La lente agonie de General Motors

Dans la crise actuelle du capitalisme, rien n’est plus symbolique que le naufrage des grandes firmes automobiles américaines. Elles ont tout inventé : le productivisme, la division du travail, la chaîne de montage, la consommation de masse… Alors que la faillite guette General Motors (GM), c’est toute l’histoire industrielle du XXe siècle qui défile… dans le rétroviseur. Et c’est l’hégémonie économique des États-Unis qui vacille. Impensable, il y a peu de temps encore ! Et pourtant c’est bien de « faillite » que s’entretiennent cette semaine à Detroit les dirigeants de GM, de Chrysler, les syndicalistes de la United Auto Workers, et les membres d’un groupe de travail constitué par Barack Obama. Lire la suite…

Coûts externes des transports

Couts externes des transports par passager-kilomètre (Aire métropolitaine de Turin, 2004)
En centimes d’euros par passager-kilomètre


Les transports en général et le choix d’un mode de déplacement en particulier imposent un coût individuel aux usagers (coût du déplacement automobile, tarif des transports publics, etc.). Cependant, chaque mode de déplacement impose également à la société dans son ensemble un coût collectif, ce que l’on appelle un coût externe, non directement supporté par l’usager, mais payé par l’ensemble de la collectivité sous formes d’impôts. Lire la suite…

Assistanat 2.0 : Prends l’oseille et tire-toi

assistanat20

Les banques vont mal ? Plan de relance ! effectivement, sans les banques, tout s’arrête… y compris la spéculation, les subprimes, la financiarisation de l’économie, etc. Le marché de l’automobile va mal ? … Plan de relance ! Mais quel secteur sera le prochain gagnant des perdants ? Récemment aux USA, l’industrie du porno demandait elle aussi un plan de relance car “les gens sont trop déprimés pour être actifs sexuellement”… Lire la suite…

« Bilanci di giustizia » : et les transports ?

En parcourant le site msn.fr, je suis tombé récemment  sur une initiative menée en Italie et dite « Bilanci di Giustizia ». La démarche vient d’une fédération de familles italienne, beati costruttori di pace, comme « heureux constructeurs de paix » aux idées sans doute proches de celles de l’Église. Le but est d’effectuer le « déplacement » (spostamento) d’une habitude de consommation de départ vers une habitude de consommation plus vertueuse, que ce soit du point de vue de l’environnement, de la protection des populations des pays du Sud, des droits des travailleurs. Lire la suite…

Budapest remporte le prix de la Semaine européenne de la mobilité 2008

Budapest a reçu le 23 février 2009 le prix de la Semaine européenne de la mobilité 2008. Un groupe d’experts indépendants a jugé que la capitale hongroise avait accompli les meilleurs efforts pour sensibiliser le public à la pollution atmosphérique due au trafic et promouvoir des solutions plus propres durant la Semaine européenne de la mobilité. Elle a devancé la ville d’Almada, au Portugal, et la capitale croate Zagreb. Les prix ont été remis par M. Janez Potočnik, commissaire chargé de la science et de la recherche, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à Bruxelles cette après-midi. Lire la suite…

Arrêtons d’arroser l’industrie automobile d’argent public

aidons-le-secteur-automobile
Dessin de Willem dans Charlie Hebdo de février 2008

Prime à la casse, aide au développement de la voiture électrique (400 millions), prêt d’un milliard d’euros aux filiales financières des constructeurs Renault et PSA, fond de soutien à la sous-traitance (300 millions), plan d’aide français au secteur automobile (six milliards d’euros de prêts). Chaque semaine apporte son lot de cadeau d’argent public à un secteur industriel qui n’ose pas encore se voir comme sans avenir (raréfaction du pétrole, mutation impossible et dangereuse vers l’électrique, crise écologique, etc.) Lire la suite…

Les Transports Collectifs en Site Propre vont se développer hors Île-de-France

tcsp

Après l’appel à projets « Transports collectifs en site propre hors Île-de-France », voici les premiers projets des autorités organisatrices de transport. Une quarantaine d’autorités organisatrices ont répondu en effet à l’appel à projets transports collectifs en site propre (TCSP) hors Île-de-France : ces dernières ont présenté plus de cinquante projets.

