L’emploi: la dernière légitimité de l’automobile particulière

robots-automobile4

Quel que soit le scientifique auquel vous vous adressez, il vous dénonce l’excès d’automobiles: le géographe déplore le mitage des campagnes, le naturaliste déplore les dommages à la faune, le médecin stigmatise la sédentarité et les atteintes pulmonaires, l’urbaniste déplore l’étalement urbain, le climatologue reproche les émissions de CO2 et l’océanologue fustige l’acidification des mers. Lire la suite…

Miracle !!! Les voitures se vendent ?

miracle-automobile

Depuis ce matin, on nous bassine avec des ventes de voitures en hausse pour l’année 2009. Vous parlez d’une info… Combien de morts, de blessés, d’embouteillage, de pollution, de santé publique qui se dégrade à cause de cet engin à 4 roues qui fait bondir toute la presse dans une euphorie débile dès qu’il s’en vend un peu plus? Lire la suite…

Prime à la casse : une imposture environnementale

prime_a_la_casse

A en croire ses laudateurs, la « prime à la casse » contribuerait à la protection de l’environnement. Leur raisonnement est simple pour ne pas écrire simpliste: cette prime octroyée à qui déclasse sa veille voiture pour en acheter une neuve permettrait de mettre sur nos routes des véhicules moins polluants. La réalité s’avère toutefois quelque peu plus complexe. Lire la suite…

De quelque côté qu’on se tourne, les subventions sur les nouvelles voitures font plus de mal que de bien

Lorsque les gens agissent sans réfléchir, ça entraîne généralement des conséquences imprévues. Quand des hommes politiques ou des décideurs sont confrontés à une crise, ils ressentent le besoin de se précipiter pour prendre des mesures. C’est la recette du chaos à long terme et c’est ce qui se passe en ce moment même avec l’industrie automobile en Europe. Les États membres de l’UE ne savent plus quoi inventer pour soutenir leur industrie automobile. Il s’écoule rarement une semaine sans qu’une certaine forme d’aide soit distribuée. Et ces derniers temps, l’idée qui a fait le plus fureur a été le « plan pro-casse », la « prime environnementale » ou, en bon français, la subvention pour l’achat d’une nouvelle voiture. Lire la suite…

Une prime à la casse pour les vélos

prime-casse-velo

La ville de Mannheim en Allemagne offre une prime à la mise au rebut des vélos. Depuis le 2 mai, plus de 100 vélos ont déjà été collectés par l’association Biotopia. La municipalité verse une prime à ceux qui achètent un nouveau vélo dans un des magasins de la ville, rapporte Spiegel du 4 mai. Les vélos récupérés sont réparés par l’association. Cette mesure s’inspire de la prime à la casse qui existe pour les voitures et qui suscite l’opposition des écologistes car elle n’incite pas à changer les habitudes de mobilité. Carolin Gauer de l’association Biotopa espère que cette initiative mise en place pour les vélos « incitera les habitants de Mannheim à prendre leur vélo plutôt que leur auto pour les courtes distances. »

Source: www.goodplanet.info

L’automobile, nouveau trou dans le commerce extérieur

voiture-trou

Sur les quatre dernières années, les importations de voitures en France ont progressé en moyenne de 5 % par an. L’excédent commercial traditionnel de la branche automobile, qui culminait à 12,3 milliards d’euros en 2004, a fait place à un trou de 3,4 milliards l’an dernier, selon les derniers chiffres de la Direction générale des douanes. Lire la suite…

Assistanat 2.0 : Prends l’oseille et tire-toi

assistanat20

Les banques vont mal ? Plan de relance ! effectivement, sans les banques, tout s’arrête… y compris la spéculation, les subprimes, la financiarisation de l’économie, etc. Le marché de l’automobile va mal ? … Plan de relance ! Mais quel secteur sera le prochain gagnant des perdants ? Récemment aux USA, l’industrie du porno demandait elle aussi un plan de relance car “les gens sont trop déprimés pour être actifs sexuellement”… Lire la suite…

