La rupture écologique

La rupture écologique

par Nicolas Sarkolo

Mes chers amis,

La France n’est pas condamnée à regarder le monde qui change autour d’elle, ses performances écologiques qui se dégradent, son modèle environnemental qui s’épuise, tout en restant immobile, tétanisée par le changement, prisonnière de tous les conservatismes, incapable de changer et de se réformer. Lire la suite…

Manifeste pour une décroissance conviviale

À vous qui vous préoccupez de l’avenir des prochaines générations. Nous vivons dans un monde en crise. « Lucides » ou « Solidaires », tous s’entendent là-dessus. Mais les solutions proposées, qu’elles soient néolibérales ou progressistes, restent dans le paradigme du développement et de la croissance économique, alors même qu’il s’agit là d’une cause majeure de bien des problèmes. Lire la suite…

Incendies de voitures : l’archaïsme juridique de Nicolas Sarkozy

Nouvelle année et nouveau record de voitures brûlées, 1147 voitures incendiées recensées par les forces de l’ordre… Mais une nouveauté cette année, il semblerait que beaucoup de voitures aient été brûlées par leur propriétaire afin de toucher l’indemnisation de 4.000 euros mise en place par Sarkozy… ce qui n’empêche par le même Sarkozy d’hurler aux violences urbaines qui se développent, de stigmatiser ces sauvageons qui brûlent le symbole de la société de consommation auquel tout travailleur qui travaille plus pour gagner plus aspire à acheter, même si dans les faits, il y a de moins en moins de travailleurs et de plus en plus de chômeurs, et que les mêmes gagnent tout compte fait de moins en moins, et n’achètent presque plus de voitures… Lire la suite…

Pour un grand pôle public unifié de l’automobile

Le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) dénonce la situation des salariés de l’automobile et propose des solutions « afin de mettre sur pied une filière cohérente depuis les matières premières jusqu’aux produits finis ».

« Au moment où les salariés sont en chômage technique et menacés de licenciements, les bénéfices sont inchangés, voire progressent et les actionnaires, eux, ne connaissent pas de difficultés. Le plan de relance de Sarkozy va même injecter des fonds dans cette branche industrielle qui va en fait alimenter les profits des actionnaires. Il faut inverser cette logique » explique le collectif.

D’autre part le parti suggère que « les jours de chômage technique soient payés à 100 % et que les licenciements interdits. Le patronat (dont les grands groupes automobiles et les pétroliers qui ont fait ces derniers mois des bénéfices faramineux) doit solidairement verser à un fonds qui garantirait le financement de ces mesures. Pour ça, il faut la transparence donc lever le secret bancaire, commercial et industriel, instaurer un droit de regard sur les comptes des entreprises ».

Le NPA propose également « de créer un grand pôle public unifié de l’automobile, sous contrôle des salariés et de leurs syndicats, des usagers, en expropriant sans indemnité, les constructeurs, les équipementiers et sous traitants qui devraient être mis en régie publique ou repris sous forme de coopératives ».

Et de conclure « Par ces moyens, non seulement on garantirait l’emploi mais, en plus, on réunirait les conditions nécessaires pour préserver l’environnement avec l’objectif de promouvoir la sobriété énergétique des véhicules et la diminution drastique des gaz à effet de serre qui proviennent en très grande partie de la circulation automobile. Il faut développer les transports en commun, le covoiturage, mais aussi le ferroutage. La recherche doit être orientée vers des véhicules « propres » et économes. Et cela ne peut voir le jour que dans un cadre public, sous contrôle des salariés, sans recherche d’un profit à court terme ».

Source: www.lcrfranchecomte.org

Changement climatique : quatre vérités dérangeantes

Les scientifiques interrogés par Gwynne Dyer en sont maintenant convaincus. Les objectifs définis par le GIEC sont obsolètes. Le réchauffement est plus rapide que prévu, mais pire encore, passé un certain point, des boucles de rétroactions vont se déclencher, et le processus échappera à notre contrôle. Si le réchauffement atmosphérique s’emballe, sur terre, la situation deviendra incontrôlable. Des Etats en faillite, la famine, les guerres, les exodes massifs vont se multiplier. Dans ces conditions, la mise en œuvre de politiques internationales de réduction des émissions n’aurait plus aucune chance de succès. Combien de temps nous reste-il ? Trop peu pour réduire les émissions avant de dépasser les limites dangereuses. Voilà résumées les conclusions que tire Dyer de la série d’entretiens qu’il vient de réaliser à travers le monde avec des scientifiques, des militaires et des politiques. Lire la suite…

