Le train pour TOUS et gratuit !

Il faut remonter à De Gaulle pour comprendre que la plupart des chefs d’états français ont voulu montrer la suprématie de la technologie ferroviaire française. Déjà en 1964, l’année ou je passais mon bac, une loco électrique BBnnnn avait franchi la vitesse de 440 kms/h sur une ligne entre Bordeaux et Hendaye. De plus les têtes de la SNCF sont très souvent des polytechniciens, c’est-à-dire des gens très intelligents, très ingénieux tout à fait capables d’avoir l’idée du TGV mais aussi particulièrement éloignés des soucis élémentaires du français lambda. Ajoutez à cela l’essor de l’automobile depuis 1964 et vous avez tous les ingrédients de la situation actuelle. Lire la suite…

Les vélos dans les trains internationaux: ça recule

Un article du Gracq (association de cyclistes belges) intitulé « les vélos dans les trains internationaux : ça avance » est publié dans le dernier « Vélocité » et sur les réseaux sociaux. Cet article présente une analyse qui est très décalée par rapport à la situation fin 2014, et elle est démobilisatrice au moment où il faudrait au contraire à nouveau agir. Lire la suite…

Le vrai coût des transports régionaux

cout-TER

L’hebdomadaire Le Journal du Dimanche a récemment publié un article dont le titre, « la lourde facture du TER », reflète un discours de plus en plus convenu qui présente comme exorbitants les coûts du transport ferroviaire régional (TER et Transilien). Avec inévitablement l’image d’Épinal de trains vides exploités uniquement pour l’ego des politiciens régionaux. Lire la suite…

L’affaire des quais à redimensionner: beaucoup de bruit pour rien?

« Les trains Regiolis et les Regio2N répondent aux attentes des Régions. Il restait à adapter l’infrastructure, comme on allonge une piste d’aéroport pour faire se poser un A380 ». C’est ainsi que M. Cuvillier, Secrétaire d’Etat aux Transports, a justifié l’affaire des quais à 80 millions d’Euros qui a éclaté la semaine dernière. Eh bien une fois n’est pas coutume, je suivrai les ficelles de communication de notre Ministre, habituellement inexistant. Lire la suite…

27 lignes de TER menacées (1): Et si « l’économie du care » nous épargnait la coupe sombre?

La SNCF comme les régions qui pilotent la politique ferroviaire locale raisonnent depuis assez longtemps maintenant en (bon ?) gestionnaire. Mais les secondes, chefs de file possibles des autres collectivités territoriales en matière de mobilité durable à moyenne distance, se sont-elles préoccupées de faire un bilan socio économique et environnemental assez fouillé ? Lire la suite…

Des chemins de fer d’Union soviétique aux chemins de fer de Russie

En 1991, lors de l’éclatement de l’Union Soviétique, une revue russe spécialisée titrait : « Les politiques se divisent, les cheminots s’unissent« . Ce titre exprime le fait que pendant que, du fait de l’évolution politique, de nouveaux états et de nouvelles frontières séparaient les peuples sur des bases ethniques et nationales, un esprit de coopération continuait d’unir les collaborateurs des services ferroviaires des différents états nouvellement formés (la Russie, le Belarus, l’Ukraine, l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie, la Moldavie, les États d’Asie centrale, la Géorgie, l’Arménie et l’Azerbaïdjan). Lire la suite…