Capri c’est fini


Dans l’optique de la course (non motorisée) à l’élection présidentielle de 2017, j’ai décidé de lancer un petit blog sans prétention sur votre magnifique site écologiste afin de vous faire partager mes convictions très proches des vôtres ainsi que mes coups de gueule, dans le plus grand respect de mon ami Jean-François Copé. Lire la suite…

Cécile Duflot chahutée à l’Assemblée pour son vélo

Des députés UMP se sont moqués du vélo de la ministre du Logement Cécile Duflot mardi à l’Assemblée nationale lors de la séance de questions au gouvernement. Le député UMP Patrick Balkany (à droite sur la photo) a interpellé la ministre alors qu’elle garait son BMX: « C’est quoi ces pegs de naze, c’est avec ça que tu veux faire du dirt?‘ ». Lire la suite…

Le Club des parlementaires pour le vélo est lancé

Les élus de gauche élisent… la petite Reine

Reprenant la même démarche que le « All-Party Parliamentary Cycling Group » de nos amis britanniques, c’est dans la plus pure tradition républicaine que des membres du Parlement, tous adhérents du Club des villes et territoires cyclables (CVTC), ont créé, le 05 juillet 2012, le Club des Parlementaires pour le Vélo. Lire la suite…

Nazisme, communisme et automobilisme

Pourquoi les hommes mettent-ils en place des systèmes qui les détruisent? A l’origine de l’apparition de l’automobile, il y a une utopie et un idéal d’indépendance et de liberté… Alors comment ce rêve a-t-il pu engendrer l’un des pires systèmes industriels? Comment cette idéologie a-t-elle pu inspirer une machine à tuer, à blesser, à polluer, à détruire, et entraîner au bout du compte un génocide de masse? Lire la suite…

Pierre Cunéo, dir’cab de Delphine Batho (et grand ami de l’oligarchie)

Le terrain est glissant, et je vais donc tenter de bien me tenir aux murs. Comme vous savez sans doute, Madame Nicole Bricq a été remplacée au ministère de l’Écologie par madame Delphine Batho, parachutée par Ségolène Royal dans sa propre circonscription législative des Deux-Sèvres, en 2007. Madame Royal avait en effet décidé de ne pas se représenter, et Delphine Batho devint alors députée. Avant d’être, ce printemps, sous-ministre de la Justice, puis ministre de l’Écologie, à la place donc de madame Bricq. Lire la suite…

L’écologie, c’est Batho !

Francois Hollande nous a écouté! Nous disions ici-même que Nicole Bricq n’avait rien à faire à l’écologie, étant plus spécialisée dans l’environnement concurrentiel que dans l’environnement tout court… Bricq-au-marchė hérite donc, sans doute pour le plus grand bien de l’écologie, du ministère du commerce extérieur. Le problème, c’est qu’elle est remplacée au ministère de l’écologie par Delphine Batho, qui réussit la performance de s’y connaître encore moins bien dans le domaine environnemental… Lire la suite…

« Le problème n’est pas le nombre de personnes sur Terre, mais le nombre d’automobilistes »

Trop souvent, les objectrices et objecteurs de croissance balaient rapidement le débat sur la démographie d’un revers de main avec ce genre de boutade. Sommes-nous trop nombreux sur terre? Sommes-nous pour la décroissance de la population mondiale? Et si oui, comment et jusqu’à où? Si nous ne considérons pas ces questions comme centrales, elles nous sont trop souvent posées. Une simple boutade n’est pas suffisante et cela prouve que ces questions méritent d’être débattues. Lire la suite…

Le crash de la voiture électrique

C’était en 2008, la crise mondiale, les subprimes, le prix du pétrole qui monte et les constructeurs automobile à l’agonie. A l’époque, en plus de prêts faramineux en milliards d’euros à Peugeot et Renault, Sarkozy décochait un don de 400 millions d’euros dédiés spécifiquement à la voiture électrique. Lire la suite…

Pour le bruit, contre le fascisme: Appel à l’insurrection

Les gens qui n’aiment pas être perturbés par les bruits « excessifs » et « égoïstes » de leurs voisins sont des fascistes. Des lepénistes refoulés, des pétainistes à la petite semaine qui passent leur vie à guetter tout ce qui dépasse et à assassiner toute exubérance qui leur rappellerait que leurs voisins ne sont pas que des machines à consommer et à travailler en silence, religieusement. Lire la suite…

Gratuité dans les transports en commun pour sortir de la crise climatique

L’Association Montreuilloise des Usagers des Transports en Commun (AMUTC) a eu la bonne idée d’organiser le 25 mai dernier un grand débat autour de la question des transports avec les candidats aux prochaines élections législatives dans la circonscription de Montreuil. Voici le texte de l’intervention de François Mailloux, pour le parti NPA – Les Alternatifs. Lire la suite…