Comment le vélo a changé la forme des villes

Ça commence tout doucement. Le vélo est un moyen de transport alternatif, dans le sens de minoritaire. A peine 5% des transports urbains. Les cyclistes, qui en ont marre d’être vulnérables et pour ne pas se faire doubler à moins du mètre réglementaire (en ces temps-là les vélos étaient sur certains points protégés par l’archaïque code de la route… dans les mots tout au moins), se mettent à rouler au milieu de la voie, ralentissant ainsi la vitesse des voitures. Lire la suite…

La voiture en ville, quel avenir ?

Quel avenir prédire à ce mode de déplacement ? La voiture a complètement chamboulé nos vies. Avant elle, 100km était loin, maintenant on travaille à 100km de chez soi sans problèmes. La voiture raccourcit les distances. Elle fournit aussi une extension de sa sphère privée, on peut y faire ce qu’on veut, écouter la musique qu’on veut. Lire la suite…

Changer les transports en Europe Maintenant

railroad

L’actuelle crise environnementale, du climat et des ressources exige des réponses. Winfried Wolf, rédacteur en chef du magazine économique de gauche Lunapark 21 et militant de l’initiative « la voie des citoyens au lieu des rails de la bourse », présente son programme politique d’investissement et d’activité, « l’Europe sur les rails – 2025 ». Lire la suite…

Coups de canifs en vue dans les dessertes en TGV ; ou « pourquoi le TGV ne sauvera pas le chemin de fer »

tgv-miniature

Le journal Les Echos a annoncé hier l’intention qu’a la SNCF de tailler dans certaines lignes de TGV suite à une dégradation des résultats. Même si la SNCF a ensuite mollement démenti l’info, suivie en cela par le Secrétaire d’Etat aux Transports, il est clair qu’il y a de l’eau dans le gaz. Lire la suite…

Un mot sur ce train magnifique qui faillit bien exister

urbanisme-ferroviaire

J’assume sans état d’âme le mot de nostalgie. C’est une mélancolie, donc une tristesse. C’est un plaisir aussi, lié au souvenir de ce qui fut. C’est un regret enfin, celui d’une histoire qui s’arrêta, qu’on arrêta plutôt. Je comprends très bien ceux qui vantent l’automobile. Je comprends encore plus aisément ceux qui démontrent – en vérité, sans mal – que cet engin est désormais inévitable dans un grand nombre de situations. Mais moi, je déteste la bagnole et l’univers qu’elle a décidé pour nous. Car bien entendu, l’objet imaginé il y a un peu plus de cent années s’est emparé de nos destins jusqu’à les changer de fond en comble. Il est devenu une force matérielle. Il a fini par prendre toutes les décisions que nous n’osions assumer. Lire la suite…

« Sans TGV, il n’y aurait plus personne dans les trains » : le contre-exemple de la Suède

suede-en-train

J’ai eu il y a quelque temps un échange de mail avec les SJ, ou chemins de fer suédois. Je note pour commencer que si leur site est beaucoup moins bling-bling que celui de la SNCF, il est aussi beaucoup plus informatif et il est beaucoup plus facile de les contacter pour leur poser une question précise. La rigueur protestante, sans doute… Quant au contenu de la question que je leur ai posée, il est le suivant : quelle est la part du train dans les déplacements entre Stockolm et Göteborg ? Ce sont les deux plus grandes villes du pays, Stockolm étant bien sûr la capitale. Elles sont séparées par une distance de 469 km selon Michelin, soit une distance très comparable à celle qui sépare Paris et Lyon, qui est de 465 km. Lire la suite…

« Abandonner la voiture, c’est l’affaire de tous. Commençons par les autres »

Aujourd’hui, l’opinion publique s’accorde pour sortir du tout voiture et développer des solutions alternatives : on assiste à un boom des vélos en libre service, un GreenWashing pas possible de toutes les entreprises. Aux élections Européeennes même, la France a eu la fibre écolo! Pourtant, personne n’est prêt à agir et à faire des petits sacrifices personnels. Et on trouve toujours le moyen de dire que c’est la faute aux autres : « haaa si j’étais l’gouvernement ». Je ne sais pas si cette mauvaise foi, celle qui permet de soulager sa conscience est une caractéristique purement franco-française, mais elle est en tout cas bien ancrée dans notre culture!
Bref, il est vraiment temps d’agir, mais c’est pas à moi de le faire en premier parce que …

Lire la suite…

Pourquoi je suis contre des Eurolines franco-français

corail_teoz

Un député, M. Mariton, défend l’ouverture de la concurrence pour les liaisons d’autocars de grandes lignes. A titre d’exemple, le voyageur pourrait prendre un autocar de Paris à Lyon, par exemple, comme il le fait aujourd’hui avec les Eurolines pour aller à Bruxelles. Aujourd’hui, on ne prend le car en France que si le car est affrété par un voyagiste, ou bien exploité en service public conventionné notamment avec les départements ou avec les Régions dans le cas des autocars TER. Lire la suite…

Entre TER et Mer

entre-ter-et-mer

Comme chaque année, le TER Nord-Pas de Calais et le Conseil Régional vous proposent de partir cet été à la mer ou à la campagne pour seulement 1€ l’aller/retour. Les deux opérations TER Mer et TER Vert sont destinées aux porteurs de la carte Grand’TER et aux 4 personnes qui l’accompagnent. Le porteur de la carte a la possibilité d’acheter jusqu’à 5 billets. Le prix du billet est de 1€ par personne, il est valable une seule journée (aller-retour sur la même journée), bus jusqu’à destination compris. Lire la suite…

Michael Moore: Mon plan pour General Motors

moore_gm

Documentariste, Michael Moore a notamment reçu la Palme d’or à Cannes en 2004 pour son pamphlet anti-Bush : Fahrenheit 9/11. L’un de ses premiers films, Roger & moi (1989), montrait les dégâts causés par la suppression de 30.000 emplois par General Motors (GM) dans sa ville natale. Aujourd’hui, il publie une lettre ouverte au président Obama pour défendre l’idée d’une reconversion de General Motors. Lire la suite…