Arrêtons d’arroser l’industrie automobile d’argent public

aidons-le-secteur-automobile
Dessin de Willem dans Charlie Hebdo de février 2008

Prime à la casse, aide au développement de la voiture électrique (400 millions), prêt d’un milliard d’euros aux filiales financières des constructeurs Renault et PSA, fond de soutien à la sous-traitance (300 millions), plan d’aide français au secteur automobile (six milliards d’euros de prêts). Chaque semaine apporte son lot de cadeau d’argent public à un secteur industriel qui n’ose pas encore se voir comme sans avenir (raréfaction du pétrole, mutation impossible et dangereuse vers l’électrique, crise écologique, etc.) Lire la suite…

Le gang des bandits en auto a encore frappé : 6 milliards de butin !

[De notre envoyé spécial Avenue de La Grande Armée.]

Oui, David Pujadas, vous m’entendez ? Allo ? Oui, David, je suis en ce moment même devant le siège de Peugeot S.A. De nombreux vigiles barrent l’accès, la fumée de cigare empêche de voir ce qui se passe; mais on entend distinctement les bouchons de champagne qui sautent et les rires gras : “on les a bien niqués, ces bandes de cons, hein ?” Lire la suite…

La Chine devient le premier marché automobile mondial

Comme l’avait prédit Alain Peyrefitte, la Chine s’est éveillée… et pollue! D’une société de la bicyclette, elle passe au stade de société de l’automobile. Son décollage économique actuel se traduit, malgré la crise économique mondiale, par une “faim d’énergie” sans précédent, alimentant les tensions mondiales sur les cours des matières premières. Car la crise mondiale ne touche pas les pays de la même manière: si dans les pays occidentaux on parle désormais de croissance 0 ou de même de récession, en Chine, la crise mondiale se traduit en fait par un taux de croissance de l’économie qui passe pour la première fois depuis longtemps en-dessous de 10%! (La Chine prévoit une croissance de 8,3% de son PIB en 2009). Lire la suite…

Vive la décroissance!

Tout fout le camp! On achète depuis des années une bagnole neuve tous les deux ou trois ans afin de correspondre à l’idéal bagnolo-publicitaire, on achète même deux ou trois bagnoles par foyer depuis qu’on a été obligé d’acheter un pavillon paumé aux fins fonds d’une banlieue, on accélère encore le mouvement quand le gouvernement en remet des louches à coup de bonus automobile ou autre prime à la casse, on place ses petites actions de boursicoteur chez les héros de l’industrie nationale que sont Renault ou Peugeot PSA, et patatras! Lire la suite…

Prime à la casse… du marché automobile

prime-a-la-casse1

On était en droit d’attendre du président de la rupture écologique, de celui qui a mis en place le Grenelle de l’environnement, qui a propulsé Borloo numéro deux du gouvernement avec rang de ministre d’Etat et qui a propulsé l’écologie au centre des préoccupations gouvernementales de la France, des mesures fortes et claires pour transformer un système à la dérive. Lire la suite…

Grenelle et conséquences – vers un naufrage de l’industrie automobile française

avant-apres-grenelle

« Le Grenelle m’a tuer » hurlent en choeur les constructeurs automobiles français. Leurs voitures ne se vendent plus. Affolé par l’ampleur d’un naufrage aussi catastrophique que fut celui de la sidérurgie, le gouvernement multiplie les traitements d’urgence, pour s’acharner à sauver un secteur qui n’a pas su prévoir que le vent allait tourner, continuant de mitonner des 4×4 alors que le marché réclame du « low cost ». Lire la suite…

Prime à la casse et autres bouffonneries

prime-a-la-casse2

La bagnole. Cette sacro-sainte bagnole qui justifie jusqu’au crime des biocarburants. Sarkozy donne donc 1 000 euros de prime à la casse à qui achètera une voiture neuve et jettera au rebut une vieille de plus de dix ans. Il y a une autre condition : que la nouvelle n’émette pas plus de 160 grammes de CO2 par kilomètre parcouru. Cela, c’est une bouffonnerie.

Pourquoi ?