, viré après le non au Traité constitutionnel européen. L’écologie, il l’a découverte au milieu des années 90, en plongeant aux Maldives (1). Mince, des coraux morts, il faut faire quelque chose pour sauver la planète ! Et puis c’est tendance : le défenseur des poissons exotiques agit « par opportunisme politique d’abord » (2). C’est dire ses profondes convictions. Lire la suite…

Se garer en vrac

se-garer-en-vrac

Un 4×4 noir aux vitres fumées qui réussit la performance de se garer en vrac à la fois sur le trottoir et sur le passage piétons, le tout devant une permanence UMP… Cela ne s’invente pas et en regardant de plus près la photo, on distingue même une affiche de Sarkozy avec le slogan « La France change »… Lire la suite…

Combattre l’étalement urbain grâce aux éco-quartiers

Les éco-quartiers peuvent-ils arrêter l’étalement urbain? L’étalement urbain est un phénomène moderne, qui a pris énormément d’importance aux États-Unis et qui a tendance à se répandre en Europe. Cela a de nombreuses conséquences, dont l’augmentation des émissions de CO2 due au consumérisme et à nos habitudes modernes, comme l’usage de la voiture par exemple. Lire la suite…