Combattre l’étalement urbain grâce aux éco-quartiers

Les éco-quartiers peuvent-ils arrêter l’étalement urbain? L’étalement urbain est un phénomène moderne, qui a pris énormément d’importance aux États-Unis et qui a tendance à se répandre en Europe. Cela a de nombreuses conséquences, dont l’augmentation des émissions de CO2 due au consumérisme et à nos habitudes modernes, comme l’usage de la voiture par exemple. Lire la suite…

Accroc de vélo, êtes-vous dans le déni ?

nickdewar

Mon épiphanie – je suis une cycliste urbaine! – fut par un beau matin de printemps quand je me suis surprise à mentalement fragmenter la liste d’épicerie en autant de mini-listes qu’il y avait d’articles à se procurer, dans le but précis d’aller chercher ces articles, tout au long de la semaine, dans des épiceries, ou boutiques spécialisées, ailleurs, dans d’autres quartiers, loin, et non pas dans les épiceries près de chez nous. Là, j’ai compris que j’étais ‘faite’, que j’étais devenue une accroc du vélo urbain. Lire la suite…

Pour la paix et la démocratie, lâchons la voiture

propagande-nazie

Au rythme de succion des moteurs à explosion, des chauffages au fuel et des industries, il devient de plus en plus évident que l’âge du pétrole ne fera plus long feu. C’est embêtant car notre dépendance est bien ancrée et les alternatives pires (nucléaires, biocarburants) et/ou irréalistes dans le cadre de nos modes de vie actuels. Lire la suite…

Ecoutez la ville sans voitures !

montreal-sans-voitures

La 7e édition de la journée sans voitures a été l’occasion de proposer aux citoyens de Montréal une expérience unique de déambulation avec un audioguide expérimental. En suivant ce guide, l’auditeur est invité, à travers un récit, à découvrir le secteur fermé aux voitures pour explorer chacun des thèmes de l’événement. Structuré selon sept pistes sonores, l’audioguide invite l’auditeur à réinventer un imaginaire collectif sans voitures. Lire la suite…

40% des Français envisageraient de se séparer de leur véhicule

ni-dieu-ni-maitre-ni-moteur

La tendance se confirme et s’accélère : les Français sont les européens qui ont le plus modifié leurs habitudes d’automobilistes face à la crise. A l’heure où les villes travaillent sur la création de nouveaux quartiers et sur la place des voitures dans ces quartiers ou… en périphérie, voilà une étude qui doit interpeller les collectivités et les décideurs et les amener à raisonner non pas avec nos référentiels de 2009 mais avec imagination : comment la société va-t-elle évoluer dans les années à venir ? Comment la crise et la nouvelle hausse inévitable et permanente des prix du carburant va faire évoluer l’homo véhiculus ! Lire la suite…

Pour un ministère de la transition économique

Ce qui manque aujourd’hui, ce n’est pas tant une volonté de changement profond du côté des citoyens, c’est un soutien politique réel aux initiatives radicales. Obnubilés par les sirènes d’un « capitalisme vert » qui permettrait de poursuivre le (green) business as usual, nos décideurs s’arc-boutent sur les enjeux budgétaires de court terme, la relance des investissements privés, le plan Marshall « 2 point vert » et les arcanes d’une « politique énergétique » bien difficile à saisir. Ce qui reste dormant sous la surface, étouffé par les urgences du moment, c’est le vaste chantier de la transition économique – notre transition économique vers le post-capitalisme. Lire la suite…

Automobilistes: tous coupables !

cyclists

Les ministres britanniques envisagent de rendre responsables les conducteurs de véhicules motorisés en cas d’accidents impliquant des cyclistes ou des piétons, même quand ils ne sont pas en tort. Le but est d’encourager les modes de transport respectueux de l’environnement dans un pays où seulement 1% ou 2% des trajets sont effectués à vélo. Lire la suite…