Proposition de cité utopique

Imaginer l’inimaginable : rues et routes sans l’automobile. On ne peut pas dire qu’elle fasse partie du paysage tellement elle détonne, dans tous les sens du terme : gênante, inadaptée et rendant inapte à vivre dans un territoire où on devrait faire corps facilement, naturellement. Alors l’esprit s’élève, va se réfugier sur les toits de la ville, qu’il transforme en terrasses jardins, en prétendant que les habitants, les passants ou les touristes devraient de nouveau y faire société. Ce sont les rues jardinées suspendues, imaginées au-dessus de la rue traditionnelle, laquelle cesserait d’être le tuyau réceptacle du flux de ce qu’on s’évertuera à remplacer. Faudra-t-il en passer par certaines violences pour en arriver là ? Plutôt alors en empruntant celle qui est la plus symbolique, suivant l’expression « se faire violence », en s’obligeant à oser l’impensable, le dérangeant et à camper dans l’inconfort de la remise en cause permanente, à travers la dispute citoyenne. Lire la suite…

La renaissance de Carbusters

Le réseau mondial sans voitures a besoin de vous. Le site anglo-saxon Carbusters.org (les « péteurs de bagnoles ») cherche à réactiver son comité éditorial afin de faire vivre le site et publier régulièrement des nouvelles en anglais de l’actualité carfree à travers le monde. Lire la suite…

Le rêve autoroutier-lacustre de la droite genevoise: Combler le lac, qu’on voie le parking!

Vous parler de la traversée autoroutière du Petit Lac genevois après le massacre parisien des porteurs de liberté, c’est sans doute une faute de goût. Et une absence coupable de sens des priorités. Mais quoi? la bouffonnerie peut succéder à la tragédie sans l’effacer, et ayant revendiqué hier, d’autant plus fièrement qu’on ne risquait pas grand chose à le faire, le droit de dire et d’écrire ce qu’on voulait, comme on le voulait, quand on le voulait, on a du même coup revendiqué le droit d’écrire de ce qui n’importe pas le plus. Ne serait-ce que pour prendre date lorsqu’aucune cause plus exigeante ne nous requerra. Lire la suite…

Les Vélomobiles Electriques: aussi Rapides et Confortables que les Automobiles, mais 80 fois plus Efficaces

La vélomobile comme la bicyclette électrique repoussent les limites de l’autonomie du cycliste. La première optimise l’aérodynamisme et l’ergonomie, tandis que la seconde assiste la puissance musculaire avec un moteur électrique alimenté par une batterie. La vélomobile électrique combine les deux approches, et maximise ainsi l’autonomie du cycliste – à tel point qu’elle est capable de remplacer la plupart des trajets en automobile, si ce n’est tous. Lire la suite…

Ce que les automobilistes ne paient pas

En 2010, le transport en Suisse a causé 9,4 milliards de francs (environ 7,8 milliards d’euros) de coûts dans le domaine de l’environnement, de la santé et des conséquences d’accidents. Tel est le constat d’une étude menée sur mandat de l’Office fédéral du développement territorial (ARE). Outre les coûts externes du transport routier et ferroviaire, le relevé incluait aussi, pour la première fois, ceux induits par le transport aérien et naval ainsi que par les déplacements à vélo et à pied. Lire la suite…

Saleté de cyclistes !

En Suisse, l’animosité monte contre les fous du guidon, ces cyclistes qui ne respectent ni les feux ni les trottoirs. A Berne, une motion réclame de durcir la lutte contre ces chauffards à deux roues. A Genève, la cohabitation avec piétons et automobilistes semble plutôt tendue. Reportage. Lire la suite…

Le Prix Rue de l’Avenir (Suisse) 2014 a été décerné à la Ville de Sion, en Valais

Il y a 12-15 ans, les Sédunois (habitants de la petite ville de Sion en Valais, 17000 habitants – 35000 dans l’agglo) désertaient leur ville pour aller à Sierre, Martigny – considérées comme plus attractives – ou dans des centres commerciaux extérieurs. Le grand succès de la requalification du centre-ville autour de la zone de rencontre a eu l’effet inverse, les visiteurs – et les habitants – sont revenus. Lire la suite…

Les vélos dans les trains internationaux: ça recule

Un article du Gracq (association de cyclistes belges) intitulé « les vélos dans les trains internationaux : ça avance » est publié dans le dernier « Vélocité » et sur les réseaux sociaux. Cet article présente une analyse qui est très décalée par rapport à la situation fin 2014, et elle est démobilisatrice au moment où il faudrait au contraire à nouveau agir. Lire la suite…