Le chirurgien, le carburant humain et le cyclisme

velo-electrique-fitness

L’année 2009 commence mal. Deux nouvelles viennent nous rappeler la dure réalité d’un monde en décomposition qui mourra dans ses putréfactions. Tout d’abord, Gizmodo nous apprend qu’un chirurgien esthétique américain fait rouler sa voiture avec le gras de ses patients. Le chirurgien de Beverly Hills, suivant les préceptes des altermondialistes Yes Men qui se proposaient de remplacer le petroleum par le vivoleum, a commencé à utiliser la graisse récupérée lors des liposuccions pour alimenter son SUV (4×4) en biocarburant. Lire la suite…

Manifeste pour une décroissance conviviale

À vous qui vous préoccupez de l’avenir des prochaines générations. Nous vivons dans un monde en crise. « Lucides » ou « Solidaires », tous s’entendent là-dessus. Mais les solutions proposées, qu’elles soient néolibérales ou progressistes, restent dans le paradigme du développement et de la croissance économique, alors même qu’il s’agit là d’une cause majeure de bien des problèmes. Lire la suite…

Google Transit: pour planifier un déplacement en transports en commun

Google propose un nouveau service, Google Transit, pour planifier un déplacement en transports en commun. Basé sur Google Maps, Google Transit propose de :

– calculer un itinéraire en transports en commun avec des instructions détaillées;
– rechercher des arrêts de transports en commun à proximité;
– afficher les informations et horaires d’une station. Lire la suite…

Quelles alternatives au moteur thermique?

Cet été comme le précédent, nous entendrons certainement parler de « pics de pollution » dans des villes comme Athènes, Paris ou Lyon. Cet été comme le précédent, nous entendrons certainement parler de réchauffement climatique, de CO2 et gaz à effet de serre. Cet été comme le précédent, nous entendrons certainement parler de fin du pétrole, de pic de Hubbert et d’augmentation du cours du baril. Lire la suite…

Pour des listes décroissance aux européennes de 2009

Nous ne sommes pas dupes : le “développement durable” ou “le capitalisme vert” promus, par exemple, lors du “Grenelle de l’environnement”, ne sont qu’une façon de relancer la fuite en avant dans la croissance infinie. Portée par la liste de Daniel Cohn-Bendit, la version ultra-light de la « décroissance » prônant de “scinder les flux entre la croissance économique et la croissance des flux de matière et énergétique” est une ultime escroquerie destinée à vider la décroissance de son sens politique et à récupérer l’avancée de ces thèses dans la société. Lire la suite…

Automobile : de l’argent public pour continuer à… régresser

Un paradoxe caractérise notre monde en mutation constante, nos sociétés occidentales dont le fonctionnement est, depuis des décennies, fondé sur le principe du « développement », de la croissance. Il s’agit de la prégnance du mythe de « l’état d’équilibre », de la possibilité de fonctionner « hier comme aujourd’hui » dans un monde en évolution constante. Ce désir de continuer en roue libre, sans réelle remise en question, est particulièrement présent dans le monde industriel, pourtant particulièrement attaché à la notion de croissance. Illustration par l’automobile… Lire la suite…

Les dinosaures aussi sont contre les combustibles fossiles

Pris dans une autre époque, les dinosaures découvrent les horreurs des combustibles fossiles de l’ère moderne. Heureusement, l’inspiration arrive sous la forme d’une princesse à vélo et les dinosaures prennent le chemin de la victoire avec l’aide de la technologie deux-roues.

La M25, route orbitale de Londres vers l’apocalypse automobile

La « M25 London orbital road » (Route orbitale de Londres M25) est l’autoroute circulaire du Grand Londres, une sorte de gigantesque périphérique long de 188 km. En Europe, le M25 est le deuxième périphérique le plus long après celui de Berlin. L’autoroute a été construite entre 1975 et 1986. C’est aussi la route la plus fréquentée du Royaume-Uni (196.000 véhicules par jour en 2003). Lire la suite…

Nous mangeons du pétrole

C’est probablement l’article le plus important que j’ai écris à ce jour. C’est certainement le plus effrayant, et la conclusion est la plus triste que j’ai jamais écrite. Cette article va probablement déranger le lecteur ; il m’a sans aucun doute perturbé. Pourtant, il est important pour notre futur que cet article soit lu, compris et discuté. Lire la suite…

Le lobby automobile européen réussit le braquage du siècle

Nous l’avions annoncé ici même le 6 octobre dernier, le lobby automobile européen préparait le casse du siècle, à savoir faire payer le contribuable européen à hauteur de 40 milliards d’euros pour pouvoir fabriquer des voitures un peu moins sales qui seront vendues toujours aussi chères au même contribuable européen… L’astuce était un peu grosse, et pourtant elle a fonctionné à merveille, les constructeurs auront bien leurs 40 milliards, et les contribuables paieront deux fois pour avoir des voitures juste un peu moins sales… Lire la suite…

Nicolas Sarkozy au Salon de l’auto : un double discours pire que celui des constructeurs !

Greenpeace condamne le double discours tenu par Nicolas Sarkozy depuis le Mondial de l’automobile. « En matière d’environnement, le président de la République a le verbe haut mais la pratique déplorable« , déclare Anne Valette, de Greenpeace en France. Au Mondial de l’auto, il prétend vouloir développer les voitures efficaces. Mais, à Bruxelles, dans le cadre des négociations sur la législation sur le CO2 des automobiles, il défend des objectifs au rabais. Lire la suite…

Les voitures du futur seront des voitures propres

Sur le site Carfree France, on ne se contente pas d’être critique vis-à-vis de la société de l’automobile et de ses innombrables nuisances, on propose également des solutions d’avenir et on souhaite dès à présent préparer le futur de l’automobile, un futur propre et sans pollution. Nous vous présentons donc en avant-première quelques exemples de voitures du futur adaptées à tous les besoins de mobilité. Lire la suite…

L’impossible voiture propre

L’automobile en France, c’est comme la croissance : tout est bon pour éviter de la remettre en cause. Comme la croissance, industriels et médias dominants à leur service s’évertuent à la maquiller en « verte », « propre » ou « durable » pour mieux nous faire oublier une cruelle réalité : épiphénomène spatial et temporel, la civilisation de l’automobile est insoutenable. Nicholas Georgescu-Roegen affirmait : « Chaque fois que nous produisons une voiture, nous le faisons au prix d’une baisse du nombre de vies à venir ». Néanmoins, si la voiture propre n’existe pas, la voiture « moins sale » si. Elle est extrêmement simple à mettre à place tout de suite et à grande échelle. Il suffit de limiter la cylindrée des automobiles. Une mesure politique évidente que se refuse à mettre en place actuellement notre société. A la place, les journalistes des médias dominants s’émerveillent devant des 4×4 et des voitures de sport équipées de moteurs hybrides et donc renommées « voitures propres » [sic]. Néanmoins, limiter la cylindré des automobiles ne doit pas avoir pour effet pervers de rendre plus pérenne la civilisation de l’automobile. L’objectif doit bien être de s’affranchir de cet objet et du modèle de civilisation qui lui est lié. Jean-Marc Jancovici affirme avec raison face à la question « Qu’est-ce qu’une voiture propre ? » « C’est pas plus de 50 millions d’unités sur la planète ». Autant dire pour nous les ambulances et les camions de pompiers. Lire la suite…