Rien pour remplacer le nucléaire, est-ce bien suffisant?

La notion d’énergie dans le meilleur des mondes, 3e partie. « La sortie du nucléaire c’est aujourd’hui ou jamais!« , tel est le message historique de Fukushima. Par cette si soudaine proximité à nouveau révélée de l’aujourd’hui et jamais, la catastrophe japonaise a renforcé l’urgence de la sortie de l’âge atomique. Telle est la sentence éthique irrévocable qui s’impose aujourd’hui à tout le monde. Lire la suite…

Et si les jeux vidéo étaient en train d’achever l’industrie automobile?

Bon j’avoue, j’ai joué récemment à un jeu vidéo de bagnole de course, et j’ai aimé ça. Désolé. Le plus cool était sans doute la possibilité de casser le mobilier urbain, de foncer dans les autres bagnoles et, cerise sur le gâteau, de défoncer les voitures de flics. Plus sérieusement, et si le jeu vidéo était le coup de grâce porté à une industrie automobile moribonde? Lire la suite…

Bretz’Selle et les Petits Débrouillards lancent « Les mercredis du Cambouis »

Dans la plupart des ateliers vélo, les enfants ne peuvent pas venir bricoler. De plus en plus d’ateliers se tournent vers ces publics pour transmettre les savoir-faire. A partir du 4 janvier 2012, les animateurs de Bretz’Selle à Strasbourg et des Petits Débrouillards accueilleront les bricoleurs en herbe dès 7 ans. Lire la suite…

La voiture nucléaire

voiture-nucleaire-propre

La voiture reste encore aujourd’hui le symbole absolu de  l’incapacité de la société de consommation à se remettre en cause et à stopper cette course en avant technologique. Ainsi, bien que le pétrole soit enfin reconnu comme une énergie épuisable, la société entière (Etat, entreprises, médias, chercheurs, …) n’arrive toujours pas à imaginer une société sans automobile individuelle. On cherche donc désespérément une alternative au pétrole… bien que sur terre il n’y ait pas d’autre énergie aussi concentrée et aussi disponible que le pétrole. Ils en sont alors à  proposer de nouvelles pseudo alternatives comme l’est la voiture  électrique. Lire la suite…

La course aux énergies, ce qu’on vous dit… et ce qu’on vous cache

Cet essai de Jean-Marc Sérékian prend comme fil conducteur l’énergie et sa gestion politique à travers l’histoire pour démontrer que la course à l’énergie que vivent les sociétés contemporaines est comparable à la course aux armements, et se trouve même dans sa continuité. Il analyse parallèlement le système capitaliste comme une vaste entreprise de destruction massive et plaide pour la décroissance énergétique. Lire la suite…

Le côté obscur de Greenpeace

Greenpeace, l’association qui réalise des opérations spectaculaires et dangereuses pour lutter à juste titre contre le nucléaire ou les baleiniers montre sa profonde naïveté en matière automobile en lançant un mini-site internet contre le « méchant pollueur » Volkswagen assimilé à Dark Vador pratiquant le « côté obscur de la force ». Sauf qu’il ne s’agit pas vraiment de naïveté, mais de l’intérêt bien compris d’une multinationale de l’écologie qui doit penser d’abord à ses actionnaires. Lire la suite…

Le bluff technologique

Pourquoi, alors que la technique présente tant d’effets négatifs, n’en prend-on pas conscience ? Le premier facteur qui joue dans le sens de l’oblitération est très simple : les résultats positifs d’une entreprise technique sont ressentis aussitôt (il y a davantage d’électricité, davantage de spectacles télévisés, etc.) alors que les effets négatifs se font toujours sentir à la longue. On sait maintenant que l’automobile est un jeu de massacre, cela ne peut enrayer la passion collective pour l’auto. Lire la suite…

RFID : c’est pratique , c’est simple, c’est rapide alors c’est quoi le problème?…

Avez-vous enfin compris qu’au moment où on vous fait accepter les caméras de surveillance pour de la vidéo protection, quand vous trouvez pratique les cartes à puces, les portables, les passeports biométriques et autres joyeusetés modernes et électroniques, vous avez accepté d’abandonner VOLONTAIREMENT une part de votre liberté? Lire la suite…

Spermatocyclette

Entre nous, qui n’a pas rêvé de voir des spermatozoïdes parcourir les rues de la ville? Nordisk Cryobank, l’une des plus importantes banques de sperme d’Europe a réalisé ce fantasme, bien évidemment à Copenhague, la ville du vélo. Et il ne s’agit pas d’un vélo publicitaire, mais d’un vélo qui transporte réellement… du sperme! Lire la suite…

Une contestation non-violente est-elle suffisante?

La trahison

Le niveau pré-révolutionnaire de notre lutte contre les préparatifs de l’anéantissement total, celui qui ne consistait qu’en actes factices, sentimentaux et symboliques, appartient désormais au passé. Aller au-delà de ce niveau de violence — ou plutôt de non-violence — est certes en contradiction avec tous les principes et tabous auxquels nous n’avons cessé ou, du moins, je n’ai cessé pour ma part de me tenir depuis la Première Guerre mondiale et que je considérais même à vrai dire comme inviolables ; cela me met d’ailleurs dans un état que je n’ai aucune envie de décrire. Lire la suite…

Genshiryokuhatsu densho Shinsai (Genpatsu-Shinsai) à Fukushima

Octobre 2006, la revue scientifique américaine « Earthquake prediction » reprend les travaux de Kiyoo Mogi, ancien président de la haute autorité japonaise chargée de la prédiction des tremblement de terre, prévoyant, d’ici 30 ans, un tremblement de terre d’une magnitude supérieure à 8.0 sur l’échelle de Richter et soulignant la non préparation des centrales nucléaires japonaises à un tel évènement. Pour lui, la centrale de Hamaoka, représente un très fort risque, ainsi que de nombreuses centrales telle celle de Fukushima, puisqu’elles seraient incapables de répondre à une sécurité suffisante pour faire face à un tel évènement… Lire la suite…

Télé, bagnole et autres prothèses du sujet moderne

Deux grandes machineries modernes suppléent aujourd’hui notre pouvoir être défaillant : les télévisions (la télé, l’internet, le téléphone et la myriade de technopodes récents) et la « bagnole ». Ces deux technologies et les pratiques qui les accompagnent ont modifié l’existence contemporaine à une profondeur difficile à estimer : elles font l’objet d’un discours tour à tour dépréciatif, laudatif, manichéen ou dépourvu de charpente analytique. Lire la suite…