Indicateurs environnementaux

Depuis la conférence de Rio de 1992, le Département des Affaires Économiques et Sociales des Nations Unies s’est engagé fermement dans le développement environnemental. Le “développement” est la propagation progressive, ultime et universelle de la culture technique de la modernité dans tous les recoins du globe et dans toutes les aspects de la vie moderne. Lire la suite…

Sur un air de guitare…

Le retrait médiatisé du Médiator, médicament des laboratoires Servier, reconnu enfin pour sa dangerosité, déchaine toutes les passions, et entraine une volée d’interrogations assez surprenante chez ceux qui sont censés être garants de notre santé et de notre avenir. Mieux, leurs soi-disant interrogations montrent en fait que soit ceux-ci sont de sinistres idiots juste intellectuellement capables d’enfiler des perles, soit de fieffés menteurs… Lire la suite…

A la société de consommation, substituons la société de la scientificité

velos-pour-vendre-des-voitures

Grâce à la démocratisation des nouvelles technologies, le niveau de conscience de la population ne cesse de s’élever corrélativement à son espérance de vie. Les 2 phénomènes sont liés. Je pense aux apports successifs de la radio et de la télévision au 20ème siècle d’abord puis d’internet et des jeux vidéo ensuite au 21ème. Lire la suite…

L’Archipel Carcéral

panopticon

Les arbres ne sont d’aucune utilité pour le bon fonctionnement d’une prison, et il est très facile de généraliser cette évidence de « bon sens » à tout univers concentrationnaire. Alexandre Soljenitsyne, dans « Le Premier Cercle » rappelle que même la strate herbacée peut poser problème. Trop haute, un prisonnier peut avoir la mauvaise idée de s’y dissimuler, échapper à la surveillance des gardiens et tenter des choses répréhensibles. Obligeant l’administration du camp à rappeler son autorité, ce qu’elle veut par-dessus tout s’épargner, ce genre de tentation désespérée et parfois mortelle doit être prévenue. Le règlement exige une herbe toujours tondue rase pour éviter tout problème… Lire la suite…

Les thèses d’Allègre, enterrées par l’Académie des Sciences

theses-allegre

Le Réseau Action Climat – France accueille avec soulagement et confiance la récente mise au point de l’Académie des Sciences qui a démenti, à l’unanimité (Claude Allègre compris), les thèses sceptiques de Claude Allègre et consorts, et réaffirmé les conclusions du GIEC sur l’état des connaissances actuelles en matière de sciences du climat.

Consulter le rapport de l’Académie des Sciences « Le changement climatique » remis à Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche réalisé à la demande de cette dernière suite aux remises en causes de la science du climat.

Source: Réseau Action-Climat France

La responsabilité des professeurs d’histoire devant le présent et l’avenir

La communauté historienne – c’est la qualification que ses membres se sont donnés eux-mêmes – entretient une obsession pour le concept de mutation. Mais cette communauté ne voit pas, ne veut pas voir la mutation des mutations: celle de la modernité, de l’ère industrielle, de l’avènement du nihilisme. Elle nie cette mutation qui a fait que l’Être n’est plus une évidence, et qui, du coup, nécessiterait de penser, plutôt que de faire du constat historique glacial — constat qui est tout sauf de la pensée, malgré son déguisement. Lire la suite…

Le moteur à eau : un mythe à couler

voiture-a-hydrogene

« Le moteur à eau existe et il ne demande qu’à être développé. Cette invention n’est pas mise en œuvre à cause des compagnies pétrolières qui rachètent tous les brevets pour continuer à engranger des milliards sur le pétrole et protéger leur business ». Voici résumé en quelques lignes le mythe du moteur à eau … Ce moteur permettrait de rouler en remplissant son réservoir avec de l’eau, gratuite et inépuisable. Le seul problème est que l’eau est une molécule stable et qu’elle ne contient aucune d’énergie. Bref, autant mettre des cailloux dans son réservoir, ça revient au même. Ce fantasme collectif, largement répandu, des médias jusqu’aux écologistes, fait cependant référence à deux types de moteurs qui ne sont pas si géniaux que la légende, dont voici le principe. Lire la suite…

L’addiction au pétrole fige nos sociétés: Greenpeace dit NON!

addiction-petrole

De Paris à Toulouse en passant par Angers, Nancy, Marseille et une demi-douzaine d’autres villes, les militants se sont rassemblés pour lancer un cri d’alerte sur la répétition des accidents en matière d’industries pétrolières. Sur les grandes places des centres villes, les militants sont figés dans des gestes de la vie quotidienne, un journal, un portable, un balai ou un globe terrestre à la main, montrant comment notre société est aujourd’hui figée par son usage du pétrole, dont nous sommes malheureusement tous dépendants dans notre vie quotidienne. Lire la suite…

Développement durable, machine arrière toute !

Illustration parue dans le journal La Décroissance, N°51, Juillet-Aout 2008
Illustration parue dans le journal La Décroissance, N°51, Juillet-Aout 2008

Lorsque j’ai écrit l’article : « Développement durable, une arnaque du capitalisme ! », les réactions et commentaires furent pour le moins mitigés. Disons, plutôt, étonnés que l’on remit en cause ce principe qui aux yeux de beaucoup allait peindre l’avenir en vert tout en permettant de continuer à croitre. Lire la suite…