Cette dynamique dépasse largement les prévisions du MEEDDAT (Ministère de l’Écologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire). Au total, les autorités organisatrices de transport (AOT) concourent à plus de 900 M€ de subventions. Par conséquent, l’enveloppe de 710 M€ s’avère manifestement insuffisante pour répondre aux besoins des collectivités locales qui prévoient d’investir plus de 7 milliards €. Lire la suite…

Après la bagnole… la voiture?

Bagnole? Disons pour résumer que « la bagnole », est un mot légèrement négatif, « c’est plein de bagnoles »… la pollution, et un certain caractère ostentatoire des automobilistes qui se plaisent à exister par « la bagnole ». La bagnole est une « automobile »… La voiture, ce n’est pas seulement « la bagnole », c’est un engin de transport confortable, le terme s’applique en fait à tout ce qui permet de se déplacer à l’abri des intempéries: la voiture existait avant les moteurs, et peut-être sur rail (c’est un wagon passager). L’automobile n’est qu’un cas particulier de voiture, c’est une voiture qui se meut elle même… Circuler en voiture, c’est-à-dire avec sécurité et confort EST À RÉINVENTER. Lire la suite…

La Ville Linéaire

cite-lineaire

Face aux enjeux désormais planétaires qui nous attendent (réchauffement climatique, épuisement des ressources fossiles, pollution généralisée), il est plus que jamais nécessaire de changer de paradigme. La planète ne pourra probablement pas soutenir un développement continu et inorganisé de l’espèce humaine sans dommages majeurs. Dans ce contexte, certains proposent de nouveaux projets d’urbanisme et d’architecture permettant d’assurer un développement viable de l’homme sur la planète tout en maintenant une qualité de vie suffisante. On connaissait déjà Illichville, la ville sans voitures, voici désormais différents projets de villes linéaires sans voitures. Les projets de villes linéaires apportent en effet des réponses dans ce domaine. Lire la suite…

Clim’City, un jeu gratuit contre le réchauffement climatique

De gauche à droite, le regard embrasse une station de ski posée sur des montagnes enneigées, une plaine agricole entrecoupée de forêts, puis une ville avec ses quartiers résidentiels, son centre d’affaires et ses industries, ses centrales électriques et sa décharge, ses bagnoles et ses camions… Enfin l’océan, bordé par les ports et la plage. Ce décor imaginaire, c’est le monde interactif de Clim’City, une exposition virtuelle sur la lutte contre le changement climatique doublée d’un jeu gratuit en ligne, grâce à qui chacun peut se prendre pour Al Gore et se confronter au casse-tête du développement durable. Lire la suite…

Supprimer la voiture pour créer des emplois

« Attention, casse-cou », entend-on dire ! « Limiter la circulation automobile en ville, au profit du transport public, c’est provoquer la destruction de milliers d’emplois dans l’industrie automobile ». A l’heure où la lutte contre le chômage demeure aléatoire, l’argument des tenants du statu quo en matière de politique des transports peut porter. Encore faudrait-il qu’il soit valide. Ce qui n’est pas le cas. Lire la suite…

Les transports collectifs de proximité sur le bord de la route?

Le Premier ministre François Fillon vient de détailler les projets intégrés au plan de relance de l’économie. Les associations d’élus regrettent que l’État, qui s’engage à verser 400 M€ pour les infrastructures routières, ne fasse pas un effort comparable pour les transports collectifs de proximité, malgré les conclusions du Grenelle de l’environnement. Lire la suite…

2075: Les temps changent

En 2075, notre planète sera bien différente de ce que nous connaissons aujourd’hui. Au travers du destin de Julia dans un vignoble bordelais, Idrid et Faouzi au Mali, Lotte à Hambourg, Niels, son mari, et de Grace, au Canada, « 2075 : les temps changent » traite non seulement des répercussions écologiques, mais aussi géopolitiques et économiques du réchauffement climatique… Lire la suite…

Utopie: la ville sans voitures

Je prends tous les jours mon vélo pour aller travailler, mon boulot se trouvant à environ 5 km de chez moi. Il m’arrive souvent de m’énerver contre les voitures qui se croient tout permis sur la route, alors qu’elles devraient garder la tête basse, étant donné que ce sont elles qui polluent la ville et menacent l’avenir de la planète. Après le temps de l’énervement, je me mets généralement à essayer d’imaginer une société qui a tenu compte de ses égarements passés et décide de se comporter de façon responsable par rapport à sa planète. Lire la suite…