Faillite automobile

Voici la liste, probablement non exhaustive, des suppressions d’emplois annoncées depuis septembre 2008 en France dans le secteur automobile: constructeurs, sous-traitants, et équipementiers automobile. La liste prend en compte les plans sociaux, les licenciements, les suppressions de postes, les journées de chômage partiel ou technique. Merci de nous aider à compléter la liste si nécessaire. Lire la suite…

JTEKT : 280 licenciements

L’équipementier automobile japonais JTEKT Europe, dont l’actionnaire principal est Toyota, a annoncé un plan de restructuration, le vendredi 7 novembre 2008. 280 emplois seraient concernés en France, dont 110 sur les 2 sites de Dijon et Saint-Etienne.

Source : Zoom 42

Prendre le pédibus pour aller à l’école

Le pédibus correspond à un autobus pédestre, c’est un mode de ramassage scolaire. La dénomination au Canada est autobus pédestre, en Belgique Ramassage scolaire à pied. Mais cette formule n’est pas exclusive au monde francophone, on parle en anglais de walking bus et en allemand de Schulwegbegleitung, l’objectif principal est de limiter le recours inutile à l’automobile. Lire la suite…

Automobile et décroissance

Si l’on considère que notre bonheur, nos relations avec les autres, sont plus importants que l’accumulation de biens pour stimuler la croissance économique, alors la remise en cause de l’automobile devrait être un des premiers enjeux de la décroissance. L’automobile est en effet un outil majeur de la conception économique actuelle du monde. Lire la suite…

PDU et automobile, une hypocrisie quasi consensuelle

Les Plans de Déplacements Urbains (1996-2002)

Jean-Marc Offner
Laboratoire Techniques-Territoires-Sociétés (LATTS-ENPC)

La loi sur l’air de 1996 a fait obligation aux agglomérations françaises de plus de 100.000 habitants d’élaborer un plan de déplacements urbains (PDU).Intermodalité, vélo, partage de la voirie… semblent préparer une mobilité « durable ». Mais les conditions d’élaboration des documents, les mesures programmées (transports collectifs en site propre et infrastructures routières, pour l’essentiel) et l’absence de problématisation territoriale ne permettront ni de réduire le trafic automobile, ambition première de la loi, ni de mettre en oeuvre des politiques locales innovantes et cohérentes.(…) Lire la suite…