L’agroéthanol de betterave est une très mauvaise nouvelle pour l’environnement, les consommateurs et les contribuables

En pleine conférence internationale sur le climat, le lobby France Betteraves communique massivement dans la presse française pour vanter les qualités du bioethanol de betterave « carburant produit en France ». Merci France Betteraves pour cet exemple flagrant de publicité mensongère en matière environnementale ! Le Réseau Action Climat, les Amis de la Terre, le WWF et, Oxfam France-Agir ici rappellent que la betterave est un produit type de l’agriculture intensive dépendante de l’industrie pétrochimique, et que la majorité des agrocarburants ont un bilan énergétique et écologique particulièrement médiocre. Comment l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP, ex BVP) a-t-elle pu autoriser une telle supercherie ? Lire la suite…

Quand le législateur commence à s’intéresser au déplacement à vélo !

Saluons l’initiative des députés qui le 29 octobre ont voté une mesure vélo dans le cadre de la loi sur le financement de la Sécurité Sociale : grâce à l’amendement 111 rectifié, en 2009, les salariés pourront demander à leur employeur de prendre en charge leur abonnement s’ils ont recours à des vélos en libre-service ou en location. C’est un dispositif encourageant que les médias ont immédiatement répercuté à l’échelle nationale dès le lendemain. Cette réactivité mérite d’être signalée : les journalistes constatent que l’usage du vélo urbain se développe. Pas étonnant donc qu’ils soient vigilants, lorsque son intérêt dans les déplacements quotidiens est reconnu par une mesure législative. Lire la suite…

Martine lâche la bagnole

La roue tourne dans le monde des transports. Il y a quarante ans, la France pompidolienne envisageait de couler le canal Saint-Martin dans le béton pour traverser Paris en autoroute du Nord à la Bastille. Lire la suite…

Habitat sans voitures à Edimbourg

La ville d’Edimbourg (440.000 habitants) se trouve sur la côte est de l’Ecosse. La ville est déjà relativement dense comme la plupart des grandes villes écossaises où il est plus habituel de vivre en habitat collectif qu’en Angleterre. Ville historique, capitale culturelle de l’Ecosse, elle est aussi une ville clé sur le plan économique, en particulier les assurances, les bureaux gouvernementaux délocalisés et l’enseignement supérieur. La ville est récemment devenue une collectivité unitaire (Unitary Authority), rassemblant toutes les compétences d’administration locale sans être soumise à la tutelle régionale. Ses limites ne couvrent qu’une partie de l’aire métropolitaine, ce qui peut rendre difficile la coordination avec ses zones limitrophes. Lire la suite…

Les premiers réfugiés climatiques arrivent en France

Samedi 29 novembre 2008, dans le cadre de la journée mondiale du climat, et alors que se tient la Conférence des Nations Unies sur le climat de Poznan, en Pologne, des ours blancs ont été aperçus errant dans les rues de certaines villes de France. L’occasion pour Greenpeace de rappeler qu’il faut agir maintenant face aux premiers symptômes du dérèglement climatique. Lire la suite…

Pour des listes décroissance aux européennes de 2009

Nous ne sommes pas dupes : le “développement durable” ou “le capitalisme vert” promus, par exemple, lors du “Grenelle de l’environnement”, ne sont qu’une façon de relancer la fuite en avant dans la croissance infinie. Portée par la liste de Daniel Cohn-Bendit, la version ultra-light de la « décroissance » prônant de “scinder les flux entre la croissance économique et la croissance des flux de matière et énergétique” est une ultime escroquerie destinée à vider la décroissance de son sens politique et à récupérer l’avancée de ces thèses dans la société. Lire la suite…

Entre crise économique et crise écologique : L’industrie automobile a-t-elle encore un avenir

L’industrie automobile est le secteur qui connaît actuellement le plus dur contre-coup de la crise financière et économique ; le cataclysme peut se comparer à celui traversé par l’industrie sidérurgique et charbonnière dans les années 70 et 80, avec des dizaines et des dizaines de milliers d’emplois supprimés en Europe et dans le monde.

Lire la suite…