Le temps des émeutes

Et si nous nous interrogions sur le sens de la multiplications des émeutes urbaines ? Et si on sortait d’une vision sécuritaire pour une vision réellement politique ? Et si ces émeutes annonçaient la fin d’une certaine façon de faire de la politique ? Et si ces mouvements devaient modifier en profondeur les espaces de nos cités ? Bref si on essayait enfin de comprendre ce que ces mouvements pouvaient dire sur nos villes de demain ? Lire la suite…

Les carottes Antarctiques sont formelles…

« Les activités humaines » ne sont pas responsables du « réchauffement climatique ». Une fois n’est pas coutume, de manière tout à fait inattendue, les scientifiques nous ont épargné « les conneries qui plaisent aux riches » (1). Oui il est bien écrit : « Le réchauffement climatique » n’est pas lié aux « activités humaines ». Les carottes Antarctiques ont été catégoriques. Lire la suite…

Contre le développement durable

Comment critiquer le développement ? Pour répondre à cette question, j’aimerais vous parler en homme de communication. J’ai été, je vous l’avoue, pendant 10 ans directeur artistique dans le premier groupe européen de communication. Rassurez-vous, je suis aujourd’hui un publicitaire repenti. Mais il me reste de cette époque quelques règles de communication. Une des plus élémentaires est celle-ci : il y a ce que vous dîtes, et la façon dont cela va être entendu. Ce qui peut être très différent, voire opposé. Votre propos peut être entendu dans le sens inverse que celui que vous pensiez lui donner. Par exemple, imaginons, au hasard, que j’emploie le mot “développement”. Le dictionnaire le définit ainsi : rendre plus grand, plus fort, donner de l’ampleur. Voilà qui peut sembler éminemment positif. Lire la suite…

Un graphique qui a de l’avenir

evolution-automobile-co2

Evolution comparée de la production automobile mondiale et de la concentration en CO2 dans l’atmosphère. Cliquez sur le graphique pour l’agrandir (Source : CarFree France)

En 2008, on avait eu l’idée de mettre sur un même graphique l’évolution de la production mondiale de voitures depuis l’origine (fin 19ème siècle) et l’évolution de la concentration en CO2 dans l’atmosphère depuis la même date. Surprise: les deux courbes collent presque parfaitement… Lire la suite…

Relocalisons Copenhague !

un-dessin-pertinent-de-pessin-sur-la-decroissance

Du 7 au 19 décembre 2009 aura lieu la Conférence de Copenhague, dont l’objectif est de donner suite au protocole de Kyoto. A l’occasion de cet événement, une mobilisation internationale visant à faire pression sur les négociateurs est programmée. Des délégations du monde entier iront à Copenhague et organiseront sur place des actions. Si envoyer des délégués susceptibles de suivre et, si possible, d’intervenir dans les négociations nous semble indispensable, nous trouvons aussi cela notoirement insuffisant, et certainement pas à la hauteur des enjeux. Lire la suite…

L’ère post-automobile au Salon de Tokyo

ere-post-automobile

C’est dans l’air du Temps : l’automobile prend le statut « de vieux truc hérité des années 50 qui pollue et fait du bruit ». De notre point de vue, ce n’est pas nouveau. On pourrait également préciser qu’il encombre l’espace public, qu’il  est responsable de forte discrimination spatiale dans les villes ou encore qu’il est responsable plus ou moins directement de toutes les guerres liées aux ressources sur la planète. Mais pour la plupart des gens, cela n’est que du rabâchage de clichés émit par des cyclo-écolos frustrés que nous sommes peut-être. Là où ça devient intéressant, c’est que cette constatation ne vient pas d’un petit groupe d’alternatifs : le salon automobile de Tokyo prend très au sérieux le manque d’intérêt des jeunes pour l’objet automobile. Un petit article du Temps, dans l’édition du samedi 24.10.2009,  y est consacré : l’ère du post-automobile. Lire la suite…

Une récession temporaire… ou la fin de la croissance ?

Tout le monde s’accorde sur ce fait : notre économie est mal en point. Les symptômes inévitables comprennent un déclin des dépenses et de la confiance des consommateurs, ainsi qu’un repli des échanges commerciaux mondiaux et du crédit disponible. Ajoutez à cela un effondrement des valeurs immobilières, un carnage dans les industries automobiles et le transport aérien, et vous obtenez effectivement un tableau très sombre. Lire la suite…

Nicolas Hulot et l’automobile

peagehulot1

« Attentif à l’intégration environnementale de ses autoroutes tout au long de leur concession, le groupe des Autoroutes du Sud de la France agit pour protéger le cadre de vie des riverains, préserver la diversité et la richesse naturelle et valoriser les paysages traversés. C’est donc naturellement qu’il a décidé de soutenir le programme de la Fondation Nicolas Hulot qui vise à enrayer la perte de la diversité biologique.»
Groupe ASF (Autoroutes du Sud de la France), avril 2005 Lire la suite…

Greenpeace investit des stations service Total dans 11 villes françaises pour dénoncer l’exploitation des sables bitumineux

greenpeace-stations-total

À 50 jours de la conférence de Copenhague sur le climat, Greenpeace dénonce partout en France un criminel climatique et environnemental : le groupe Total. Les bénévoles des groupes locaux de Greenpeace ont investi des stations essence de la compagnie dans onze villes de France (Paris, Lyon, Marseille, Nancy, Bordeaux, Rennes, Strasbourg, Lille, Toulouse, Perpignan, Grenoble), ce matin à partir de 10h. L’opération vise à informer le grand public et les clients de Total sur l’activité menée par le groupe pétrolier français sur les sables bitumineux : distribution de tracts, banderoles, visuels géants dénonçant la « destruction durable » et montrant l’impact sur l’environnement de la manière la plus sale et la plus chère de produire du pétrole, un crime à quelques semaines de la conférence de Copenhague. Lire la suite…