Connaissez-vous les routes gérées par le privé?

On connaissait les routes publiques (nationales, départementales, communales), et les autoroutes à péages (construites et entretenues par des sociétés, globalement publiques, grâce aux recettes des péages). On commençait à connaître également les péages urbains (comme à Londres: taxe payée par les automobilistes pour financer les transports publics). Pour l’instant, c’est illégal en France, mais on sait que tout le monde y pense. Mais, même en France, on connaissait l’utilisation des recettes des péages autoroutiers pour financer les grandes infrastructures, en particulier ferroviaires: le principe avait été établi en 2003. Lire la suite…

Les autoroutes seront les pistes cyclables du futur

Si l’on observe l’évolution des réseaux de transport en Europe entre 1970 et 2000, on constate le développement phénoménal du tout-routier depuis maintenant une bonne trentaine d’années. Les réseaux de transports routiers se sont en effet fortement développés depuis 1970. Bien que les autoroutes ne représentent qu’une petite partie du réseau routier européen, le réseau autoroutier a plus que triplé. De son côté, le réseau routier hors autoroutes a augmenté de 22%. Et dans le même temps, le réseau ferré s’est réduit de 12%. Tous les pays d’Europe ont enregistré une réduction de leur réseau ferré à l’exception du Danemark, pays dans lequel les kilomètres se sont accrus de 18%. Lire la suite…

Association contre les routes

Je vis en catalogne française à la « campagne » en périphérie d’un gros village. Marcheur et cycliste invétéré, je me rends compte d’année en année que ça devient de plus en plus difficile d’échapper à la bitumisation du paysage et de nos vies. Lire la suite…

Pourquoi ne pas privatiser la direction des routes?

par Jean-Marc Jancovici

Depuis que j’ai l’âge de lire le journal, j’ai vu passer la privatisation, totale ou partielle, d’opérateurs de téléphone, de banques, de constructeurs d’avions ou de voitures, de producteurs d’aciers ou d’aluminium, de compagnies aériennes, de fabricants de cigarettes, de chaînes de télévision, et je n’ai sûrement pas lu le journal avec suffisamment d’attention pour être capable de faire la liste exhaustive de toutes les entreprises qui ont fait l’objet de cette mesure. Lire la suite…

L’intégrisme automobile

Putain ! Une voiture qui arrive à tombeau ouvert !! Rapide coup d’œil à gauche, dérapage contrôlé. Entre deux coups de guidon: «comment en sommes nous arrivés là ?» « Qui aurait imaginé, lorsqu’on relégua bicyclettes, bœufs et chevaux à l’étable que notre civilisation barbare s’en trouverait à ce point influencée. L’automobile, jour après jour, vous casse les oreilles, vous cerne, ronge vos pierres, réduit vos dimensions, rend malade votre végétation (et votre peau mesdames!), sans que vous puissiez vous en défendre. L’automobile vous amoindrit. Elle vous a affaiblis, vous n’êtes déjà plus que des survivants moribonds dont on poursuit forcément la perte! Lire la suite…

Projets autoroutiers dans Paris

Les projets de voies express à travers Paris: les doubles traits bleu foncé indiquent les autoroutes à six ou huit voies (en tiret les parties en souterrains ou en tranchées), les lignes bleues les artères à circulation rapide sans croisements, les traits bleu clair les voies où les principaux carrefours seront équipés de passages souterrains. Les échangeurs et les tunnels sont signalés par des cercles bleus. Les cercles noirs marquent l’emplacement des parkings souterrains dont une partie est déjà réalisée. Lire la suite…

Elargissement de l’Europe: plus de camions sur les routes

L’élargissement de l’Europe signifie plus de camions sur les routes. Depuis que la République tchèque a rejoint l’UE le 1er mai 2004, le trafic de camions à certains passages de la frontière germano-tchèque a augmenté de 30%. La raison: avant, les camions qui passaient de Tchéquie en Allemagne par la route devaient se taper de longues attentes à la douane, et ils préféraient la solution plus rapide consistant à prendre le train à Lovosice, au nord de Prague, jusqu’à Dresden. Lire la suite…

Sécurité routière : un problème de santé publique

On rapporte que, lors de l’enquête sur le premier décès dû à un accident de la circulation, en 1896, le coroner aurait déclaré: « Cela ne doit plus jamais se reproduire ». Pourtant, plus d’un siècle plus tard, 1,2 million de personnes meurent chaque année sur les routes et l’on recense plus de 50 millions de blessés. Si l’on ne prend pas les mesures nécessaires, ces chiffres augmenteront encore. Lire la suite…