La force du nombre (2)

Bonjour Monsieur V., Je suis actuellement étudiant et effectue un travail de fin d’année sur les associations qui défendent le droit des automobilistes. Serait-il possible que vous m’accordiez une interview par téléphone? Suite à ce message[1], monsieur V. me contactera par téléphone afin que nous nous rencontrions. Une de ses premières questions, qu’il me posera à nouveau durant l’entretien, fut de savoir si j’avais une voiture[2]. Lire la suite…

ZAPA: Zones d’Actions Prioritaires pour l’Argent

Va t-on un jour s’emplir les poumons du bon air des villes et s’émerveiller enfin de la seule présence des magnifiques cabriolets de nos charmantes femmes et maîtresses, des 4×4 virils de nos puissants cadres dirigeants et des voitures de sport de notre jeunesse dorée luttant contre la précarité ? C’est l’attrayante promesse faite par les nouvelles Zones d’Actions Prioritaires pour l’Air, les ZAPA. Lire la suite…

L’automobile, signe extérieur de pauvreté ?

Je rêve ou quoi? Notre gouvernement prend une mesure très importante pour empêcher les voitures polluantes de pénétrer les centres villes et Carfree devrait ne pas en dire un mot? Carfree ne pourrait pas dire une chose positive dès lors que ça provient du gouvernement?

Je répare cette lacune avec un article critique (il est vrai) pour passer sur carfree et qui permettra de lancer une polémique comme on les aime sur ce blog: NKM, ou comment chasser les pauvres des villes au nom de la lutte contre la pollution

GC

Mettre les automobilistes dans des autocars

Il y avait une proposition dans le rapport de Sir Rod Eddington au Trésor avec laquelle j’étais entièrement d’accord lorsque je l’ai lu. Il insistait sur le fait que « le secteur des transports, y compris l’aviation, devrait payer son coût environnemental réel« . Dit autrement: chaque fois que quelqu’un décède à la suite des inondations au Bangladesh, un cadre d’une compagnie aérienne devrait être traîné hors de son bureau et noyé en représailles. A la lecture du rapport, j’ai réalisé que ce n’est pas exactement ce qu’il avait à l’esprit. Lire la suite…

Dire « merci » quand on ne peut plus rien dire d’autre

Publicité automobile: l'ours polaire qui dit merci à l'automobiliste !
Publicité automobile: l’ours polaire qui dit merci à l’automobiliste !

Les signes de la délégation du pouvoir d’organiser la cité aux forces économiques, qui elles-mêmes ne jurent que par la sacro-sainte liberté du consommateur, se laissent à voir dans les remerciements, spatialement distribués, pour l’un ou l’autre comportement considéré comme « bon ». L’automobiliste qui respecte le seuil de vitesse autorisé, se verra signaler la qualité de sa démarche par un message automatique le remerciant de rouler à la vitesse permise ; durant les nombreux pics de pollution, les sociétés de transport remercieront les usagers d’avoir opté pour leur service ; lors de leur achat, les individus-consommateurs seront gratifiés pour avoir choisi les produits du « commerce équitable »… Lire la suite…

Dictature et Kleptocratie Automobile

Le peuple révèle un modèle réduit de kleptocratie

Les amis de Ben Ali sont nombreux et haut-placés en France. Un carnet d’adresses bien rempli recouvrant l’ensemble des rouages et couleurs du pouvoir. Au gouvernement comme dans l’opposition, que des amis et, summum de la respectabilité, le parti de Ben Ali est membre de plein droit de l’internationale socialiste. Ami de la Sarkozie et élève exemplaire aux yeux sévères du FMI, c’est Ben Ali. Lire la suite…

ZAPA (Zones d’Actions Prioritaires pour l’Air)

zapa

La loi Grenelle II a accouché d’une idée intéressante, à défaut d’être originale car elle existe déjà dans plusieurs pays européens (Allemagne, Italie, etc.): les Zones d’Actions Prioritaires pour l’Air (ZAPA). Le but est de définir des zones, en général au centre des villes, où les voitures les plus polluantes seraient interdites, totalement ou partiellement. Lire la suite…

L’autorefoulement et ses limites, ou la dénégation sans limite

L'autorefoulement et ses limites, ou la dénégation sans limite

Les éditions Descartes & Cie ne s’honorent pas en publiant L’autorefoulement et ses limites. Ce texte, aussi abject que court, ne laisse aucune place à l’esprit rationnel, rigoureux qui caractérisait René Descartes. Ici, Mathieu Flonneau se livre à une psychologisation de prisunic pour tenter de discréditer toute critique de l’automobile. Raté. En foulant au pied la droiture cartésienne, c’est lui-même que l’auteur discrédite. Lire la suite…

La relocalisation heureuse

delocalisations_massives

Dans son livre posthume Ecologica (1), André Gorz écrivait que « la question de la sortie du capitalisme n’a jamais été plus actuelle. Elle se pose en des termes et avec une urgence d’une radicale nouveauté ». Geneviève Azam, dans son livre publié récemment, « Le temps du monde fini »(2), (p 151-155) nous indique que « l’état d’urgence devient la règle » et que « l’idée de transition à mettre en œuvre dès aujourd’hui dessine une sortie possible du capitalisme de la catastrophe et ébauche les contours d’une bifurcation. » Cette transition passe par la relocalisation des activités à travers des choix démocratiques ; c’est la résistance à la globalisation et non la régulation ou la maîtrise de celle-ci.  Lire la suite…