Les Transports Collectifs en Site Propre vont se développer hors Île-de-France

tcsp

Après l’appel à projets « Transports collectifs en site propre hors Île-de-France », voici les premiers projets des autorités organisatrices de transport. Une quarantaine d’autorités organisatrices ont répondu en effet à l’appel à projets transports collectifs en site propre (TCSP) hors Île-de-France : ces dernières ont présenté plus de cinquante projets.

Cette dynamique dépasse largement les prévisions du MEEDDAT (Ministère de l’Écologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire). Au total, les autorités organisatrices de transport (AOT) concourent à plus de 900 M€ de subventions. Par conséquent, l’enveloppe de 710 M€ s’avère manifestement insuffisante pour répondre aux besoins des collectivités locales qui prévoient d’investir plus de 7 milliards €. Lire la suite…

Après la bagnole… la voiture?

Bagnole? Disons pour résumer que « la bagnole », est un mot légèrement négatif, « c’est plein de bagnoles »… la pollution, et un certain caractère ostentatoire des automobilistes qui se plaisent à exister par « la bagnole ». La bagnole est une « automobile »… La voiture, ce n’est pas seulement « la bagnole », c’est un engin de transport confortable, le terme s’applique en fait à tout ce qui permet de se déplacer à l’abri des intempéries: la voiture existait avant les moteurs, et peut-être sur rail (c’est un wagon passager). L’automobile n’est qu’un cas particulier de voiture, c’est une voiture qui se meut elle même… Circuler en voiture, c’est-à-dire avec sécurité et confort EST À RÉINVENTER. Lire la suite…

La Ville Linéaire

cite-lineaire

Face aux enjeux désormais planétaires qui nous attendent (réchauffement climatique, épuisement des ressources fossiles, pollution généralisée), il est plus que jamais nécessaire de changer de paradigme. La planète ne pourra probablement pas soutenir un développement continu et inorganisé de l’espèce humaine sans dommages majeurs. Dans ce contexte, certains proposent de nouveaux projets d’urbanisme et d’architecture permettant d’assurer un développement viable de l’homme sur la planète tout en maintenant une qualité de vie suffisante. On connaissait déjà Illichville, la ville sans voitures, voici désormais différents projets de villes linéaires sans voitures. Les projets de villes linéaires apportent en effet des réponses dans ce domaine. Lire la suite…

Clim’City, un jeu gratuit contre le réchauffement climatique

De gauche à droite, le regard embrasse une station de ski posée sur des montagnes enneigées, une plaine agricole entrecoupée de forêts, puis une ville avec ses quartiers résidentiels, son centre d’affaires et ses industries, ses centrales électriques et sa décharge, ses bagnoles et ses camions… Enfin l’océan, bordé par les ports et la plage. Ce décor imaginaire, c’est le monde interactif de Clim’City, une exposition virtuelle sur la lutte contre le changement climatique doublée d’un jeu gratuit en ligne, grâce à qui chacun peut se prendre pour Al Gore et se confronter au casse-tête du développement durable. Lire la suite…

Supprimer la voiture pour créer des emplois

« Attention, casse-cou », entend-on dire ! « Limiter la circulation automobile en ville, au profit du transport public, c’est provoquer la destruction de milliers d’emplois dans l’industrie automobile ». A l’heure où la lutte contre le chômage demeure aléatoire, l’argument des tenants du statu quo en matière de politique des transports peut porter. Encore faudrait-il qu’il soit valide. Ce qui n’est pas le cas. Lire la suite…

Les transports collectifs de proximité sur le bord de la route?

Le Premier ministre François Fillon vient de détailler les projets intégrés au plan de relance de l’économie. Les associations d’élus regrettent que l’État, qui s’engage à verser 400 M€ pour les infrastructures routières, ne fasse pas un effort comparable pour les transports collectifs de proximité, malgré les conclusions du Grenelle de l’environnement. Lire la suite…

2075: Les temps changent

En 2075, notre planète sera bien différente de ce que nous connaissons aujourd’hui. Au travers du destin de Julia dans un vignoble bordelais, Idrid et Faouzi au Mali, Lotte à Hambourg, Niels, son mari, et de Grace, au Canada, « 2075 : les temps changent » traite non seulement des répercussions écologiques, mais aussi géopolitiques et économiques du réchauffement climatique… Lire la suite…

Utopie: la ville sans voitures

Je prends tous les jours mon vélo pour aller travailler, mon boulot se trouvant à environ 5 km de chez moi. Il m’arrive souvent de m’énerver contre les voitures qui se croient tout permis sur la route, alors qu’elles devraient garder la tête basse, étant donné que ce sont elles qui polluent la ville et menacent l’avenir de la planète. Après le temps de l’énervement, je me mets généralement à essayer d’imaginer une société qui a tenu compte de ses égarements passés et décide de se comporter de façon responsable par rapport à sa planète. Lire la suite…

Pour des Etats généraux de la mobilité!

La crise qui traverse le monde de l’automobile est profonde et brutale. Pour ne pas avoir su anticiper une modification de l’attitude des consommateurs à l’égard de l’automobile, pour ne pas avoir voulu faire foi aux propos des écologistes qui s’époumonent à rappeler l’importance des impératifs climatique et énergétique, pour ne pas avoir pu résister aux sirènes de stratèges « éclairés » qui vantaient les mérites de véhicules lourds, chers et manifestement inadaptés au marché de l’automobile, ce secteur est désormais à l’agonie et réclame aides et soutiens publics. Lire la suite…

Quand les lasers menaçaient Paris

non-au-laser-1985

Certains n’ont pas connu la « belle époque » où les projets autoroutiers fleurissaient dans Paris comme les stations vélib’ aujourd’hui. C’était l’époque des autoroutes qui devaient déboucher au pied des cathédrales françaises, l’époque du pompidolisme bagnolard, du giscardisme motorisé et l’époque du LASER (LIAISON AUTOMOBILE SOUTERRAINE EXPRESSE REGIONALE). Lire la suite…

Manifeste pour une décroissance conviviale

À vous qui vous préoccupez de l’avenir des prochaines générations. Nous vivons dans un monde en crise. « Lucides » ou « Solidaires », tous s’entendent là-dessus. Mais les solutions proposées, qu’elles soient néolibérales ou progressistes, restent dans le paradigme du développement et de la croissance économique, alors même qu’il s’agit là d’une cause majeure de bien des problèmes. Lire la suite…