Dites « NON » à la voiture !

Samedi 27 septembre : Dites « NON » à la voiture !

La Semaine de la mobilité s’est terminée avec un lourd constat. La politique des transports dans l’agglomération lyonnaise repose toujours autant sur la voiture. Les modes doux (piétons, cyclistes) non polluants peuvent toujours attendre. Lire la suite…

La France du vélo: le palmarès des villes cyclables

france-du-velo

La FUBicy et le Club des Villes Cyclables, avec le soutien du Ministère des Transports (DGMT) et de l’ADEME, ont mené en 2008 une enquête sur les politiques en faveur des piétons et des cyclistes dans les villes françaises.

Cette enquête, loin de constituer un éphémère palmarès de plus, avait pour but d’initier un véritable « observatoire », en collectant toute une batterie d’indicateurs aussi objectifs que possibles, et assez variés pour tenter de refléter les multiples volets d’une politique favorable aux déplacements à vélo ou à pied. Lire la suite…

PARK(ing) Day à Paris

Vendredi 19 septembre 2008 : PARK(ing) Day

Pour se réapproprier l’espace public confisqué par la voiture, Vélorution occupera des places de parking pour les transformer en lieux de convivialité et de partage.

Rendez-vous à 17h00 rue Beaurepaire dans le Xème, métro République. Vous pouvez apporter des boissons, de quoi grignoter, des jeux des magazines…

PARK(ing) Day est un concept original de REBAR www.rebargroup.org

Voir les photos du précédent PARK(ing) Day de Paris

Voir ici la méthode pour construire un parc urbain provisoire

Les premiers principes d’une loi sur le péage urbain en France

De nombreuses villes étrangères recourent au péage urbain pour favoriser l’organisation des déplacements dans leur centre-ville, pour réduire la pollution ou pour améliorer l’accessibilité et le cadre de vie urbain, etc. Une agglomération française ne peut le faire à moins qu’une loi ne l’y autorise. Lire la suite…

Des potagers pour éco-salariés à la place des parkings

Beaucoup de grandes entreprises disposent d’une grande superficie de parkings découverts qui imperméabilisent les sols, encouragent les salariés à venir au travail en voiture, sature le trafic urbain… La plupart sont suiveuses sur le sujet du développement durable et se font certifier par nécessité économique. Le coté éthique, social et responsable est souvent négligé au profit de la rentabilité économique. Pourtant nombreux sont les salariés éco-citoyens qui aimeraient que leur entreprise soit plus responsable, plus solidaire et plus saine dès maintenant et dans leur vie de tous les jours. Lire la suite…

Comment en finir avec la civilisation de l’automobile?

Notre société affecte plus de 80% de l’espace public à la circulation automobile et au stationnement des voitures, c’est-à-dire à un mode de déplacement individuel dont le taux d’occupation moyen ne dépasse pas 1,2 personne par automobile en agglomération. Les piétons et les vélos se sentent comme des intrus sur un espace public dédié à la vitesse automobile, où les infractions sont la règle en toute impunité. Il faut arrêter d’aménager la chaussée en fonction de l’heure de pointe, ce qui se traduit par des voies de circulation automobile démesurées, congestionnées une heure ou deux par jour, et qui se transforment en véritables catalyseurs à vitesse le reste du temps. Or, il est désormais admis que toute augmentation de l’offre d’espace automobile se traduit pas une augmentation de la circulation automobile qui génère rapidement des congestions et nécessite donc de nouvelles voies de circulation pour les voitures. Lire la suite…

Pour une réappropriation de l’espace public

Une place de stationnement constitue-t-elle un espace public ? C’est en tout cas un espace qui peut être loué, durant quelques heures et moyennant quelques pièces dans un horodateur, pour y placer ce qui est vu comme une extension de l’espace privé : une automobile. Mais pour qui n’a pas de voiture, comment se réapproprier cet espace ? Le 10 juin dernier la CREP de Strasbourg (Collectif de Réappropriation de l’Espace Public) était au parking Saint-Thomas pour tenter l’expérience. Lire la suite…

Les villes en ont assez de l’automobile

Pour enrayer le « cercle de la dépendance à l’automobile», le document qui sera adopté aujourd’hui propose de nombreuses solutions, comme les péages urbains, la réduction du stationnement et à l’établissement de zones piétonnes. Lire la suite…

La place du vélo dans la culture Néerlandaise


Parking à vélos à Amsterdam Centraal. Le “fietsflat” à la gare centrale d’Amserdam contient 10 000 vélos, et l’ancien (5 000 vélos) sert toujours…

On dit que les voyages forment la jeunesse, mais étant donné le nombre d’adultes qui voyagent, il y a certainement plus que ça. Benoit Dumas, conseiller d’orientation au Collège Lionel-Groulx, écrit: Lire la suite…

Vivre à la campagne sans voiture

village-magazine-Une79

PAR Stéphane Perraud
Village Magazine – n° 79 Mars/Avril 2006

Si l’on peut se passer de voiture en ville, celle-ci semble indispensable à la campagne, notamment pour faire ses courses, conduire ses enfants à l’école ou aller travailler. Pourtant, un certain nombre de personnes choisissent de vivre en milieu rural en n’utilisant pas ou très peu la voiture. Comment font-elles ? Quelles sont leurs motivations ? Pourquoi remettent-elles en cause la société à quatre roues ? L’automobile fait-elle disparaître le lien social et les commerces de proximité ? Et si la vraie campagne était une campagne sans voiture? Lire la suite…

Construire un parc urbain provisoire

L’intervention PARK(ing) s’est produite le 16 novembre 2005 de midi jusqu’à 14 heures, sans incident ou interférence de n’importe quel niveau d’autorité institutionnelle. Cette intervention sur l’espace public privatisé par le stationnement a pour but de fournir un espace public ouvert provisoire dans une partie privatisée de la ville. Lire la suite…

Le Skatecar

Le skatecar est un nouveau sport urbain créé par Michael Hartman et qui consiste à marcher sur des voitures qui stationnent sur le trottoir. La marche sur voiture (ou skatecar) s’opère sur une voiture dans sa longueur. On doit commencer par le pare-choc puis monter sur la ligne séparant le capot de l’aile. La prochaine étape est d’atteindre la base du pare-brise. Le toit est atteint par un pas vers le haut du pare-brise. On peut marcher sur le milieu du toit – ce qui résulte en un klonk ! sonore quand le toit semble s’affaisser. Mais l’expérience montre que lorsque l’on atteint la vitre arrière, le toit se redresse de lui-même avec un autre klonk ! tout aussi sonore. La descente se passe comme la montée, mais en sens inverse : d’abord la ligne séparant l’aile du capot – s’il y a un capot arrière, etc.

Le skatecar s’appelle aussi parfois « bagnole-ride », « surfcar », « footcar », « footride » ou toute autre appellation relative à la marche sur voiture en mauvais stationnement!

Source : Dictionnaire critique de l’automobile