« Abandonner la voiture, c’est l’affaire de tous. Commençons par les autres »

Aujourd’hui, l’opinion publique s’accorde pour sortir du tout voiture et développer des solutions alternatives : on assiste à un boom des vélos en libre service, un GreenWashing pas possible de toutes les entreprises. Aux élections Européeennes même, la France a eu la fibre écolo! Pourtant, personne n’est prêt à agir et à faire des petits sacrifices personnels. Et on trouve toujours le moyen de dire que c’est la faute aux autres : « haaa si j’étais l’gouvernement ». Je ne sais pas si cette mauvaise foi, celle qui permet de soulager sa conscience est une caractéristique purement franco-française, mais elle est en tout cas bien ancrée dans notre culture!
Bref, il est vraiment temps d’agir, mais c’est pas à moi de le faire en premier parce que …

Lire la suite…

Les transports en communs sont plus rentables qu’on ne le dit

Les transports en communs sont plus rentables qu’on ne le dit: ce sont les conclusions d’un rapport de l’Union Internationale des Transports Publics (UITP) sur l’évaluation des avantages des transports en commun. Ce rapport met en lumière sept principaux domaines dans lesquels les transports en communs ne sont jusqu’à présent ni pris en considération ni l’objet de mesures, notamment en matière de vitalité économique, de fiabilité, de sécurité et de santé. Le rapport plaide pour un élargissement de l’ensemble des critères traditionnels d’appréciation.

Source: 01 Assessing the benefits of public transport

Montpellier sans voitures grâce au tramway?

Le président de l’Agglomération de Montpellier (Hérault) a annoncé récemment les futures réalisations liées au tramway. Le président de l’Agglo, Georges Frêche, a ainsi validé le projet de tram dont le parcours fera le tour de l’Ecusson. C’était hier matin, avenue de Lodève, au cours de l’inauguration du lancement du chantier de la ligne 3 (Juvignac-Pérols).

Georges Frêche voit le tramway partout : à Poussan avec la ligne 2 le long de l’ancienne voie de chemin de fer désaffectée; à la Grand-Motte et à Palavas les Flots dès 2016; à Sète en 2020 pour faire de ce secteur « le centre économique du grand Montpellier ». Puis de revenir à sa prophétie du moment : « Dans trente ans, il n’y aura plus de voitures à essence. C’est l’évidence. Le tramway sera alors une chance extraordinaire. » C’est dire si la toile va continuer à se tisser. Autour du coeur de Montpellier, où l’automobile sera non grata, mais bien au-delà. « Montpellier Agglomération sera la première à vivre sans voiture dans son centre », a ajouté Frêche avant d’estimer que le réseau sera terminé en 2020. « Je ne serai plus là. Ce sera à mon successeur, auquel on a tracé la route, de prendre la suite. » Hélène Mandroux et Jean-Pierre Moure, tous deux candidats, ont acquiescé.

Source: www.midilibre.com