Vers l’embouteillage permanent

Selon l’AEI (Agence Internationale de l’Energie), les transports représentent actuellement la moitié de la consommation mondiale de pétrole et près de 20% de la consommation mondiale d’énergie, dont environ 40% est utilisé dans les transports urbains seuls. L’AEI s’attend à ce que la consommation d’énergie des transports urbains double d’ici à 2050, en dépit des nouvelles technologies et des améliorations concernant les économies de carburant. Lire la suite…

Les cyclistes moins exposés que les automobilistes à la pollution atmosphérique!

Dans le cadre de la conférence intitulée « Vélo, air et santé » qui se déroulait le 18 juin à Strasbourg, I Bike Strasbourg revient aujourd’hui grâce à Michaël Bertin* qui était présent, sur une présentation réalisée par Cyril Pallarès de l’ASPA (Association pour la Surveillance et l’étude de la Pollution Atmosphérique en Alsace). Lire la suite…

En 2030, le chaos sur les routes belges, sauf si…

A politique inchangée, les perspectives de l’évolution des transports en Belgique à l’horizon 2030 mettent en évidence une croissance importante du transport de personnes et de marchandises. Cette évolution est étroitement liée aux perspectives de croissance économique et sociodémographiques à long terme. Elle n’est pas sans effets négatifs sur la congestion routière et l’environnement. Il apparaît par conséquent important de gérer au mieux cette évolution pour réduire ces effets négatifs. L’étude couvre le transport de personnes et de marchandises sur le territoire belge, les modes routier, ferroviaire et fluvial, de même que la congestion routière et les coûts environnementaux du transport. Lire la suite…

Le paradoxe de Braess

En 1990, à l’occasion de la « journée de la Terre », la municipalité de New York décida de fermer la 42ème rue à la circulation. Cette rue étant l’une des plus animées de Manhattan, on pensait que cette fermeture ne manquerait pas de ralentir la circulation et de provoquer des embouteillages supplémentaires. C’est le contraire qui se passa: le fait de fermer la 42ème rue rendit la circulation plus fluide! C’était l’une des premières fois où l’on voyait se réaliser « en vrai » un phénomène mis en évidence de manière théorique en 1968 par un universitaire allemand: le paradoxe de Braess. Lire la suite…

Marseille et la bouillabaisse routière

Champions d’Europe les Marseillais! Enfin presque, juste deuxième derrière Varsovie en matière d’embouteillages. Le dernier classement des villes les plus bouchonnées d’Europe a enfin accordé à Jean-Claude Gaudin le trophée qu’il méritait depuis longtemps. Après le bagnolo-trophée 2010, Marseille décroche une magnifique seconde place européenne. En route pour le championnat du monde et allez l’OM! Lire la suite…